AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Mer 21 Sep - 20:54



Avec Effy Rees


Casser la voix, ou les oreilles d'Effy
Depuis trois ans, j'ai dû embêter au moins tous les tableaux du château à chanter aussi mal qu'à mon habitude, mais quand même, certains ont le privilège de ma présence plus souvent que les autres. Notamment, j'ai trouvé un vieux couloirs plein de poussière au quatrième étage, qui ne débouche nulle part, mais situé à un tel endroit que personne ne semble jamais y passer. Je l'ai trouvé en deuxième année, quand j'explorais le château pour me cacher du concierge. Les tableaux avaient l'air surpris de recevoir de la visite, alors c'est là que je viens chanter quand on trouve que je chante trop mal dans la salle commune.
Les tableaux aussi que je chante mal, très mal même, mais ils sont drôles, parce que même quand je leur casse les oreilles, ils râlent mais me donnent tous des conseils en désordre, et c'est au final encore pire que quand je commence. C'est plutôt drôle, et les tableaux se plaignent tout le temps. Aujourd'hui, peut-être vont-ils moins se plaindre de mes performances dignes d'un crissement d'ongle sur de l'ardoise (je pourrais jouer dans un opéra pour les morts, je parie). Pfff... J'ai juste trop de talent pour eux, ils sont juste trop fiers pour le reconnaître. Revenons sur nos moutons : aujourd'hui je suis accompagnée par ma « prof de chant » particulière, maître de connerie, aînée et amie rouge (il ne manque pas grand chose à son titre, sauf peut-être Queen of the Andal and the first Men), Effy Rees. Elle est géniale comme personne, et surtout très courageuse pour s'être portée en sacrifice (en tribut, ou volontaire, comme vous préférez) pour m'apprendre à chanter. Paix à ses tympans.

Pour la remercier de son aide et la féliciter de son courage, je passe par les cuisines et demande aux gentils elfes s'ils peuvent me donner quelques gâteaux (ceux que je crois être les préférés d'Effy) et du jus de citrouille. L'avantage ultime d'être à Poufpouf, c'est bien d'avoir les dortoirs juste à côté des cuisines ! Mon festin caché dans mon sac, je cavale jusqu'au couloir du quatrième étage. Désert, comme toujours, mais Effy sait où elle doit me rejoindre.
Je salue les tableaux, subis le regard réprobateur de l'un d'eux quand je mange un gâteau en mettant des miettes partout au sol. Nan mais ! Quel mal ça leur fait à ces vieilles peintures moisies s'il y a des miettes sur le sol... ? J'ai pas frotté mon gâteau contre sa vieille peinture légèrement écaillée à ce que je sache ? J'espère qu'il n'ira pas voir le concierge pour se plaindre des élèves qui mettent le dawa dans le château. J'ai un jour pensé à faire d'ici un endroit de réunion stratégique aux conneries en prévisions, mais là, les tableaux risquent vraiment de prévenir quelqu'un s'il se profile une attaque généralisée d'avions en papier diaboliques (bigup Oli). Maintenant, j'attends Effy.



_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 541
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Mer 21 Sep - 23:37



Casser la voix, ou les oreilles d'Effy
Avec Leslie Cooper


Elle aurait pu trouvé n’importe quoi d’autre à faire : s’entraîner au Quidditch, trouver une connerie à faire, faire de la musique seule dans son coin, ou même travailler ? Non, ça ce n’était pas crédible. Bref. Peu importe l’excuse, crédible ou non, Effy Rees trouvait toujours quelque chose à faire. Mais non. Elle avait promis un cours de musique à sa jeune amie Leslie. Pour être totalement honnête, elle avait proposé un cours à la jaune et noir, et avait même été à deux doigts de le lui imposer, tant la situation était critique. Enfin ... Au moins, elle aurait fort à parier qu’elle allait être occupée pour les prochaines heures, et si quelqu’un lui reprochait de ne pas avoir travaillé pour les examens, pour une fois, elle pourrait plaider avoir agi pour l’intérêt commun, allant jusqu’à y risquer ses tympans !

Vautrée plus qu’elle n’était assise, sur un petit fauteuil dans sa salle commune, la blonde poussa un lourd soupir. On aurait pu la croire désespérée par cette décision, si un large sourire amusé n’étirait pas ses lèvres. Au pire, elles allaient déranger une dizaine de tableaux déjà grincheux, et la rouge n’allait certainement pas perdre une occasion de causer un vacarme insupportable ! D’un mouvement vif, Effy se redressa avant de se ruer dans son dortoir pour aller chercher sa guitare, et quelques partitions. Il lui semblait bien qu’elle était déjà en retard, mais elle avait si peu de considération pour les horaires que tout le monde s’était sans doute déjà habitué à la voir arriver à la bourre. Quoique cette fois, elle avait carrément loupé l’horaire. Bon, ça ne serait pas une première, mais Leslie risquait de ne pas vraiment apprécier.

Pressant le pas, la rouge et or atteignit finalement le quatrième étage, à peine essoufflée. Les tableaux semblaient déjà agités, est-ce que Leslie avait décidé de commencer les répétitions sans elle ? Effy finit par l’apercevoir au bout du couloir, et accéléra encore pour la rejoindre au plus vite, la saluant joyeusement comme à son habitude. -Salut la Môme, ça va ? Désolée pour le retard, tout ça tout ça ! Balança -t- elle avec sa désinvolture habituelle. Puis son regard azur, et pour le coup, brillant de gourmandise, se posa sur les pâtisseries. Oh, que c’était mignon d’avoir pensé à elle. -Dis-moi, c’est pour m’attendrir tout ça ? Tu penses que je me montrerai plus indulgente ? Plaisanta -t- elle en raflant un gâteau dans le sac de son amie. Après s’être étirée comme un chat, elle se laissa tomber par terre, et exhiba fièrement sa guitare. -Tiens, j’ai amené de quoi couvrir tes hurlements stridents. On s’y met maintenant ? Ce fut à cet instant précis qu’elle songea avec nostalgie à son cache-oreilles de Botanique qu’elle avait malheureusement laissé dans sa valise. Qui sait, Leslie était peut-être capable d’émettre un son semblable au cri de la mandragore ?
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Mer 28 Sep - 21:30



Avec Effy Rees


Le cri de la mandragore
Tic tac tic tac tic tac... l'heure passe, lentement, très lentement, trop lentement. Les minutes passent et toujours aucune Effy en vue. Je soupire et prends un gâteau pour patienter, croque dedans avec mauvaise humeur. Je sais qu'Effy n'a aucun sens des horaires, je suis même étonnée qu'elle ne se trompe pas de cours, puisqu'elle a deux heures de retard sur son temps. Je m'assis en tailleur sur le sol et m'appuie contre le mur. Je baille, un tableau m'interpelle.

« Miss Cooper, vous pourriez mettre votre main devant votre bouche quand vous baillez ! »

Rah, il va pas m'embêter le vieux lui non plus ! C'est facile de dire ça quand on a rien d'autre à faire que de se prélasser dans un  tableau toute la journée... Je manque de lui rétorquer ça, mais me retient en pensant que c'est peut-être un peu trop impoli. Je rumine donc en silence mes pensées, songeant que la prochaine fois qu'il parlera, je souhaiterai avoir un pinceau et de la peinture noire, pour pouvoir lui peindre un bâillon si serré qu'il ne pourra pas l'enlever. Na. Ce sera bien fait pour lui. Cependant, pas sûr que je résiste à l'envie de lui casser un peu les oreilles en attendant Effy.
Toujours oisive, j'appuie ma tête contre le mur derrière moi. Quand j'étais gosse, mon père disait toujours qu'on pouvait appeler les gens avec de la nourriture. Faut croire que l'appel de la bouffe ne marche pas chez Effy. Y'a que sa caboche amochée qui fonctionne. Impossible qu'elle fasse autre chose que ce qu'elle a envie de faire. Et là, elle a visiblement envie d'arriver en retard, très en retard, tellement en retard que j'en déclarerait presque forfait. Je baille une nouvelle fois comme un hippopotame sans gêne ( « Miss Cooper, les bonnes manières ! ») et referme mes yeux.

La tête posée sur l'épaule, à moitié entrain de m'endormir en réfléchissant à comment faire pour ne pas trop rater l'examen d’Étude des Moldus (le miracle ultime), je commence à envisager d'abandonner pour de bon. Avec tant de retard, je crois qu'Effy a oublié, ou qu'elle a préféré sauver ses oreilles, mais des pas rapides (genre chui trop en retard, alors trente secondes de gagner à courir un peu ça va changer la donne) précèdent l'apparition miraculeuse de mon aînée. Waaaaaa, je suis témoin d'un miracle, je mérite ma place dans la Bible. Je plisse le nez et fronce les sourcils, super énervée contre cette misérable retardataire.

« Salut la Môme, ça va ? Désolée pour le retard, tout ça tout ça ! »

Genre elle me sort ça, normal, comme si elle avait cinq minutes de retard, bat les steaks, les horaires c'est de l'eau. Je vais dire ça aux examens, si j'arrive avec une demi heure de retard. Je ne réponds pas. Non, ça ne va pas, j'ai super les nerfs contre elle d'être arrivée en retard, alors je boude. Va falloir me motiver, parce que sinon, je vais chanter encore plus mal. Ah, c'est une idée quelque part, une punition de génie ! Je la regarde choper un gâteau au passage en demandant :

« Dis-moi, c’est pour m’attendrir tout ça ? Tu penses que je me montrerai plus indulgente ? »

Jamais de la vie, j'ai bien l'intention de lui massacrer sauvagement les oreilles, et j'ai tellement l'habitude des remarques sur ma voix si magnifique, mélodieuse, faite pour la scène, que limite ça me vexe quand on me dit que ce n'est pas aussi horrible que d'habitude. Je massacre tout à coup de fausses notes et de cris mortels, et j'aime bien. Elle finit par sortir une guitare, fière d'elle, et m'annonce dignement :

« -Tiens, j’ai amené de quoi couvrir tes hurlements stridents. On s’y met maintenant ?
- M'en fiche que tu sois tendre »
, je bougonne d'un air grognon (faut bien montrer qu'on boude). « Dis moi si c'est tendre ça. » Je rajoute en lui lançant un gâteau au visage pour exprimer ma mauvaise humeur.

Je ne peux pas le dire tout de suite, puisque ça reviendrait à abandonner la mauvaise humeur, mais c'est cool qu'elle ait apporté sa guitare, les gens m'entendront de moins loin, j'ai la voix qui porte énormément, au grand damne de beaucoup de monde. Pour me venger de son retard astronomique, je me décide à lui faire peur comme je peux, en faisant encore plus de bruit infâme et aussi difficilement supportable que la voix de la Grosse Dame. Je me répète, mais un jour, j'irai vraiment faire un concours de chant avec elle, le combat sera serré.
J'attrape sa guitare, et la cale avec précaution sous mon bras. Si je l'abîme, Effy me balance direct' à Azkaban  je pense.

« C'est pour moi ? » Je demande d'une voix motivée en grattant une fois les cordes. « Pour que je fasse encore plus de bruit partout dans le château ? » Je danse des sourcils comme pour la mettre au défi. « J'étais au courant pour le chant, mais tu ne m'as jamais dit que tu prévoyais de m'apprendre la guitare ! »

Je sais que jamais de sa vie Effy n'envisagera de m'apprendre la guitare, elle a déjà trop de travail avec le chant, mais c'est drôle de lui faire croire que.

« Je veux chanter le temps des cathédraleuuuuuuuuuuh ! » J'ai chanté la fin de ma phrase, en français comme dans la chanson d'origine, et avec mon accent, plus le petit coup sur les cordes de la guitare, c'est encore plus magnifique qu'à l'accoutumée. Je suis fière de moi, un tableau râle derrière moi, pestant contre ma voix de casserole.



_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 541
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Mer 28 Sep - 23:55



Casser la voix, ou les oreilles d'Effy


Avec Leslie Cooper


En déboulant dans le couloir, Effy ne put qu’apercevoir la mine renfrognée - pour ne pas dire carrément furieuse - de l’apprentie musicienne, et se rendit compte qu’elle avait sans doute un peu abusé de la tolérance et patience de son amie. Elle eût la bonne grâce de lui offrir une mine faussement désolée, se voulant attendrissante. Cela aurait sans doute marché, si la malice et l’amusement ne faisaient pas autant brillé ses yeux bleus. Elle avait abandonné tout effort en voyant que Leslie ne se déridait pas le moins du monde, et c’était à ce moment là qu’elle en avait profité pour se goinfrer.

-Dis moi si c’est tendre, ça. Grommela la brune en l’attaquant lâchement avec une pâtisserie. Ciel. Un accès de rébellion ? Voilà qui l’inquiétait énormément ! D’un geste de la main, Effy écarta le projectile qui s’approchait un peu trop de son visage immaculé - pour une fois qu’elle s’était débrouillée pour rester présentable ! Cette déclaration de guerre ouverte la fit éclater d’un rire joyeux, presque enfantin. Immédiatement, d’un geste rapide, elle s’empara d’une autre pâtisserie, arme de dissuasion qu’elle braqua vers la chevelure bouclée de son amie, s’écriant à son tour : -Il vaudrait mieux pour toi et ta chevelure que ça soit tendre Cooper ! Elle aurait bien voulu avoir l’air menaçant, mais les deux billes bleues pétillantes qui lui servaient d’yeux et son nez qui se plissait sous ses tentatives de ne pas exploser de rire à nouveau, rendaient tout effort vain.

Leslie finit par s’emparer de l’instrument tendu vers elle, si vivement qu’Effy ne put retenir une grimace inquiète, comme si on lui arrachait la chaire de sa chaire -ce n’était pas si éloigné de la vérité, vu comment elle bichonnait ses instruments - avant de se détendre. -Ne te prends pas trop au sérieux quand même, on va commencer par le moins catastrophique, surt... Ouais, surtout si tu grattes les cordes comme ça ! C’est quoi que tu as reçu à la naissance, des mains ou des truelles ? Railla la jeune fille, faisant mine de se boucher les oreilles. Lui apprendre à jouer de la guitare ? Elle avait déjà assez à faire, merci !

Elle finit par lui reprendre le précieux instrument des mains, se calant à côté d’elle. -Pour l’instant, c’est moi qui vais jouer. Toi montres moi ce que tu sais faire. Tu as une idée de ce que tu veux chanter ? Visiblement oui, vu comment la jaune et noir se lança dans l’interprétation (catastrophique) d’un extrait qu’elle ne connaissait absolument pas. -Euh... O.K. Je vais rien dire pour l’instant. Et je connais pas du tout, c’est quoi ? Bref, sinon il va falloir commencer par plus basique. Tu peux pas me chanter un truc simple en ne faisant pas exprès de mal chanter ? Balança -t- elle tout de go, prenant tout d’un coup son rôle un peu plus au sérieux : quand il s’agissait de musique, Effy devenait toute autre !
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Dim 9 Oct - 22:13



Avec Effy Rees


Le cri de la mandragore
Évidemment, elle est jamais vraiment désolée celle-là, et encore moins de mauvaise humeur,  puis c'est quand même super dur de faire la gueule quand elle rit cette vieille blondasse. Son rire communicatif m'arrache une grimace que j'essaye de réprimer. Tu fais la gueule Leslie, alors ne souris pas, tu n'es déjà pas très crédible, pas la peine d'en rajouter à la pelle. Je détourne mes yeux vers mon arme de lancer qui s'échoue comme une grosse patate sur le sol, et se rompt en deux. Je sens qu'on va encore l'oublier là, et que le concierge va encore nous détester plus. Puisqu'à l'heure actuelle il nous aime, je suis sûre : on est l'héritage qu'Oliver va laisser derrière lui après son départ, celles sur qui monsieur Azarov devra s'acharner pour faire respecter l'ordre et la propreté, éhéh.

« Il vaudrait mieux pour toi et ta chevelure que ça soit tendre Cooper ! »


Voilà, qu'est-ce que je disais ? Sauf qu'on est pas là pour faire une bataille de pâtisserie dans un couloir désert, alors je lève une main en signe de reddition, et attrape ma tresse pour la jeter dans mon dos. Nan mais, on touche pas à mes cheveux, c'est presque aussi sacré que Symba ! Je me passe de réponse cependant, estimant que sa déclaration de guerre n'en vaut pas la peine si on signe le traité de paix dans deux minutes. Pourtant, j'aime pas céder la première, mais là, c'est Effy, et puis c'est bon enfant comme guerre, presque aussi crédible que l'épée qui fait « swingswingswing » dans Roger Rabbit.

« Ne te prends pas trop au sérieux quand même, on va commencer par le moins catastrophique, surt... Ouais, surtout si tu grattes les cordes comme ça ! C’est quoi que tu as reçu à la naissance, des mains ou des truelles ? »

Ah ça, quand j'essaye de me prendre au sérieux pour chanter quelque chose, c'est encore pire, alors j'ai arrêté. Et au moins, quand je fais exprès de chanter mal, j'ai une excuse, alors je chante mal, parce que c'est plus rentable !
Eheheh, en tout cas, je crois que j'ai réussi à lui faire peur avec sa guitare, vu la panique dans ses yeux quand j'ai touché son instrument d'amour chéri adoré. Pff... elle va regretter d'avoir voulu commencer par le chant je crois, j'ai plein d'idées de chanson, et entre l'hymne à la joie et my heart will go on, je ne vois pas du tout ce qu'elle entend par « le moins pire ». Après tout, c'est son choix, n'allons pas contre, mais elle n'a pas intérêt à partir en courant ! Je la ligote sinon.
Alors elle reprend sa précieuse guitare et me demande avant que je ne lui écorche une première fois les oreilles :

« Pour l’instant, c’est moi qui vais jouer. Toi montres moi ce que tu sais faire. Tu as une idée de ce que tu veux chanter ? » Je crois qu'elle regrette maintenant. C'est terrible le temps des cathédrales. Entre de mauvaises cordes vocales, cette chanson pourrait faire tellement de ravages ! Tellement de potentialité pour faire exploser une bombe auditive dans Poudlard ! Olala je vais sérieusement devoir envisager ça. Genre des petits origami en papier qui chantent avec ma voix dedans partout dans l'école ! Le coup du siècle je vous dis. « Euh... O.K. Je vais rien dire pour l’instant. Et je connais pas du tout, c’est quoi ? Bref, sinon il va falloir commencer par plus basique. Tu peux pas me chanter un truc simple en ne faisant pas exprès de mal chanter ? »

Mais... maismaismais ! Je viens d'expliquer toute ma magnifique théorie sur pourquoi il faut que je chante mal, et elle elle m'annonce comme une fleur qu'il faut que je chante bien ? Enfin, que j'essaye, mais l'idée est là... C'est bon, on est pas à the Voice, y'a pas tout le pays qui me regarde à travers un écran. Je croque une pâtisserie et réfléchit un instant. Non non non, je suis bien motivée pour lui détruire les oreilles à grands coups de hurlements stridents. Oh, on est une mandragore ou on l'est pas ? Je pense un instant à la chanson que je chante le moins mal, on my way de Phil Collins, on a dû la chanter à l'école pour le cours de musique, et j'ai même eu la moyenne, alors le respect s'il vous plaît. La plupart de mes notes étaient justes, mais quelques unes n'allaient pas bien.
Mais j'ai dit : pas de chanson qu'on peut éventuellement ne pas massacrer ! Je pose un doigt sur mon menton, pour montrer ma réflexion, et entend d'une oreille peu attentive un tableau me conseiller une chanson moins catastrophique que les autres que j'ai chanté il y a deux semaines, mais c'est bon pas besoin de plus de réflexion, je sais maintenant ce que je veux chanter ! J'avale la dernière bouchée du gâteau et me redresse en tapant des mains avec entrain. Prépare tes oreilles ma biche, en plus j'adore cette chanson, Amy Lee va avoir les oreilles qui sifflent.

« How can you see into my eyyyyyyyyyyes like open dooooooors ! » R.I.P Evanescence. Après, c'est plus compliqué Evanescence, parce qu'accompagner à la guitare acoustique, ça va être très dur.  C'est pas grave, cette chanson est trop belle à massacrer. « Bring me to liiiiiiiiiiiiiiife ! » Ma note sur le i ressemble presque au croisement entre la voix gutturale du chanteur de Rammstein et le hurlement suraiguë d'une chauve-souris. Ouais, la comparaison est pas si mal, mais je ne connais pas toutes les paroles non plus, et puis, on doit bien faire plaisir à Effy, un peu. On montera crescendo, faut d'abord échauffer ses oreilles.

« Sinon, On my way de Phil Collins, c'est pas mal non plus ! » Je propose, préférant néanmoins Evanescence.


_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1509
Date d'inscription : 24/03/2016
avatar
Domi
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Lun 17 Oct - 0:45

Misérable mois de juin, affreux mois de juin, interminable mois de juin ! Râlant à qui mieux comme si elle devait porter la Croix du Calvaire, Dominique traînait derrière elle son fardeau de devoirs et de révisions comme une lourde malédiction semblable à celle qui frappait tous les élèves de son année. Les BUSES se rapprochaient et même une Poufsouffle aussi indigne, aussi peu travailleuse que Domi ne pouvait plus échapper au stress qui entourait cette période. Sa fierté la contraignait tout de même à bien réussir ses examens — pas à atteindre l'excellence, naturellement, mais à obtenir la moyenne au moins, sans trop se fouler... Enfin, même dans une sinistre période comme celle-ci, une jeune fille de sa trempe pouvait toujours trouver des distractions. Notamment : en fouinant et en se mêlant de ce qui ne la regardait pas.
C'est ainsi qu'alors qu'elle s'était résignée à se diriger vers la bibliothèque, lieu honni qui devrait accueillir encore moult de ses tourments scolaires, la belle rousse au sang de Vélane fut distraite par un son à mi-chemin entre les protestations scandalisées d'un Fléreur qui se serait fait épiler à la cire et le hurlement d'une jeune mandragore. Sursautant et se demandant quelle créature magique était en train de se faire torturer à l'étage, Domi gravit vivement les marches et sauta sur le palier en s'écriant :


— Par Merlin, c'était quoi ça ? On égorge quelqu'un ?

Il se passait toujours des choses bizarres (et parfois dangereuses) à Poudlard, mais Domi, qui avait été, pour être honnête, juste un tout petit peu effrayée — mais pas vraiment, hein, mais un peu quand même — fut instantanément rassurée en reconnaissant la rumeur de la voix guillerette d'une élève de sa maison qu'elle identifia aussitôt : Leslie Cooper, en troisième année. Elle ne fréquentait pas beaucoup les élèves plus jeunes de sa maison ou d'autres, mais avait une mémoire infaillible en ce qui concernait la vie de l'école et aurait pu difficilement éviter de garder en mémoire le talent musical légendaire de cette demoiselle particulière, dont elle s'était déjà plainte à l'occasion de vive voix, lorsque cette dernière se montrait trop enthousiaste à leur faire part de ses dons. Elle n'était pas du genre à garder son avis pour elle et ce n'étaient pas les BUSES approchantes qui avaient arrangé son humeur ! Arrivant sur les lieux du crime, un couloir dans lequel elle n'avait encore jamais pénétré — et ne pénétrerait sûrement plus jamais, vu la saleté repoussante —, Dominique s'aperçut que Cooper ne s'amusait pas à parler toute seule : Effy Rees de Gryffondor l'accompagnait avec une guitare.

— Oh mon Dieu, vous montez un groupe ou quoi ? Effy, tu ne sais pas ce que tu fais, la voix de Leslie fait peur à mon chat et elle vient de quasiment me donner une crise cardiaque à l'instant ! J'ai cru que quelqu'un s'était fait mal ! lâcha Domi d'un coup en guise de salut, encore haletante d'avoir piqué un sprint.

Malgré tout, elle ne songeait pas encore à s'en aller : ce qui se passait dans ce couloir, malgré la douleur infligée à ses oreilles, semblait nettement plus divertissant que n'importe quel bouquin de métamorphose qui pouvait l'attendre à la bibliothèque ! Hormis son goût pour jouer les sopranos, Domi n'avait rien à reprocher à Leslie qui lui avait toujours paru plutôt sympa et joyeuse. Et d'ailleurs, elle-même aimait pousser la chansonnette de temps à autre, bien que d'une voix bien plus mélodieuse, naturellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 541
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Jeu 8 Déc - 23:24



Casser la voix, ou les oreilles d'Effy


Avec Leslie Cooper et Dominique Weasley


Non mais sérieusement, quelqu'un pouvait lui rappeler pourquoi elle avait accepté cette mission suicide ? C'était à pleurer ! Non, ça c'était méchant... Elle était censée être amie avec Leslie, donc la vraie question restait : à quel moment elle devait lui dire qu'elle avait peur de saigner des oreilles ? Prenant son rôle (et son propre intérêt) très au sérieux, Effy voulut intervenir pour lui donner quelques conseils essentiels à sa progression... Au moins vers la suffisance. Mais Leslie était déjà partie dans une profonde réflexion... Avec appréhension, la rouge et or ne la quitta pas du regard, analysant les expressions qui jouaient sur son visage au fur et à mesure qu'elle semblait songer à différentes options. Par la barbe de McGo (comment ça c'était pas ça l'expression), pourquoi elle tapait dans ses mains avec cet air là ?

Et soudain, ce fut comme si ses oreilles implosaient , un voile rouge tomba devant ses yeux avant que les ténèbres ne l'engloutissent..
Bon d'accord, ça c'était pas passé comme ça, mais pas loin ! Prudemment, Effy fit une tentative pour écarter ses mains de ses oreilles, presque surprise de garder une audition opérationnelle... -Pitié Leslie, dis-moi que tu l'as fait exprès ! C'était censé être quoi ? Lança -t- elle avec un petit rire prudent. -La dernière note était euh... Comment dire... Intéressante ? Et c'était rien de le dire... Puis Leslie proposa une autre chanson, dont le nom lui était familier en plus ! -Eh ! Je connais Phil Collins, allez on fait ça ! S'enthousiasma -t- elle, si ravie qu'elle commença à gratter les premiers accords sur sa guitare. Ca aidait souvent d'avoir une mère née-moldue qui avait insisté pour conserver autant que possible sa culture natale dans leur maison à Llanelli. C'était d'autant plus pratique quand ladite mère était une inconditionnelle Disney. Sans commentaire.

Si ravie en fait, qu'elle n'entendit pas les bruits de pas dans le couloir. Elle sursauta violemment quand la voix de Dominique Weasley retentit près d'elles. Bon, elle n'avait pas tout à fait tord, les hurlements de Leslie auraient réveillé un mort... Mais est-ce que, bon sang, c'était une raison pour arriver comme ça en apostrophant tout le monde de la sorte ? Vexée d'avoir été surprise, Effy se renfrogna l'espace d'un instant, avant de se reprendre. Elle se redressa, un large sourire aux lèvres : -Dis donc Dominique, ce n'est pas parce qu'on s'essaye à la torture auditive que ça te dispense de dire bonjour ! Lança -t- elle, faussement accusatrice. Son regard malicieux et son ton enjoué démentait la prétendue “dureté” de ses paroles... Après tout elle n'avait rien contre la Weasley, et peut-être qu'à deux elles pourraient euh... limiter les dégâts en faisant chanter Leslie. -Pour ta gouverne, je sais très bien ce que je fais, j'essaye justement d'apprendre le chant à Leslie, désolée si ça a fait l'effet d'une alerte à la bombe dans tout l'étage... Tu veux te joindre à nous ?
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Mar 24 Jan - 21:16



Avec Effy et Domi


Le cri de la mandragore
L'effet escompté est là, Effy regrette très très amèrement sa décision de m'apprendre à chanter. J'ai massacré ses oreilles, son ouïe ne va jamais s'en remettre mouhaha. Non, pas à ce point non plus, mais (je me répète mais j'y tiens) il y a quand même une potentialité monstre pour faire exploser une bombe auditive dans l'école. Promis Effy, un jour que ce projet titanesque voit vraiment le jour, je t'offre des nouveaux cache-oreilles ultra effycaces. T'entendras rien, c'est juré. En attendant ce sont tes oreilles qui souffrent, et non celles des autres. Enfin, celles de Dominique ne semblent pas avoir été épargnées non plus, puisqu'elle arrive en râlant une énième fois contre mon talent inégalé, et en coupant notre camarade rouge et or dans son élan musical.
Je pouffe en écoutant Effy protester contre Dominique et articule difficilement un bonjour à l'attention de ma camarade poufsouffle, puisque j'ai pris une nouvelle pâtisserie après avoir détruit un tympan à Effy. Eheh, grogne pas ainsi blondie, Domi est juste trop forte d'avoir réussi à te surprendre, c'est plutôt compliqué. Puis t'es pas très crédible avec tes yeux qui pétillent comme des bulles de soda. Moi, je m'incline et dis : bravo Domi. Je laisse à Effy le soin d'expliquer la raison de notre présence dans ce vieux couloir poussiéreux et ne peux m'empêcher d'éclater de rire.

« Sérieux Effy, je doute sérieusement que qui que ce soi veuille se joindre à notre magnifique duo d'artistes déjà si parfait. A par toi, tout le monde ici tient à son ouïe ! » Je m'esclaffe et finis mon gâteau. « Après Domdom -ce surnom est moche, je vais t'en trouver un autre, t'inquiète- bien sûr que tu es la bienvenue, mille fois bienvenue, il ne faudra pas moins de vous deux pour m'aider à sublimer ma magnifique voix. »

Je rigole encore une fois à l'idée de chanter bien. Un jour peut-être, mais ce jour n'est pas arrivé, comme dirait Aragorn. J'attrape une pâtisserie (j'en ai pris tellement mon dieu ! On pourrait presque tenir un siège) et la tend à Dominique. Le gâteau du courage, pour rester grands et fiers quand nous serons dans la bataille ♫.

« Prends donc place ! »

J'invite Dominique en faisant une petite danse des sourcils. Après, elle sait à quoi s'attendre, elle m'a déjà entendu chanter, comme beaucoup de monde. Du coup, elle va peut-être préférer ne pas rester, et personne ne lui en voudra de fuir fasse à ma voix de mandragore déchaînée. D'ailleurs, s'il y a bien quelque chose qui m'étonne, c'est qu'Effy soit encore là. Elle qui adore tellement la musique, son cœur doit être en train de pleurer tout ce qu'il peut. Je suis un détraqueur musical, j'absorbe les bonnes notes, je m'en nourris jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un bruit semblable à un crissement d'ongle sur un tableau.

« Personne n'abandonne le navire ? »


_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1509
Date d'inscription : 24/03/2016
avatar
Domi
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Ven 3 Fév - 0:09

Face à son arrivée en trombe quelque peu bruyante, Effy se renfrogna un instant puis lança avec un grand sourire :

— Dis donc Dominique, ce n'est pas parce qu'on s'essaye à la torture auditive que ça te dispense de dire bonjour !
— Quand on me mutile sauvagement l'ouïe, j'estime que j'ai un pass pour brailler à mon tour ! répliqua aussitôt Dominique, d'un air de fierté offensée à peine surjoué. Vous ne pouviez pas trouver une salle insonorisée dans ce château ?

Peut-être y avait-il un grand don pour le théâtre dissimulé dans sa jolie tête rousse ? En tout cas, en ce qui concernait l'art de se plaindre et d'en faire des caisses, Domi s'y connaissait. Le seul problème était qu'elle n'était pas forcément consciente de ses excès... Effy cependant poursuivait :

— Pour ta gouverne, je sais très bien ce que je fais, j'essaye justement d'apprendre le chant à Leslie, désolée si ça a fait l'effet d'une alerte à la bombe dans tout l'étage... Tu veux te joindre à nous ?
— Je crois que je vais m'en dispenser, merci bien ! répondit Domi — pas vraiment d'un ton offensé cette fois, elle riait déjà à moitié — tandis que Leslie éclatait de rire.

Elle avait beau faire, la bonne humeur et la jovialité des deux filles étaient engageantes. Leslie ne semblait guère se formaliser de ses charmants commentaires, elle la devança même :


— Sérieux Effy, je doute sérieusement que qui que ce soit veuille se joindre à notre magnifique duo d'artistes déjà si parfait. À part toi, tout le monde ici tient à son ouïe !

Cette fois-ci et tout en faisant mine de s'éloigner, Domi ne put s'empêcher d'éclater de rire à son tour. Elles étaient marrantes, ces deux-là.

— Après Domdom — ce surnom est moche, je vais t'en trouver un autre, t'inquiète — (Domi avait fait une grimace en entendant ce surnom ridicule) — bien sûr que tu es la bienvenue, mille fois bienvenue, il ne faudra pas moins de vous deux pour m'aider à sublimer ma magnifique voix.
— Tu peux te contenter de m'appeler Domi, merci beaucoup, rétorqua l'intéressée...

Elle n'avait pas encore accepté l'invitation, cependant la vision d'une pâtisserie alléchante que Leslie lui tendait l'aida à ne pas s'enfuir.


— Prends donc place ! insista la jeune fille.

Après tout, Domi aimait autant les gâteaux que quasi n'importe qui... Apparemment, les demoiselles en avaient tout un plateau et du jus de citrouille en plus — les Poufsouffle dormaient juste à côté des cuisines à ce qu'il paraissait, ils savaient se nourrir. Et puis, c'était un prétexte extraordinairement bienvenu pour se soustraire à une séance de révisions ennuyeuse à la bibliothèque... Avec un haussement d'épaules, elle accepta donc la pâtisserie et l'invitation d'un simple :


— Bon, d'accord, à condition que tu chantes moins fort ! Merci pour le gâteau !

Prenant place parmi elles, elle jeta un regard agacé à la poussière qui recouvrait le sol : que faisaient les elfes de maison ?

— Qu'est-ce que c'est sale ici, comment supportez-vous d'y rester ? Recurvite ! lança cette grande critique — elle n'attendait pas de réponse à cette question, l'ayant quasiment marmonnée dans sa barbe.

D'un petit coup de baguette magique, elle fit disparaître un paquet de poussière du sol et poursuivit :


— Tu essayais de chanter quoi, au fait ? Hé, Effy, tu sais jouer Monster de The Automatic à la guitare ? J'adoooore cette chanson ! What's that coming over the hill / Is it a monster? Is it a monster? fredonna-t-elle aussitôt d'une voix bien plus mélodieuse que celle de Leslie, naturellement. Il s'agissait d'une chanson de rock très connue dans le monde sorcier.

Citation :
Ici pour la chanson x) (qui n'est pas issue du monde sorcier canoniquement obviously mais tant pis) : https://www.youtube.com/watch?v=6_DoLc7edx8&feature=youtu.be
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 541
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Lun 6 Fév - 14:34



Casser la voix, ou les oreilles d'Effy


Avec Leslie Cooper et Dominique Weasley


Effy, qui n'était décidément pas vexée pour un sou, lança un regard complice à une Leslie en train de bâfrer sa pâtisserie et de rigoler en douce. Ouais, les deux en même temps. Il faudrait qu'elle pense à lui dire à quel point c'était dégueulasse. Non en fait elle allait le faire maintenant.
-Leslie. Tu es sale. Ferme ta bouche en mangeant.” Lâcha -t- elle, jouant la carte de la blasée pour rajouter un effet pathétique à la situation de l'apprentie musi... de l'apprentie massacreuse. La réponse un peu perchée de Dominique acheva de l'amuser et elle éclata de rire. -Oh ben écoute, trouve moi une salle spéciale de musique et je te promets que tu ne nous trouveras plus jamais à jouer dans la poussière en faisant de la musique.

A la réplique de Leslie, qui décidément ne savait pas tenir sa langue plus de trente secondes d'affilé, la jeune mélomane (comme c'était pédant) se tourna avec elle avec un sourire encore plus large si c'était possible. -Si tu tiens à me rappeler mon masochisme, dis-toi que ce n'est pas pour toi que je l'ai fait, mais bien que je me suis sacrifiée pour tous les autres Poufsouffles qui supportent ta voix toute l'année ! Et toc ! Enfin Domi finit par s'assoir avec elle, et la Gryffondor se laissa retomber dans leur coin avec un sourire satisfait. Enfin un peu de soutient ! A sa remarque sur l'aspect repoussant de l'endroit, elle coula un regard un peu surpris autour d'elle. Pour quelqu'un qui avait passé son enfance comme une sauvage à grimper dans les arbres et se rouler par terre, ce n'était pas choquant. Elle ne répliqua rien cependant, se contentant de marmonner “Récurvite” pour dégager le gros de la saleté.

-The Monsters ? Releva -t- elle, un peu surprise. Comparé à Phil Collins, le changement de registre était assez radical, mais la Poufsouffle entonnant le refrain avec entrain l'entraîna à sa suite. -Je peux toujours tenter une version accoustique. Regard Leslie, ça c'est savoir chanter ! Glissa -t- elle à sa jeune padawan pour la taquiner. Sur ces dires, elle s'appliqua sur ce qu'elle jouait, à savoir des accords un peu plus complexes.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Mar 28 Fév - 18:24

HS:
 


Avec Effy et Domi


L'essentiel c'est d'y croire~
A la remarque d'Effy sur sa manière de manger, je me contente de la regarder en haussant un sourcil interrogateur. Ce n'est pas pour une fois qu'elle est présentable et propre qu'elle doit faire remarquer aux autres qu'ils ne le sont pas. Nan mais oh. Pi' je mange comme je veux d'abord, alors j'aurais bien mangé ce gâteau encore plus comme une porcasse, mais je l'ai déjà fini. Je préfère ne rien répondre et juste lui tirer la langue. Et faut croire que ça ne dérange pas Domi, et qu'elle ne peut pas résister à l'appel des gâteaux. Elle finit par s'asseoir. Si je chante moins fort. Non. J'aime chanter super fort et emmerder tout le monde avec ma voix. « DomDom » qui déteste ce surnom n'a pas l'air d'aimer la poussière, en plus de ne pas apprécier ma manière de chanter, puisqu'elle fait tout disparaître d'un coup de baguette. Je penche la tête sur le côté, la poussière ne n'avait jamais dérangé ici, mais c'est vrai que c'était sacrément dégueulasse comme endroit avant.

-Tu essayais de chanter quoi, au fait ? Hé, Effy, tu sais jouer Monster de The Automatic à la guitare ? J'adoooore cette chanson ! What's that coming over the hill / Is it a monster? Is it a monster?

Le cri qui a réduit à néant les tympans de tout l'étage ? Je ne suis pas sûre qu'elle connaisse Evanescence, mais elle commence à chanter sa chanson (géniale chanson) et entraîna une réaction immédiate d'Effycace.

-The Monsters ? Je peux toujours tenter une version acoustique. Regard Leslie, ça c'est savoir chanter !

Nani, je suis une chanteuse née. Mais rendons à César ce qui appartient à César, en l’occurrence rendons le chant à Domi, elle chante normal, même gavé bien quoi. Elle ne chante pas faux et ne fait pas non plus exploser  les vitres. Je croise les bras et secoue doucement la tête en plissant le nez, comme si je boudais. Un jour, je saurai chanter, j'y crois. C'est d'ailleurs pour ça qu'on est là de base non ? M'apprendre à chanter, ou du moins : faire en sorte que j'arrête de déchirer les tympans de mes camarades, paix à l'âme auditive des poufsouffles quand je suis de bonne humeur. J'aime chanter dans la salle commune, eux aiment moins.

« Je chante très bien d'un certain point de vue mesdames ! » Je pouffe en pensant à quelle dimension il faudrait que j'atteigne pour qu'un jour quelqu'un trouve que je chante bien. Dans la mort peut-être. « Vous voyez, si l'une de nous doit aller chanter dans un opéra pour fantômes, se sera moi, et ce serait un immense honneur. » Pff... elles sont justes jalouses mouioui, l'essentiel c'est d'y croire après tout, il faut bien quelqu'un pour commencer à croire, toutes les idéologies partent de là.

« En attendant je chante pour les vivants, même si ça vous déplaît. » Mais on ne dirait pas, mais Domi n'a pas choisi la chanson que je massacre le plus. Bon okay, c'est faux, c'est moche, on dirait un train qui freine mais cette chanson est tellement connue dans le monde sorcier qu'elle passe toujours à la radio et du coup je peux la chanter plus souvent. Résultat : personne ne saignera des oreilles si je chante. Dans le pire des cas, elles auront un peu les oreilles sifflantes pendant deux trois jours, mais leur ouïe sera intacte. Damn que c'est triste. Réjouis toi Laisselit, Effy n'a déjà plus d'oreille, t'as fait la moitié du travail. Et puis Domi n'était pas prévue dans l'aventure (c'est le mot le plus faible pour décrire ce que vont vivre leurs tympans), alors je peux considérer le travail comme fini.
Je me décide donc à être compatissante envers cette douce gentille innocente Effy et même adjectifs pour Dominique en essayant de bien chanter.
J'attends qu'Effy rejoigne le début du couplet pour prendre le train en route :

« Confused mind bruised it seeps out it seeps out face down home town looks so grey looks so grey looks so greyyyyyyy ♫ »

D'accord je me suis peut-être un peu emballée sur les mots bien chanter c'était chercher trop loin. J'ai la voix d'un fumeur de clope sur le déclin, on dirait que j'agonise ? Qu'à cela ne tienne, j'aurais ma revanche, j'apprendrais à chanter et je montrerais à Effy (et Domi du coup!) que leurs efforts n'auront pas été vains.
Je finis le couplet avec entrain et application avant de taper dans mes mains pour montrer ma motivation en éclatant de rire.

« Vous n'êtes toujours pas à l'infirmerie c'est bon signe ! »


_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1509
Date d'inscription : 24/03/2016
avatar
Domi
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Mar 21 Mar - 0:46

Spoiler:
 

Effy fit remarquer à Leslie qu'elle mangeait comme un cochon, ce qui était parfaitement exact. Domi la princesse lui jeta un regard désapprobateur, mais reporta son attention sur la réplique d'Effy :

— Oh ben écoute, trouve-moi une salle spéciale de musique et je te promets que tu ne nous trouveras plus jamais à jouer dans la poussière en faisant de la musique.

Elle aurait pu rétorquer qu'elle avait trop de révisions à faire pour cela, mais Domi n'étant pas exactement la sage et consciencieuse Poufsouffle qui aurait pu exister dans la conscience collective, elle se contenta de lancer :

— Quand tu veux, oui, si ça peut sauver les oreilles de tout le château !

Il se faisait qu'Effy et Leslie la concurrençaient dans le domaine du bavardage (ce qui n'était pas facile à faire), de sorte que leur petit échange était très vite devenu animé. Finalement, il ressortit de cet embrouillamini auditif que Domi joindrait sa voix mélodieuse aux leurs. Après leur avoir livré sa performance scénique, la jeune rousse se permit de piquer un gâteau qu'elle dégusta avec le petit doigt levé. C'était cela, manger avec classe, Miss Cooper. Elle n'avait pas du sang français dans les veines pour rien !
Si Domi appréciait grandement cette opportunité de casser la croûte avec des bavardes et de pousser la chansonnette devant un public admiratif, elle déchanta un peu (jeu de mots !) quand elle constata que — naturellement — Leslie n'avait pas renoncé si facilement à apprendre à chanter. Cette dernière reprit le couplet à pleins poumons. Un autre qu'elle aurait fait preuve de bonne foi et relevé l'amélioration entre l'épisode Phil Collins et ceui-ci. Mais la bonne foi n'était pas la qualité principale de la jeune Weasley :


— Aaarg, Leslie ! Pitié ! grimaça-t-elle en se bouchant littéralement les oreilles avec les doigts.

Le tact ? Ça vivait où cette bête-là ?


— Vous n'êtes toujours pas à l'infirmerie, c'est bon signe ! lança l'intéressée en rigolant — décidément, elle était de bonne composition.
— Ça va pas tarder, mais c'est ça ou aller à la bibliothèque pour les révisions, je préfère encore devenir sourde à ce stade ! grommela Domi en reprenant un gâteau pour se réconforter.

Et puis, la vilaine pouffa :


— Enfin, je crois que tu as toujours une plus jolie voix que McKlint ! Oh mon Dieu, tu te souviens de quand il a chanté It's the most wonderful time of the year au dernier banquet de Noël ? Hahahaha, je n'oublierai jamais ! It's the moooost wonderful tiiiime of the yeaaaar ! entonna-t-elle aussitôt en passant du coq à l'âne, histoire de faire la comparaison entre la voix de fumeur de cigarettes lourd de leur prof d'astronomie et la sienne.

Citation :
HRP : click click pour te rafraîchir la mémoire sur le prof d'astronomie non officiel x) et la chanson :
Spoiler:
 
Encore toutes mes excuses pour le retard, j'avais pas réalisé  hiding02
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 541
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Sam 25 Mar - 22:17



Casser la voix, ou les oreilles d'Effy


Avec Leslie Cooper et Dominique Weasley


Effy n'aurait pas parié là-dessus, mais malgré ses airs de princesse offensée, Dominique ne tarda pas à s'aligner sur l'humeur euphorique de Leslie et d'elle-même. Evidemment, c'était communicatif. Elle était peut-être un brin hautaine et maniérée – comme elle le remarqua en la voyant manger sa pâtisserie avec la plus grande classe – mais au moins elle n'avait pas hésité plus que ça à les rejoindre dans leur coin poussiéreux et plein de miettes de gâteaux. Il faudrait sans doute penser à jeter un petit sort histoire de faire place nette, si elles ne voulaient pas que l'affreux concierge plein de muscles ne leur tombe dessus. En attendant, toutes les deux tombaient bien d'accord sur un point : le talent de chanteuse de Leslie était vraiment bien enfoui sous une couche de saloperies en tout genre. Et c'était ces saloperies qu'on entendait, plus que quelque chose de vaguement humain.
« Vous voyez, si l'une de nous doit aller chanter dans un opéra pour fantômes, se sera moi, et ce serait un immense honneur. » Lança d'ailleurs la deuxième Poufsouffle, fort à propos. Mmh, voilà qui était très clairvoyant. Effy en éclata de rire, l'image de Leslie chantant devant toute une foule présidée par le très pompeux Nick-Quasi-sans-Tête étant à en mourir. Sans mauvais jeu de mot, évidemment.

-Dans ce cas, tu me diras quand auras lieu ta première tournée mortuaire, que je ne mette pas les pieds hors de chez moi ! Renchérit-elle, un petit sourire aux lèvres, se sentant très maligne sur ce coup là. Sérieusement, cette fille était une menace pour la santé publique à elle toute seule, peut-être qu'elle devait alerter quelqu'un avant de laisser sortir une telle arme de destruction massive ?

Trêve de plaisanterie. Elles papotaient bien plus qu'elles ne jouaient vraiment de la musique, et Effy tenta tant bien que mal de rentraîner Domi pour le refrain qu'elle proposait. Ce qui fit que Leslie laissa là ses comparaisons tordues pour les rejoindre. Elle y avait mis du coeur, mais l'effet était là tout de même : Domi se plaqua à toute vitesse les mains sur les oreilles, et la guitare d'Effy glissa à terre dans un dernier accord désolé, tandis qu'elle se dépêchait de faire de même. «Vous n'êtes toujours pas à l'infirmerie, c'est bon signe ! Avait fait remarquer la perfide, l'air très satisfaite et pas du tout désolée. La blonde ne put qu'approuver les mots de Domi en écartant prudemment les mains de ses tympans (tiens, ils ne saignaient pas encore). -C'était pas faute d'essayer, je crois... Acquiesça -t- elle en dardant sur son amie un regard lourd de (fausses) reproches. Elles auraient pu continuer longtemps sur cette lancée et comparer la voix de Leslie à milles autres atrocités encore, si Domi n'avait pas relancé THE événement de Noël dernier. Rien qu'à ce souvenir, Effy ré-éclata de rire, la voix de chaton étranglé de leur prof d'astronomie résonnant encore cruellement à ses oreilles. -Oh Merlin oui ! Ce mec doit avoir un ego surdimensionné pour s'être donné en spectacle devant tout Poudlard. Affligeant. Laissa -t- elle tomber, avec la tolérance propre aux adolescents. Quasi nulle, surtout pour un souvenir aussi risible !
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Dim 2 Avr - 15:14



Avec Effy et Domi


~
Domi la princesse, oui c'est vite dit, surtout vu les pincettes qu'elle prend pour se boucher les oreilles quand je chante à pleins poumons. Pas très princesse tout ça, une vraie princesse aurait supporté sans broncher, et aurait ordonné qu'on me coupe la langue pour avoir chanté aussi mal. Mais mais, j'ai fait tant d'efforts pourtant. Même qu'Effy a laissé tomber sa si précieuse guitare pour imiter Domi. Alors pour qu'Effy abandonne sa guitare au sol, honnêtement ça devait être moche. Je préfère en rire du coup, je sais que je ferais exploser les tympans de quelqu'un avant de sortir de Poudlard, ce n'est pas tout le monde qui a des cordes vocales en cristal, hein miss Weasley. Le jour où j'arrêterai d'en rire dans tous les cas, je passerais ma vie à pleurer je crois, parce que personne ne trouve que je chante bien dans ce vieux château. On démonte pas un poufsouffle comme ça mesdames.

« Me tente pas, tu sais pas ce que tu risques, t'as encore rien entendu. », je rigole en dansant des sourcils. Si elle veut que je lui massacre les tympans, je m'en donnerai à cœur joie !

M'enfin, la destruction du monde attendra, puisque Domi nous rappelle ce qu'on peut appeler l’événement de l'année je crois : le prof d'astronomie au banquet de noël. Mon dieu que ça avait été dur de ne pas rire (soit  dit en passant merci de remarquer Domi que j'ai une plus jolie voix qu'un tavernier scandinave). Puis voyez la chanson qu'il avait choisi quoi. Pour être le most wonderful time of the year, ça l'a été ! De tous les événements récents, celui-ci a été le plus traumatisant je pense. Voir le directeur des Serpies s'afficher ainsi devant tout le monde. Si drôle, mais si drôle que j'ai rigolé dans ma cape pendant toute la chanson. Quel souvenir ! Je repars dans un même fou rire incontrôlé et incontrôlable qu'au banquet de Noël, Effy aussi. Il faut croire que cet épisode n'a pas marqué de moi. En fait je crois qu'il a traumatisé toue l'école, notre cher prof d'astronomie.

« -Oh Merlin oui ! Ce mec doit avoir un ego surdimensionné pour s'être donné en spectacle devant tout Poudlard. Affligeant.
-Bah faut dire que c'est le directeur de Serpentard, donc l'égo ça doit pas être facile à gérer, mais c'est pas pire que l'ego d'un Gryffondor ! »

C'est sorti tout seul, je n'ai pas pu m'en empêcher. Gratuit et méchant, petit et perfide, parfois je me dis que j'aurais mérité ma place chez Serpentard aussi bien que chez Poufpouf, peut-être même plus. Non, pas envie en fait quand on voit leur directeur «affligeant» comme dirait notre camarade rouge et or. En plus on a les cuisines à côté du dortoir à Poufsouffle. Best advantage ever. La preuve, ces petits gâteaux camouflés dans mon sac.

« N'empêche imaginez être à Serpentard dans ce genre de moment ! J'aurais presque demander à changer de maison. Mais quel directeur ! Au moins ça nous a donné une raison de nous moquer d'eux pendant un moment sans qu'ils puissent protester. Eux et leurs problèmes de supériorité substantielle ! »

Bien sûr que je me moque de Serpentard. Je me moque de tout le monde à la base, alors les vantards vert et argent sont une cible toute désignée. Soulignons tout de même à quelque point j'ai envie d'étriper Domi maintenant : cette chanson infernale a le pouvoir (terriblement maléfique) de s'insinuer dans votre esprit et de vous faire chanter à votre insu. Elle sera la cible de ma prochaine mauvaise blague, promis juré. Mais la plus mauvaise blague restera celle de McKlint qu'on aime fort fort, parce qu'en plus d'avoir montré le bout de son nez à un banquet, chose rare, il nous a fait profité de sa sublime mais alors magnifique voix, à en tomber par terre.

« Le plus beau dans cette affaire c'était quand même ses fringues, j'sais pas si vous avez noter, mais son pull y'avait des petits rennes verts et argents qui couraient dessus. » Pull du siècle je pense, la mode à son apogée. « J'ai jamais rien vu d'aussi moche je crois ! Mais le plus choquant c'était pas de voir un professeur chanter, mais McKlint sérieux ?! Qui ne lui a pas ri au nez au premier cours après la rentrée ?»

Ou peut-être suis-je juste la seule sale gosse qui ri au nez de ses profs. Mais c'était trop viscéral pour m'en empêcher, puis j'avais procuration sur le coup ! D'accord, faire perdre 20 points à sa  maison et prendre un mois de retenue pour avoir chanté en cours n'était peut-être pas une bonne chose, mais c'était si drôle que non, rien de rien, non je ne regrette rien. Certains camarades m'en avaient un peu voulu de faire perdre 20 points sans raison à la maison, mais je suis sûre de ne pas être la seule à avoir fait ça.


_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1509
Date d'inscription : 24/03/2016
avatar
Domi
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Dim 9 Avr - 1:30

À la base, Domi ne connaissait guère Effy qui n'était ni de sa maison ni de son année. Bien sûr, elle était une dévoreuse de ragots et un puits insatiable de curiosité, elle tâchait toujours de se tenir informée de tout ce qui avait trait à la vie du château. Mais des centaines d'élèves, cela faisait un petit nombre et même elle ne pouvait se vanter de connaître chacun d'eux personnellement. Pourtant, la petite Rees était certainement en train d'engranger rapidement un nombre conséquent de points dans son barème de sympathie personnel : humour + bavardages + commérages et moqueries dans le dos d'un professeur pourtant non mal-aimé = bingo ! Qu'est-ce qu'il n'y avait pas à aimer là-dedans ? Domi était une créature sociable et elle avait un don pour se faire des copains rapidement : à la voir échanger des piques avec Effy, on aurait pu croire qu'elle la connaissait depuis des plombes.

— Oh Merlin oui ! Ce mec doit avoir un ego surdimensionné pour s'être donné en spectacle devant tout Poudlard. Affligeant, venait de dire celle-ci en pouffant, aussitôt rejointe par le rire quelque peu ricanant de Domi.

Aaah, le pouvoir unificateur des médisances ! Elles étaient mille fois plus douces à ses oreilles que les criaillements torturés de la voix de Leslie. Celui-ci renchérit :


— Bah faut dire que c'est le directeur de Serpentard, donc l'ego ça doit pas être facile à gérer, mais c'est pas pire que l'ego d'un Gryffondor !

Domi cessa de rire et tiqua : bien que très fière de sa propre maison, elle n'appréciait pas les préjugés, sans compter que des membres de sa famille faisaient partie des Serpentard et qu'elle y comptait au moins un de ses meilleurs amis, Absolan. Mais lorsque Leslie parla de Gryffondor, elle crut comprendre qu'elle ne faisait que plaisanter et répliqua :

— Pas pire non plus que les voix de certaines Poufsouffle, hein !

Cependant Leslie poursuivait :

— N'empêche imaginez être à Serpentard dans ce genre de moment ! J'aurais presque demander à changer de maison. Mais quel directeur ! Au moins ça nous a donné une raison de nous moquer d'eux pendant un moment sans qu'ils puissent protester. Eux et leurs problèmes de supériorité substantielle !
— Fred est à Serpentard et il n'a aucun problème de supériorité, contrairement à certaines Poufsouffle que je connais ! Retire ça ! siffla Domi en réagissant au quart de tour.

Celle-ci avait un principe très simple : on pouvait se moquer de n'importe qui dans le monde sauf des gens qu'elle aimait. C'était complètement arbitraire, mais ça avait le mérite d'être clair, et quand il s'agissait de sa famille, elle s'enflammait rapidement. Avait-on précisé qu'elle était impulsive et colérique ? Elle pouvait prendre la mouche pour pas grand-chose et en un clin d’œil, son humeur avait tourné.

Citation :
Oui, ça tourne à la dispute x) J'ai trouvé que c'était logique pour elle. Leslie, on parle de la suite en MP si tu veux, soit Domi se casse, soit Leslie parvient à dire un truc pour la calmer, soit elles s'embrouillent x) Sachant que ça voudrait pas forcément dire qu'elles ne s'entendraient plus jamais, en tout cas du côté de Domi, même si elle est rancunière, elle l'est moins qu'avant et il resterait de l'espoir x) Comme tu veux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 541
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Ven 21 Avr - 19:34



Casser la voix, ou les oreilles d'Effy


Avec Leslie Cooper et Dominique Weasley


Il n'y avait pas à dire, malgré tout ce que les élèves les plus droits pouvaient dire, dès qu'il y avait à médire sur un professeur, rares étaient ceux qui restaient en arrière. Et c'était précisément ce qui arrivait ici. En soit, Effy ne reprochait rien à leur cher professeur d'Astronomie, si ce n'était son crime de de tenir l'un des cours les plus ennuyeux de tout Poudlard. Quoique, l'Astronomie pourrait être chouette en elle-même, s'il n'était pas de ces personnes qui ne connaissaient qu'une seule tonalité de voix. Pour McKlint, un ton lent et grave, et en plus il parlait en rimes ! Quelle horreur, Merlin. Plusieurs fois elle s'était endormie d'un coup, et s'était fait prendre parce que sa tête était tombée brutalement et dans un bruit de bois sec, sur le bureau. D'ailleurs ça indignait beaucoup Galahad, son voisin pour ce cours, peut-être plus que le prof lui-même, imperturbable. Enfin bref. Tout ça pour dire qu'elle ricanait de bon coeur avec les autres, ne se souciant pas le moins du monde de l'irrespect de ses paroles ou de leur portée.

Sauf que Leslie, évidemment alla plus loin. Il fallait bien que ça arrive en même temps. Si on lui demandait, ça ne dérangeait pas tellement Effy. En fait, elle s'en moquait comme de sa première chaussette, comme elle n'accordait pas la moindre attention au regard des autres ou leur avis sur sa personne. Sauf que de l'autre côté, ça n'allait pas de soit, et le rire léger et moqueur de Domi fit place à un silence glacial. Oh-oh ! Effy fronça les sourcils. Elle avait beau être une grande-gueule prompte à sauter à la gorge de quiconque lui cherchait des poux, elle n'aimait pas les conflits et sentait bien que celui-là, imminent, ne manquerait pas de la gaver profondément. Et en plus elle avait la place de choix du médiateur entre les deux Poufsouflles, ô joie !

Sur le coup, la Galloise tenta de prendre le parti d'en rire, parce qu'après tout, elle connaissait Leslie et elle ne se moquait pas pour être méchante. -L'égo des Gryffondors se porte très bien, mademoiselle. Par contre vu que je suis de ce fait une crétine de tête brûlée, je n'hésiterai pas à aller te pendre par les pieds au-dessus du Lac Noir si tu calmes pas ta joie ! Renchérit-elle, assez stupidement il fallait le dire. Bon, au moins ça allait détendre un peu l'atmosphère et détourner l'attention de Leslie, toujours dans son éloge passioné des Verts et Argents.

Ou pas, vu la moue pincée de Domi et les babillages insouciants de la plus jeune, qui continuait sur sa lancée. Par conséquent qui continuait à s'enfoncer allègrement. Et d'un coup Domi explosa. Enfin, elle ne hurla pas non plus de colère, mais la pique qu'elle lui envoya était fort bien trouvée, il fallait le reconnaître. A l'évocation de Fred Weasley, Effy se raidit, un doigt levé comme pour intervenir. Parce que si, Fred avait un peu un problème de supériorité à ses yeux, avec un ego tellement gros qu'il nourrirait une famille de sept enfants pendant trois semaines. Mais, à bien y réfléchir c'était pas forcément la bonne chose à dire pour calmer le jeu. D'autant que ça n'était évidemment pas le cas de tous les Serpentards.

-Ca je te le reconnais Domi, Leslie a tout d'un Serpentard refoulé avec son ego et sa fourberie, ça je te l'ai toujours dit ma vieille ! Intervint-elle, rebondissant fort à propos sur la pique lancée avant de se tourner vers sa cadette. Oups, ça confortait un peu Leslie dans sa blague de mauvais goût. -Non mais Domi, on rigole, t'en fais pas ! On sait très bien que les Serpentards sont très bien, et c'est une Gryffondor qui te parle ! S'empressa -t- elle de rectifier, jouant sur la guerre désormais proverbiale entre les deux maisons, espérant l'adoucir. C'était d'ailleurs incroyable la vitesse à laquelle la moutarde lui était montée au nez. -Pas vrai qu'on rigole, Leslie ? Insista la Rouge et Or, lançant un regard appuyé à son amie. Elle avait pas intérêt à nier, parce que sinon ça allait la gonfler, foi de Rees !
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   Jeu 29 Juin - 23:29



Avec Effy et Domi


~
Je soupire et lève les yeux au ciel, au plafond plutôt, quand Domi commence à me cracher au visage, absolument offusquée par mes blagues nullissimes. D’un autre côté, si personne ne me faisait de réflexion sur mon humour pourri, je serais la plus beauf de tous les élèves de cette école. Imaginez une Leslie avec des cheveux gras remontés sur le haut de la tête, des chaussettes dans des tongues avec une bièraubeurre à la main. Si j’arrive à un tel niveau de déchéance, je pense qu’il y aura Effy avec moi. Elle aime mon humour pourri elle au moins, ou elle s’en fout à minima. Contrairement à son excellence Dominique qui s’offusque dès qu’on devient un peu trop con. On ne peut pas tous avoir une telle distinction.

« Fred est à Serpentard et il n'a aucun problème de supériorité, contrairement à certaines Poufsouffle que je connais ! Retire ça ! »

Je souffle discrètement pour pas que Domi ne se braque encore plus. Et d’un autre côté elle me fait bien rire la Domisol. C’est bien la première à se moquer de tout le monde habituellement, à glousser sur les autres. C’est très hypocrite de sa part. Enfin… de mon simple point de vue de paysanne ignorante. Sérieux ça me donne envie de bouder mais tout le monde connait Domi. Domi boude, je boude, donc Domi boude encore plus et ça devient un cercle vicieux infernal qui fera de Poudlard notre champs de bataille. Inutile d’entraîner tout le monde dans une guerre d’égo. Mais pas question de m’excuser non plus. Vas-y je suis saoulée.

« Ça je te le reconnais Domi, Leslie a tout d'un Serpentard refoulé avec son ego et sa fourberie, ça je te l'ai toujours dit ma vieille ! »

J’aurais été très mal à Serpentard dans le fond. Oh je suis une vile gredine fourbe et manipulatrice, mais mes tendres excursions tardives dans les cuisines n’auraient été qu’un rêve illusoire  pendant déjà trois ans. Nan nan, j’aime trop la bouffe pour être dans un autre dortoir que le mien !
Mais là tout de suite, ce qui m’étonne le plus, c’est qu’Effy en personne prenne la défense de Fred. Techniquement, elle prend juste la défense de la maison verte et argent de manière générale, mais puisque Fred est au milieu de la table, ça sonne un peu comme une plaidoirie en faveur de Fred et voir Effy dans cette posture, ça me fait presque mourir de rire. Ça plus la tête de Domi qui nous regarde l’air de dire :  « Je vais vous écraser dans la poussière ! », c’est vraiment à mourir de rire.

« Non mais Domi, on rigole, t'en fais pas ! On sait très bien que les Serpentards sont très bien, et c'est une Gryffondor qui te parle ! Pas vrai qu'on rigole, Leslie ? »

Elle aurait pu me secouer les épaules de toute ses forces au moins, ça aurait rendu la scène plus comique. Je suis un peu déçue, mais ça ne m’empêche pas de m’effondrer sur le côté pour me rouler par terre en rigolant. Okay je sais que ça n’est pas la bonne réaction, alors j’essaie d’arrêter de rire, mais c’est si drôle !

« Tu vois Domi hein, tu vois qu’on rigole ! »

Je pouffe et renifle, les épaules secouées par quelques spasmes. Là c’est le moment où je dis une phrase constructive pour éviter que la situation ne stagne. Après tout, si je suis en froid avec Domisol, le quidditch s’en ressentira, et ça je refuse. D’un autre côté ça me fait vraiment mal au cœur de devoir m’excuser. Le regard d’Effy m’y pousse d’un côté, pi’ ça serait pour la bonne cause… J’inspire un grand coup, balayant les miettes de ma fierté. Ça me coûte vraiment d’avoir à m’excuser pour une réaction aussi énervante que celle de Dominique.
Cependant rendons à César ce qui appartient à César, je suis plutôt énervante comme fille, alors je lève les mains au ciel en signe de reddition.

« J’accepte Domi, de reconnaître mon humour de beauf et ma tendance à la stigmatisation systématique, mais en échange toi reconnais qu’il faudrait que tu fasses un sérieux travail sur tes nerfs ! Quand je fais de l’humour nul il faut juste dire que c’est nul je sais arrêter quand on me le dit. »

Je hausse les sourcils, vraiment gonflée de devoir expliquer mes blagues face à une fille de deux ans de plus que moi. Mais non Leslie, c’est une preuve de ta grande maturité à toute épreuve ! J’aime mieux voir ça de ce point de vue. Je suis plus mature que Domi, et bam !

« Pète un coup, sérieusement Domi, ça fait pas de mal et ça te détendra. »

Cette phrase est peut-être en trop, mais j’ai trop de fierté pour juste terminer en donnant totalement raison à Domi. J’espère au moins qu’elle ne va pas sortir de ses gonds une deuxième fois et se remettre à hurler. Mine de rien elle donne mal à la tête quand elle hurle comme ça, presque pire que moi en chantant.

« J’imagine que notre leçon de musique tombe à l’eau Fyfy. », je bougonne tristement en rassemblant mes affaires.

Je suis gonflée, j’aurais besoin d’aller papouiller Symba.


_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Casser la voix, ou les oreilles d'Effy [Effy Rees + libre]
» Les grandes voix du rock
» Premier ministre Garry Conille par 16 voix pour, 4 contre et 5 abstention
» hell-a : Une drôle de voix [hell-a]
» Pour bien saigner des yeux et des oreilles !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: Poudlard :: Quatrième Etage :: Couloirs-