AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassiopea Invité
MessageSujet: [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]   Lun 17 Aoû - 22:45


Feat. Libre

Pas bouger. Potion... Pas bouger !!! Assis ? Vas voir McGonagall ! Le professeur Flitz ? ... Bownell...? Nott ... ? Non...? Non ! Recules !
Perchée sur une chaise, baguette en main, Cassiopea tentait de maîtriser la matière visqueuse d'un jaune d'or qui prenait vie sous ses yeux. Pour vous faire un rapide résumé de la situation, Cassiopea avait tenté de réaliser un Felix Felicis aux effets prolongés. Cela faisait près d'une semaine et demie qu'il mijotait tranquillement, et pour tout vous avouer, Cassiopea était très confiante. Elle bichonnait la mixture comme il n'était pas permis, passait des heures à contempler les petites bulles qui éclatait à sa surface, et passait son temps à prendre garde à ce que rien ne tourmente cette petite potion. Le Felix Felicis était une potion très longue à confectionner, beaucoup trop longue, et les chances qu'un accident arrive durant ce laps de temps était assez élevé, surtout entre les mains de Cassiopea Lycoris Sinistro.Aussi aurait-elle dû placer ces fioles de potion Wiggenweld et potion de beauté loins du chaudron...
Voilà deux semaines et demie qui partaient en fumé mais pour tout vous vous avouer, le professeur était tirayé entre la déception grandissante d'avoir gaché autant de temps et la fascination pour cette chose qui prenait vie. C'était assez curieux en fait... Du Felix Felicis vivant... Peut-être ne devait-elle pas en faire de la purée, après tout, si la mixture était réellement vivante, cela serait un meurtre ! ... Et puis, elle lui avait en un sens donné naissance, elle ne pouvait pas tuer sa création !... Son bébé !

La gélatine informe trônait donc là, sur le dallage de la salle de potion, et Cassiopea l'observait avec une once de dégout mêlé à une fascination rare. Alors, s'accroupissant sur sa chaise et poussant du bout de sa baguette l'étrange créature, le professeur de potion la détaillait. Il s'agissait donc d'une masse informe, d'un jaune d'or qui avait tendance à virer au vert par endroit. Un bloc de gélatine qui rampait à la manière d'un escargot... Bref, une étrangeté des plus totale... Cependant, c'est dans un sourire radieu mais sans cesser ses petits "pokes" à l'intention de la gélatine, que Cassiopea s'écria ;

—Je vais te bâptiser "Felicis" ! C'est fun non ? Et puis comme ça je saurais exactement ce que tu es !... Et ca m'éviteras de te fourer dans une fiole et te refiler à un élève ou un prof tu vois... Et puis... Felicis ?!!

La gélatine avait soudainement perdue sa compacticité et s'étendait à présent telle une marre visqueuse sur le sol. Cassiopea elle, observait son étrangeté tant chérie étendue à la manière d'une carpette, le visage décomposé. Etait-elle morte ? Enfin, on ignorait déjà si elle avait été vivante alors définir une "mort" était assez délicat... Cependant, rassemblant -non sans tristesse- la majorité des bouts de gélatine dans une fiole, le professeur nota solennellement ; "Félicis, 21 Septembre 2017, 8h47 - 9h02" comme pour garder en tête cette, certes rapide expérience, mais grandiose aventure ! ... De quelques minutes. Mais qui sait ? Peut être la gélatine dormait-elle ?
Elle déposa donc délicatement la fiole sur son étagère dans un soupir, et chercha à échapper à l'étreinte de la salle de potion qui se faisait trop froide à son gout, comme pour se changer les idées. Par Merlin, comment ses prédécesseurs avaient-ils survécus à ce froid ? Comment ?
Brrr...
Cependant, lorsqu'elle tourna la tête pour observer la porte entrouverte de la salle de cours, une silhouette s'y était glissé...

—Que puis-je faire pour vous ? Demanda alors le professeur dans un sourire rayonnant
.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité
MessageSujet: Re: [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]   Lun 17 Aoû - 23:14

Son regard de petit curieux se posant sur les différents murs des cachots. Ne connaissant pas encore le château, n'y étant que depuis quelques jours, le jeune Gryffondor s'était rendus dans les cachots du célèbre château afin de pouvoir se familiariser un peu plus avec les différents lieux. Depuis son arrivée au château, Albus se sentait comme un poisson dans l'eau. Ses premiers cours s'étaient révélés très instructifs et intéressants et il avait hâte d'assister à ceux qui restaient. Un des prochains au programme n'était autre que cours de Potions auquel il avait grande envie de ce rendre. L'idée de pouvoir créé un mélange pour obtenir différentes propriétés le fascinait, et la précision que demandait cette matière lui donnait envie d'essayer dès maintenant.

Ainsi, Albus avait décidé de partir explorer les cachots pour trouver sa future salle de cours. Poudlard était immense et le jeune garçon s'était déjà perdu à plusieurs reprises... Malheureusement, il semblerait qu'il était à présent bel et bien perdu. Les murs dès sous sols se ressemblaient tous avec leurs vielles pierres et les l'ambiance qui y régnait faisait un peu froid dans le dos. Albus commençait un peu à paniquer. Il allait faire demi-tour pour essayer de retrouver là sortie, lorsqu'une drôle d'odeur vint lui chatouiller les narines. Un peu plus loin, une porte entrouverte semblait venir à son secours.

Le jeune garçon s'approcha de la porte entrouverte. Une sorcière rangeait une fiole sur une étagère. Albus essaya d'ouvrir un peu plus la porte pour essayer de voir mieux, lorsque la sorcière se tourna pour l'interroger du regard :

« Que puis-je faire pour vous ? »

Aussitôt, Albus sentit le rouge lui monter aux joues. Heureusement là jeune ne semblait pas en colère, un grand sourire éclairant son visage.

« Euh... Excusez-moi de vous déranger, je crois que je me suis perdu... »

Il s'efforça d'avoir l'air un peu plus assuré qu'il ne l'était réellement, bien que ses rouge-tomate le trahissaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité
MessageSujet: Re: [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]   Mar 18 Aoû - 0:19


Feat. Libre

Un premier anné ? Cassiopea lui accorda un sourire rayonnant, visiblement ravie de voir quelques élèves oser descendre dans ce dédales de couloirs sombre pour lui tenir un peu compagnie. Mine de rien, l'endroit était assez lugubre et même le plus avertit des professeurs pouvait finir par développer une véritable claustrophobie dans ce genre de lieu... Cependant, lorsque la jeune femme aperçue les joues de l'enfant se teinter de pivoine, celle-ci ne pu s'empêcher de le contempler attendrit. L'innocence des enfants lui arrachait toujours un tel sourire, d'autant plus lorsqu'ils étaient aussi adorables. Alors, lorsqu'il s'excusa pour son intrusion le professeur vint se percher sur son bureau et plonger une main dans les malices réglisses qui la côtoyait et répondit avec une douceur qui contrastait étrangement avec l'inquiétant lieu qui les entouraient :

—Ne t'excuses pas, en première année je passais mon temps à me faire piéger par les escaliers de Poudlard alors bon, je ne peux t'en vouloir ! Et puis, je suppose que si tu es ici c'est que tu t'intéresses aux lieux qui composent Poudlard, et sache que la curiosité est à mes yeux une qualité bien plus qu'un défaut.

Elle marqua une pause et se saisit de la boite à patacitrouille qui se trouvait dans son tiroir qu'elle tendit, avec les malices-réglisses, à l'enfant. La salle de potion était peut être aussi froide qu'Ezkaban, mais c'était peut être la seule classe qui proposait des bonbons en libre service. La compensation était certes maigre mais Cassiopea s'efforçait de rendre l'endroit accueillant au possible. Alors croisant ses jambes sous sa longue robe noire et pointant du menton les chaudrons bouillonnant, Cassiopea continua ;

—Tu es dans la salle de Potion, et j'en suis le professeur. Je m'appelle Mademoiselle Sinistro ! C'est ma première année en tant que prof, donc on peu dire que je suis dans le même bateau que les premières années haha. As-tu des questions relatives à mes cours où souhaites-tu que je te raccompagne hors de ses sinistres cachots ? Je montais.

Elle sauta donc à terre et épousseta tranquillement sa robe en silence, prenant visiblement soin à écarter les quelques morceaux de gélatine qui étaient restés collé au tissu. Décidément, elle était bien trop maladroite... Un si beau début de Felix Felicis...
Rhaaa ! Maudit coup de hanche incontrôlé ! Le professeur laissa donc échapper un soupire et observa les fioles derrière elle, rangée à la perfection les unes à côté des autres. Mine de rien elle avait bien travaillée, elle avait reconstruit le stock de potion de la salle, désormais un peu trop vieux, en l'espace de trois jours seulement ! ... Bon, il était vrai qu'elle y avait laissé quelques nuits de sommeil, mais bon, le résultat était là, tout était impeccable. Héhé ! Alors, désormais loin de son bureau, la jolie brune s'approcha de l'enfant et lui accorda un sourire bienveillant comme dans l'espoir de le détendre un peu. Après tout, c'était toujours plus agréable de discuter lorsque la méfiance, les tensions ou tout autre sentiment négatif n'étaient pas invités, non ?

.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité
MessageSujet: Re: [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]   Mar 18 Aoû - 8:29

Le grand sourire de la jeune femme rassura un peu Albus. Bon au moins, il ne savait pas où il était exactement, mais il n'était plus en train de parcourir de long et large le labyrinthe qui composait les cachots. Lorsqu'il présenta ses excuses à son interlocutrice, cette dernière eu un nouveau sourire et alla chercher quelque chose sur son bureau avant de la ramener au jeune Gryffondor. Des malices réglisse. Al' adorait ce genre de bonbons, bien qu'il hésita un peu avant de les enfourner dans sa bouche. Il n'avait aucune idée de qui se trouvait en face de lui et il se trouvait quand même dans une salle visiblement dédiée aux Potions, réputée un peu dangereuse donc. Mais il sembla au jeune Potter qu'il serait mal poli de ne pas accepter, aussi, il se dépêche d'avaler les petites sucreries noires.

« Ne t'excuses pas, en première année je passais mon temps à me faire piéger par les escaliers de Poudlard alors bon je ne peux t'en vouloir ! Et puis je suppose que si tu es ici c'est que tu t'intéresses aux lieux qui composent Poudlard, et sache que la curiosité est à mes yeux une qualité bien plus qu'un défaut.

Entendre la jeune femme, aussi inconnue soit-elle pour le jeune Gryffon, lui dire qu'il possédait une qualité ne put que lui faire plaisir, cependant, ses joues se teintèrent à nouveau de rouge. Foutu timidité !  Cependant, l'idée que cette sorcière, adulte ai pu avoir son âge et se perdre dans le château tout comme lui ces derniers jours, lui paraissait quelque peu amusante. Il avait bien du mal à l'imaginer à l'âge de onze ans en essayant de trouver une salle. Cette dernière était d'ailleurs repartie chercher une nouvelle boîte qu'elle tendit à Albus. Des patacitrouilles !

« Oh patacitrouilles ! Merci beaucoup, ce sont mes préférés ! »

En remerciant la jeune femme, Albus remarqua cependant qu'il ne l'avait pas remercié tant l'idée de savoir s'il pouvait manger les bonbons, où pas, l'avait questionné.

« Oh et euh... Je suis désolé, je ne vous ai pas remercié pour les malices réglisse tout à l'heure... »

Après les excuses d'un Abus une nouvelle fois rouge de honte de s'être montré impoli (encore !), le jeune inconnue se présenta :

« Tu es dans la salle des Potions, et j'en suis le professeur. Je m'appelle Mademoiselle Sinistro !  C'est ma première année en tant que prof, donc on peut dire que je suis dans le même bateaux que les premières années haha. As-tu des questions relatives à mes cours ou souhaites-tu que te raccompagne hors de ses sinistres cachots ? Je montais. »

En première impression, Al' fut content d'apprendre qu'il existait à Poudlard des professeurs qui offraient dès bonbons lorsque l'on se perdait dans les couloirs. De plus le professeur Sinistro paraissait très sympathique et le jeune Potter sentait qu'il allait pouvoir apprendre plein de choses avec elle. Et bien sur, il était particulièrement satisfait de voir qu'il avait enfin trouvé la salle qu'il cherchait.

« Oh je ne voudrais pas vous retarder professeur. Je cherchai cette salle quand me suis perdu, parce que je voulais justement éviter de me perdre demain en allant en cours... »

Mais Albus n'avait cependant aucune envie de remonter. Autour de lui, il pouvait observer de nombreux livres traitant les Potions ainsi que de nombreux flacons contenant de drôles de liquide. L'un d'eux attira son attention. Il était de couleur nacrée et au dessus, dès vapeurs s'élevaient en spirale. Albus se sentait attiré par ce flacon, il ignorait pourquoi.

« Qu'est-ce que c'est ? Ça sent drôlement bon... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité
MessageSujet: Re: [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]   Sam 22 Aoû - 0:03


Feat. Libre

L'enfant semblait s'être légèrement détendu au fil des minutes, si bien qu'il furetait à présent dans la salle, curieux. Son regard finit cependant par se poser sur un chaudron encore fumant d'où émanait et s'élevait une spirale évanescente.
Ah ? Cassiopea ne pu réprimer un énième sourire en comprenant que le filtre d'amour qui mijotait depuis près d'une heure déjà avait enfin attiré l'oeil de quelqu'un. Elle s'était entraînée à perfectionner un Amortentia qui était sans doute LA potion qu'elle maîtrisait le mieux, après tout, Cassie et les filtres d'amour étaient cassis indissociable ! ...

Après tout, combien de potion de ce type avait-elles fait circuler durant sa sixième et septième année, à la demande des filles de sa maison ainsi que des autres ? Cassiopea avait été sévèrement réprimandée pour ce trafic et avait jurée de ne plus confectionner de filtre pour assouvir la demande des étudiantes de Poudlard, cependant l'ancienne Serdaigle n'avait jamais cessée de s'entraîner et était devenue un véritable maître dans la matière.
Hélas, pour cette fois ci, la mixture était destinée au cours des 6ièmes années et non pas aux besoins personnels du professeur, alors, lorsque le première année approcha charmé par ce parfum envoûtant, la brune sourit et fit de même. Elle se pencha alors sur le breuvage nacré et glissa d'une voix aussi douce qu'une brise d'été ;

—-Il s'agit d'une potion assez spéciale que l'on classe parmi les filtre d'amour, à vrai dire, tu as devant toi le plus puissant d'entre eux ; Amortentia. Je l'ai certes, légèrement modifié afin d'obtenir un parfum plus fort, mais la potion reste la même. On la reconnait grâce à sa couleur de nacre, à sa fumée, tu vois ? Elle s'élève en spirale, toujours ! Mais son parfum est particulier, vraiment ; il diffère selon les personnes. Par exemple, une amie pouvait sentir de la réglisse là où je sens la Fleur d'oranger mêlée à ... Mmmh... On dirait une odeur de ... Violette ? Et ... Bergamote !

Son discourt tendait à s'éloigner des propos abscons que lui avait servi son propre professeur de potion lorsqu'il avait abordé le thème de filtre d'amour pour la première fois. Cependant, tout en expliquant les fonctions de la potion, Cassiopea s'était penchée sur le filtre afin d'en humer tous le parfum et se laisser bercer au aléas de ce dernier.
Bergamote ... Bergamote ... Cette odeur ne lui était pas inconnue ! Cependant, elle n'émanait pas de ces précédents essaies d'amortentia, mais bel et bien d'un contact directe, véritable... Mais qui possédait un tel parfum déjà ...? Mine de rien, elle avait bien une petite idée mais... Noooooon, cela ne pouvait être ça. Le professeur chassa donc un instant l'image qui lui venait en tête et se contenta de se hisser sur un bureau vide pour parfaire ses explications.

—Cela peut parraître grandiose comme potion, à première vu, mais il faut savoir que personne, non personne, n'est capable de reproduire l'amour véritable. Tous filtre d'amour provoque une attirance, certes, une dépendance parfois, mais reste une pâle copie d'un amour sincère ; c'est une potion qui ne dure qu'un temps, éphémère, et qui ne te conduira jamais au bonheur... De plus, on dit que les enfants nés d'un filtre d'amour sont incapables de ressentir ce genre de sentiment... Mais que veux tu, les moldus comme les sorciers ont de tout temps tenté d'attiré l'amour par mille et un charme, tenté d'influencer le destin, et cela durera encore longtemps, crois moi.

Alors, soudainement, Cassiopea leva le nez en direction du bocal de Félicis et arbora un sourire grandiose ; Peut être que si elle versait les mêmes potions, dans un dosage approchant celui qui avait permis à son cube de gélatine de voir le jours... Elle recreerait les mêmes effets ?
Cassiopea vint alors se saisir du bocal désormais vide et sentit l'effrois se saisir de son corps ; la mixture n'avait pas pu se volatiliser ! C'était biologiquement, et même magiquement impossible ! ... Félicis était mort non ? Morte ? ...'Fin on va dire qu'un cube de gélatine n'étant pas fait pour se reproduire, Félicis était asexué, voilà.
Cependant, asexué ou pas, la bestiole, le cube de gélatine doré nuancé de vert, la potion ratée, bref, la chose, se baladait dans la salle ! Cassiopea s'accroupit donc, observa sous les étagères avec attention, poussa avec précaution certaine fiole afin d'observer par dela les rangées, mais fut réellement alertée par un son spongieux, gélatineux, s'écrasant contre un bureau. La mixture des plus étranges se trouvait là, sur le bureau, immobile et étendu de tout son long sur le bois.Comment... Hey ! D'où était elle tombée ?!!

Cassie leva le nez au ciel et tenta de repérer le plongoire de la dite créature, mais, lorsque cette dernière tenta de progresser, le professeur se saisit brusquement d'un énorme pot qu'elle lui jeta dessus, afin de piéger la chose entre le verre et la table. Elle avait presque bondit dessus, comme pour éviter qu'elle ne s'échappe une nouvelle fois et s'écriait au travers de la classe, comme pour calmer Albus ;

—-Tous est sous contrôle ! Ce n'est rien ! Ab-so-lu-ment rien ! Je gèèè...ère ?

La créature se collait à la parroie, à la manière d'un escargot, et fascinait décidément bien trop le professeur pour qu'elle n'ose imaginer se débarasser de cette chose. Alors, toute fière, elle se saisis d'un couvercle, perça quelques trous afin de permettre à ... A la mixture de... Respirer ? Mais songez vous vraiment qu'une telle chose ne puisse pas s'évader, même au travers de petit, tout petit trou ? Bref, d'un Occulus Reparo, elle vérouilla toute issue à la bestiole et porta fièrement le pot jusqu'à son bureau pour retrouver Albus et l'amortentia :

—-Bref ! Nous disions ?
.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité
MessageSujet: Re: [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]   Jeu 3 Sep - 22:57

Toujours attiré par la délicieuse odeur qui se dégageait du chaudron, Albus écouta d'un air passionné le discours de son professeur expliquant r la fameuse potion, appelée "amortentia". Ainsi donc l'odeur changeait en fonction des personnes ? Fasciné, Albus se concentra sur l'odeur qui arrivait à ses narines :

« Je crois que je sens de la cire pour balais...l'odeur de l'herbe fraîchement coupée et...celle des cookies qui sortent du four... »

Une odeur vraiment très agréable qui plaisait beaucoup au jeune Potter. Mais le Professeur Sinistro le ramena vite sur Terre en lui expliquant qu'un filtre ne pouvait jamais vraiment remplacer le véritable amour. Mais comment les enfants issus de cette union ne pouvaient-ils pas ressentir ce sentiment ? Comment cela était-il possible ? Beaucoup de questions dans la têted'un gargarçon de onze ans seulement. Mais le Professeur Sinistro semblait à présent à la recherche de quelque chose dans sa salle. Puis, il y eu un drôle de bruit et quelque chose de visqueux sembla s'écraser sur le bureau de la jeune femme. Cette dernière se jetta avec un bocal en verre sur la dite "créature". Elle tenta de calmer Albus, mais qui ne semblait pas être si effrayé que ça. Il se demandait quelle était donc cette drôle de chose, que l'on ne pouvait qualifier ni de potion, ni d'animal.

« Bref ! Nous disions ? »

Mais Albus n'avait d'yeux que pour la mystérieuse mixture que contenait le petit bocal...

« Euh... Je ne voudrais pas être indiscret ou impoli professeur, mais... Qu'est-ce que c'est ? »

Il marqua une pause, hésitant, craignant de se mêler de ce qui ne le regardait pas, mais l'intriguait tout de même.

« Je veux dire... Est-ce un animal ou juste une potion un peu...spéciale ? »


[ HJ : Désolé pour le temps de réponse, surtout que mon RP est très court.. Dis moi si ça ne va pas Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité
MessageSujet: Re: [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]   Dim 6 Sep - 22:22


Feat. Libre

Blop. Blop. Blo-Oh ? Op.
L'étrange gélatine se collait aux parois de sa prison de verre, à la manière d'un escargot sur une vitre, animé par ce que Cassiopea aurait d'abord qualifié de curiosité mais ... Non. La bestiole se contentait d'errer, sans réel but, du moins, c'est ce que constatait avec désespoir le professeur de potion.
Bon, elle avait réussi à faire de ce ramassis de potion un Etre, vivant semblait-il, c'était déjà un exploit en sommes ! On ne pouvait pas lui inculquer une curiosité sans limite et un gout pour l'apprentissage là, sur-le-champ, mais qui sait, peut être que le célèbre "Cogito ergo sum" s'appliquerait aussi à cet Être gélatineux ? Peut-être n'était-il pas seulement doué d'un cerveau reptilien comme le qualifierait les moldus... Enfin, il fallait déjà postuler sur le fait qu'il ait un cerveau reptilien pour continuer le raisonnement, et ça, ce n'était pas simple à démonter pour le moment...La créature s'immobilisa alors brusquement et émit un brui si visqueux qu'il arracha un sursaut de dégoût au professeur, mais cette dernière, trop captivée par la progression lente et hasardeuse de la gélatine, fut ramener à son élève par une simple question.

—Qu'est-ce que c'est ...? Répêta t-elle visiblement troublée

C'est vrai, pouvait-on qualifier Félicis d'animal, d'Être unicellulaire ? Bon, un GROS être unicellulaire je vous l'accorde, ou simplement garder l'appellation de de "potion raté". Mmmh...
Cassiopea devait montrer cette gélatine au professeur McGonnagal afin d'obtenir un avis aiguisé et... Non ! La directrice serait capable d'ordonner la suppression de cette petite chose fragile et toute mignonne, et ce, sur-le-champ ! ... Oui, une gélatine pouvait être mignonne.
Imaginez qu'elle ait des yeux, déjà, et qu'ils imitent ceux du chat potté, et vous obtiendrez une masse jaune toute mignonne !
Non ... ? Ok.

—Ce n'est pas de l'impolitesse mais de la curiosité intelectuelle, par conséquent tu n'as pas à t'excuser... Néanmoins, je vais être franche avec toi ; j'ignore totalement ce qu'est cette adorable chose. C'est le fruit d'une malencontreuse maladresse que j'ai baptisée "Félicis".. Mais je travaille activement à déterminer ce qu'elle, qu'il est... Mais comme tu peux le deviner ; ce n'est pas simple...

Cassiopea vint donc se percher sur son bureau d'un petit bond agile et croisa gracieusement ses jambes afin de contempler de toute sa hauteur ce jeune élève, tout de rouge et or vêtu. Ce visage... Un léger froncement de sourcil accorda à son visage d'une habituelle bienveillance un air soudainement plus fermé, presque inquisiteur.
A vrai dire, Cassiopea était d'une nature expressive, trop expressive, son visage, ses mimiques, ses mouvements ou positions trahissaient automatiquement ses pensées, autrement dit, elle semblait tourmenté par des questions qui restaient sans réponse. Enfin...
Son regard ne lâchait à présent plus celui du première année et il est vrai que cette situation aurait pu mettre mal à l'aise plus d'un ! ... Sauf peut être Aylen Nott, parce qu'il fallait avouer que Cassiopea ne pourrait sans doute jamais soutenir son regard plus d'une fraction de seconde, et que si l'impensable se réalisait, sa collègue n'aurait sans doute aucun mal à résister à son regard, même le plus farouche, inquisiteur ou courroucé.
Pfieu.
Néanmoins, brusquement, le visage du professeur de potion s'illumina et c'est d'une voix pleine de gaieté qu'elle lança :

—-Alors, Mr Potter, avez-vous un avis sur la question ? Qu'est-ce que cela peut être ? Mmmh ? Elle marqua une petite pose avant de continuer d'une voix toute fière ; J'ai tapé dans le mile ? Tu es bien un Potter n'est-ce pas ? Tu ressembles beaucoup à ton père. Enfin, tu te rapproches de la photo d'Harry Potter que j'ai vue dans la Gazette du sorcier...

Alors, fièrement, elle tira de son tiroir un vieil exemplaire de la gazette des sorciers qui affichaient en première page le célèbre Harry Potter, et, c'est dans un sourire resplendissant qu'elle place la photo à coté d'Albus, toute fière. La ressemblance était effectivement frappante...
Pride pour Epicode


[Ps : Ne t'inquiète pas, il est impeccable ! Juste, j'ai lu de nouveau ta fiche de présentation, et dans le physique tu expliquais qu'Albus ressemblait comme deux gouttes d'eau à son père, donc je m'en suis servit dans le rp... Je peux changer si quelque chose te convient / si le rp ne t'inspire pas Very Happy ]
Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Libre] He is aliiiiiive ! ... Or not. | Albus [Abandonné]
» Libre ♣ Oh dear, we're in trouble. | abandonné
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: RP :: RP abandonnés-