AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La confrérie des invincibles - Acte 1 [Confrérie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1105
Date d'inscription : 11/04/2016
avatar
Riley Robinson
MessageSujet: La confrérie des invincibles - Acte 1 [Confrérie]   Ven 3 Mar - 11:31

La confrérie des invincibles


“Tu peux tout accomplir dans la vie si tu as le courage de le rêver, l’intelligence d’en faire un projet réaliste, et la volonté de voir ce projet mené à bien.”





Jeudi 20 septembre, après les cours

La liste entre ses doigts, Niklaus fixait le nom d'Alek avec amertume. Sa présence et son soutien lui manquait. Profondément. Sans lui, il lui arrivait de ne pas savoir que faire. Certes Zacharias l'aidait énormément. Mais ce n'était pas pareil. Parce qu'il ne voulait pas décevoir le serpentard et que son envie de l'impressionner le poussait bien souvent à ne pas oser lui demander conseil pour des choses lui paraissant stupides.

Ainsi avait t-il passé un début d'année mouvementé entre les sélections de quidditch, les entraînements de magie des élèments, les rendez-vous avec Friedhart, les cours & les devoirs. Il aurait presque pu en oublier la confrérie tout comme ses amis s'il n'était pas retombé sur la fameuse liste.

Depuis, il avait entrepris de tous les contacter via hibou afin de leur donner rendez-vous après les cours. Le jeudi. Parce que certains avaient duels le mercredi et d'autres, dont lui, avait la chorale le vendredi (une année chargée quoi).

Et pour avoir un endroit où personne ne viendrait les déranger en cette journée pluvieuse, Niklaus leur avait fixé rendez-vous dans les toilettes de Mimi Geignarde.


« Ce sont les toilettes des filles ici ! »

« Bah... et parce que je ressemble à un garçon je suis forcément un garçon ? Mimi faut te mettre à la page sinon si Mia vient elle va te réduire en compote ! »

Et le fantôme de lui tirer la langue avant d'aller geindre dans une des toilettes. Bon débarras.

En attendant, le gryffondor attendit ses comparses. Une fois qu'ils arrivèrent, il leur fit bonjour d'un signe, faisant signer les éventuels nouveaux membres. Ce n'est qu'une fois l'heure du rendez-vous passée d'une dizaine de minutes que le gryffondor se racla la gorge avant de prendre la parole.


« Eh bien merci à tous d'être venu. Comme vous le savez déjà, la confrérie a pour but de s'entraider et de prouver qu'on est tous des grands sorciers. Rien d'illégal, rassure-toi mon ami Robbie » enchaîna t-il pour essayer de devancer le serdaigle.

« Je sais pas si vous avez des projets, des idées de trucs cool à faire mais moi j'en ai une : il nous faut un moyen discret de se contacter en direct en cas de danger ou d'autre trucs du genre. Sans doute un objet enchanté ou peut-être autre chose. Je sais pas si certains auraient des idées de que faire et comment le faire... Mais ce serait urgent quand même... »

Parce que bon... avec ça il aurait pu communiquer avec Alek. Puis si jamais il arrivait quelque chose à Zacharias... Non... Il ne pouvait pas l'imaginer.

En attendant, il espérait que les autres seraient partant car tout seul, il n'y arriverait pas.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1787
Date d'inscription : 09/11/2015
avatar
Robbie Newton
MessageSujet: Re: La confrérie des invincibles - Acte 1 [Confrérie]   Sam 4 Mar - 13:01

Robbie avait fait très attention lorsqu'il avait du se rendre à la réunion organisée par Niklaus. Ca faisait longtemps qu'il n'y avait pas eu de séance au point que le serdaigle avait un peu oublié cela. Il fut agréablement surpris de recevoir un courrier pour annoncer la nouvelle session.

Il avait donc surveillé que personne ne le voit se diriger vers le lieu de rendez-vous d'autant plus que cela avait lieu dans un endroit où Robbie ne s'attendait pas à mettre les pieds. Il n'aurait jamais cru avoir besoin de venir dans les toilettes de Mimi Geignarde une fois dans sa vie d'écolier à Poudlard. Et pourtant il était bien là.

Niklaus pris encore une fois la parole comme chef de groupe. Ce qui agaçait le serdaigle. Il n'était pas du genre à se mettre en avant dans un groupe et espérait que les autres en face autant mais là Niklaus calma tous ceux qui auraient voulus se rebeller.

La séance commença timidement car personne n'avait d'idée et Robbie commençait même à se demander pourquoi ils étaient réunis dans les toilettes des filles.

"Je suppose qu'il faudrait penser à enchanter un objet qu'on pourrait garder dans nos poches. Afin qu'un signal ou un signe apparaisse dessus pour savoir qu'on doit se voir en secret. Sinon j'ai bien envie d'explorer le château. Y'a des passages secrets et pleins de mystères qui n'ont jamais été découverts. Je pense que vous connaissez le passage secret sous le saule dans le parc et bien il paraît qu'il y en a aussi à Poudlard. Des passages qui déboucheraient à Pré Au Lard d'après ce que mon dit mes parents..."

Robbie se tut puis dit aussi tout timide :

"Sinon on peut s'entraîner dans une salle secrète au patronus. Harry Potter l'a fait d'après ce que m'ont dit mon père et ma mère. Enfin si vous avez d'autres idées ; je suppose que Nik' voudra les entendre aussi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 540
Date d'inscription : 16/12/2016
avatar
Eliott Ferguson
MessageSujet: Re: La confrérie des invincibles - Acte 1 [Confrérie]   Lun 6 Mar - 14:20

Quand Eliott avait reçu le message de Niklaus, il s’était demandé pourquoi le Gryffondor avait prit la peine de l’inviter à sa réunion. Après tout, ils ne se connaissaient quasiment pas puisqu’ils avaient peu de temps à passer en commun, n’étant ni de la même année ni de la même maison. Mais c’était l’occasion de rencontrer d’autres élèves et il était impatient d’y aller. Sortant de la salle commune, il se mit à chantonner dans sa tête une petite chanson qu’Ethan aimait beaucoup.
J'étais dans mon village, à réparer des chaises en bois
Mais l'aventure m'appelait, l'ennui était en moi
J'avais ouï d'une tour, siégeant un peu plus loin
J'ai attrapé mon canasson, mes bottes et mon gourdin

A l'aventure, compagnons
Je suis parti vers l'horizon
J'aurais mieux fait de rester chez moi
La suite vous le dira

Après tout, il partait bien à l’aventure puisqu’il ne savait pas vraiment ce qu’il allait faire dans cette réunion. Ce serait une surprise. Elle serait peut-être bonne, elle ne le serait peut-être pas. Seul l’avenir pouvait lui dire. Mais sincèrement, quelle drôle d’idée de faire une réunion dans les toilettes des filles. Les toilettes de filles, quoi! Il n’y aurait peut-être même pas de fille dans leur réunion.

Je suis arrivé au lieu-dit, trempé par un orage
Ma monture s'est enfuie, mais j'ai gardé mon courage
Contournant l'édifice, dont la porte était fermée
J'ai glissé dans la boue et puis les chiens sont arrivés

A l'aventure, compagnons
Je suis parti vers l'horizon
J'aurais mieux fait de rester au lit
Ce donjon, il est pourri

Arrivé à proximité des toilettes, il s’arrêta un moment. Non mais vraiment, Niklaus avait eu une idée bizarre mais elle semblait compréhensible. S’il en croyait Miles, les élèves venaient rarement dans ces toilettes à cause d’un fantôme qui les inondait régulièrement. Ils ne risquaient donc pas trop de se faire surprendre. Il se demandait ce que des professeurs diraient en attrapant un groupe de garçons en plein conciliabule dans des toilettes réservés aux filles.

Ils ont bouffé ma cape, mes sandwiches et mon boudin
J'ai du abandonner mon sac et fuir comme un vilain
Poursuivi par les bêtes, je suis tombé dans un trou
C'était l'entrée secrète qui passait par les égouts

J'ai rampé dans la fange, les vermines et les sangsues
J'ai atterri dans un cachot, où vivaient trois bossus
Ils m'ont piqué ma veste, mes bottes et mon gourdin
Et ils m'ont balancé dehors à grands coups de pied dans
l'train

La réunion commença par la signature d’un document. Eliott prit à peine le temps de le lire, mais bon, un papier rédigé par un autre gamin ne devait probablement pas trop l’engager s’ils devaient se retrouver mêlé à des choses contraires au règlement. Faire partir d’un groupe de gentil gosse, ok. Faire partie d’une bande de petits délinquants, très peu pour lui.

Mais ces craintes étaient sans doute infondées quand Niklaus affirma qu’ils ne feraient rien d’illégal. Apparemment, c’était également une des craintes de Robbie,l’élève de Serdaigle qui l’avait aidé en astronomie.

J'ai traîné dans les corridors, sans arme et déprimé
Egaré dans la tour, je suis revenu à l'entrée
Les orques m'ont vu passer, courant vers la sortie
Ils se demandent encore qui était cet abruti


L'histoire était finie et j'ai voulu rentrer chez moi
En courant sous la pluie, boitant comme un vieux rat
Cherchant pour une auberge, une paillasse et un cruchon
Je m'suis dit "l'aventure, c'est pas fait pour les
couillons"


Il aurait pu s’en aller, comme dans la chanson qu’il continuait de chatonner dans sa tête, mais il n’en avait pas envie. Maintenant qu’il était dans ce groupe, il comptait bien participer. Le but du groupe était de prouver que, tout petits qu’ils étaient, ils pouvaient être aussi forts que des grands. Eliott n’était pas forcément d’accord, mais le principe lui plaisait. Il savait bien qu’il ne pourrait jamais être aussi fort qu’un grand sorcier à son âge, mais ça ne lui ferait pas de mal d’essayer. S’il ne tentait pas l’aventure, il ne saurait jamais s’il en était capable.

A l'aventure, nom d'un chien
Je n'irai plus faire le malin
J'aurais mieux fait de rester chez moi
A faire des chaises en bois !

Contrairement au personnage de la chanson, il ne resterait pas enfermé dans la salle commune à ne rien faire alors que les autres s’amusaient et essayaient de changer le monde à leur façon.

Malgré tout, il ne savait pas quoi répondre à la question de Niklaus. Dans le monde moldu,  cela aurait été terriblement facile, la technologie pour se contacter rapidement étant bien au point. Malheureusement, elle ne fonctionnait pas dans le château.

-On pourrait s’inspirer des téléphones des moldus. Grâce à eux, ils peuvent se contacter en un instant même s’ils sont à l’autre bout de la planète. Et ils peuvent envoyer un message à plusieurs personnes en même temps. Il faudrait...je sais pas si c’est possible...lier des parchemins. Si une personne écrit sur le sien, tous les autres peuvent lire le message sur le leur. ‘Fin, voilà.

Il rougit devant sa réponse. Même si c’était possible, ce sort devait être trop compliqué pour des premières et des deuxièmes années, malgré le discours sur le fait qu’ils étaient de grands sorciers.

_________________


Sur le chemin de la réussite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 126
Date d'inscription : 17/11/2016
avatar
Mia Ollivander
MessageSujet: Re: La confrérie des invincibles - Acte 1 [Confrérie]   Sam 11 Mar - 23:15


La jeune fille venait tout juste de quitter son dernier cours de la journée et elle s'était rendu dans la salle commune de Gryffondor et s'assit sur un canapé en silence, observant lentement autour d'elle, elle vit que plusieurs personne parlaient ensemble et finalement, elle monta dans le dortoir des filles et y déposa ses cahiers. Jetant un coup d'oeil autour d'elle, la jeune fille ouvrit sa grande valise au pied de son lit et fouilla dans ce dernier pour finalement retrouver le bout de parchemin que lui avait envoyer Niklaus et même s'il aurait surement été plus poli de lui répondre, la jeune fille avait décider de faire comme si elle n'avait rien vue et irait à la rencontre sans que Niklaus soit certain de sa visite. Après avoir prit le parchemin, Mia alla prendre place sur le lit, après avoir prit soin de refermer le coffre et regarda le parchemin pendant quelques minutes.

Ne prenant pas la peine de se changer, gardant son uniforme, la jeune fille quitta finalement le dortoir, sans faire attention aux gens qui se trouvait dans la salle commune, la jeune Ollivander prit la direction des toilettes de mimi geignarde, comme lui avait demander Niklaus et d'ailleurs, elle avait été surprise de lire qu'il avait choisit cette endroit pour elle, car elle était une fille. Ne pensant plus trop à la lettre que lui avait envoyer Niklaus, la jeune Ollivander arriva enfin au deuxième étage de l'école de magie. Sans attendre, elle se mit à marcher en direction des toilettes pour filles où se trouvait le fantôme de l'ancienne élève de Poudlard. Au bout d'un certain moment, elle vit des gens entrer dans les toilettes, alors elle se demanda combien de gens seraient présent. Une fois près de la porte, la jeune fille soupira un court instant, mais entra malgré tout dans la salle de bain. Bien sur, Mia arriva un peu plus tard et n'avait pas entedu ce qu'avait dit Niklaus, mais elle l'aurait surement remercier.

Regardant les gens qui étaient déjà présent, la jeune fut contente de voir qu'Elliot se trouvait également là, donc il avait surement dû être invité par Niklaus à rejoindre cette fameuse confrérie. Pendant un bref moment, Mia ne dit rien, écoutant ce que dit Niklaus. Le regardant, elle ne dit rien, mais après quelques secondes, elle fini par prendre la parole. ''Il faut faire quoi en particulier? Il y a un chef ou une chef?'' Oui, elle avait demander cela, car oui, elle aimerait être chef de quelque chose, mais bon, qui pouvait lui en vouloir? Quand Niklaus posa sa question qui était en rapport avec un moyen de communication, la jeune Ollivander reprit la parole. ''Les parchemins sont bien, mais c'est certain que des badges seraient surement plus pratique et discret.'' Elle s'adossa à un mur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La confrérie des invincibles - Acte 1 [Confrérie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La confrérie
» La Confrérie des Arcanes
» La Confrérie des Mutants (3/4 libres)
» La Confrérie Du Dragon.
» Jean Raspail à l'Académie Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: Poudlard :: Deuxième Etage :: Toilettes de Mimi Geignarde-