AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Servir d'exemple [Effy] + Libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 1101
Date d'inscription : 11/04/2016
avatar
Ethan Cauldwell
MessageSujet: Servir d'exemple [Effy] + Libre   Mar 9 Mai - 20:27


Servir d'exemple
Effy Rees
Temps de midi à Poudlard. Le brouhaha habituel, les hiboux les survolant et le repas savoureux. Délicieux repas que le repas de midi, signifiant bien souvent pour Ethan la fin de la journée. C'est quand il voyait son horaire qu'il ne pouvait que sourire de contentement en se disant que finalement il était bien content de ne pas avoir réussi toutes ses B.U.S.E.S. Comme quoi être busé pouvait finalement aider à profiter de la vie.

D'ailleurs l'ambiance était au beau fixe car ils avaient tous l'après-midi libre aujourd'hui (enfin tous... les sixième année quoi...). Néanmoins, c'est avec un regard interrogateur qu'Ethan vit ses camarades de classe s'assombrir face à lui. Il n'eut le temps que de se retourner pour voir le regard flamboyant de leur directeur se poser sur lui.

« Cauldwell, suivez-moi ».

Hein ? Il avait fait quoi ? Regard interloqué vers ses amis, Ethan commença à protester légèrement. « Moi ? Mais m'sieur j'ai rien fait... ! »

« Immédiatement »

Le ton était glacial et en bon serpentard, Ethan savait bien qu'il n'avait pas intérêt à discuter. Ainsi se contenta t-il d'un regard incompréhensif avant de suivre le professeur d'astronomie. Mais qu'est-ce qu'il lui voulait à la fin ? Ethan avait été bien content d'en être débarrassé et voici qu'il venait le choper en plein repas... Le mercredi en plus !

Le chemin parût durer des siècles et Ethan rentra dans le bureau du directeur avec la même mine penaude que six ans auparavant lorsqu'il avait été attrapé après avoir fait exploser le chaudron de Mackenzie. Regardant ses pieds, le fier serpentard ne la ramenait plus trop.

« Comme vous le savez les cigarettes sont interdites dans l'établissement. »

Relevant la tête brusquement, Ethan regarda le professeur sans comprendre. Comment savait t-il ? Ethan était certain d'avoir trouvé de quoi déjouer le système après avoir fini quelques fois trempé. Un petit sortilège et hop, la flamme ne s'éteignait plus (merci Magnolia pour ce système invétéré). Il ne fumait que dans la salle commune en plus ! Qui avait cafté ? Et pourquoi ?!

« Donc vous ne démentez plus. »

Et hop là, il la jouait psychologique. Restant silencieux, Ethan préférait quant à lui ne pas aggraver son cas.

« Vous allez me suivre à la salle commune, nous allons procéder à une fouille en règle. Toute substance interdite sera confisquée. Vous serez en retenue dès ce soir jusqu'à la fin du mois et évidemment votre père sera mis au courant. »

Super... manquait plus que ça... Pour le coup Ethan hésitait entre la colère, la haine, la rancune et le sentiment d'injustice grandissant en lui. Comme s'il était le seul à gruger le système... Non mais franchement... Mais lui n'était pas une balance (et en plus ça n'aurait fait qu'aggraver son cas).

Ainsi resta t-il les bras ballants lorsque son directeur de maison dégaina sa baguette afin de fouiller méticuleusement ses affaires. Le tout sous les regards curieux de différents comparses de sa maison. La honte ultime. Intérieurement, Ethan se jura de trouver la balance qui l'avait vendu. En attendant, certains pouffèrent en apercevant les sous vêtements du jeune Cauldwell.

« Hey...Ethan ! Tu nous avait pas dit que t'aimais les slips roses ! »

Regard assassin, Ethan n'eut pas le temps de leur répondre qu'Aristide referma la porte d'un coup sec après leur avoir ordonné de sortir, le tout agrémenté d'un retrait de points.

Cela allait être la journée du record de perte de points pour les serpentards à ce rythme. En attendant, le professeur avait déjà trouvé de quoi lui confisquer toutes ses cigarettes. Et pourtant, il continuait ses fouilles. Il ne s'immobilisa qu'un instant lorsque des magazines coquins passèrent sous ses yeux. Passant son regard des magazines à l'adolescent, le professeur sembla hésiter sur la marche à suivre avant de finalement les mettre sur le même tas que les cigarettes. Tas qu'il fit ensuite disparaître avant de se tourner vers Ethan qui était rouge vif et n'avait qu'une seul envie : disparaître.

« Votre père va être mis au courant immédiatement. Dès demain vous irez en retenue après les cours. Le concierge est au courant, vous serez son assistant jusqu'à la fin du mois. Si cela venait à se reproduire, vous irez vous arranger avec la directrice et autant vous dire que le renvoi est une option. En attendant, vous pouvez disposer. »

Le... renvoi ? Il était sérieux ? C'était abusif ! Néanmoins, là de suite il n'avait qu'une envie : quitter la salle commune et qu'on lui fiche la paix.

S'isolant dans un coin du parc, l'espace d'un instant, il perdit pied. Assis au pied d'un rocher alors que le vent lui glaçait les entrailles, Ethan serra ses genoux dans ses bras avant de rester un long moment interdit. Le premier qui viendrait le faire chier aurait à faire à lui.

Emi Burton

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 429
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
MessageSujet: Re: Servir d'exemple [Effy] + Libre   Ven 26 Mai - 19:17



Servir d'exemple
Ethan Cauldwell


-Je m'ennuiiiiie !
Effy était vautrée dans un canapé au coin de la cheminée, étalée de tout son long. Le gémissement, volontairement dramatique eu le mérite de faire relever la tête de son amie, d'humeur beaucoup plus studieuse. Effy haïssait l'automne, l'hiver, bref toute saison qui impliquait un temps humide et froid, et interdisait une grosse partie de ses occupations extérieures. Et évidemment, pas d'entraînement de Quidditch aujourd'hui ! Elle était donc confinée à l'intérieur, bouillonnante d'une énergie accumulée depuis la veille. Disons-le clairement, c'était déjà trop pour elle.

-Ben t'as qu'à travailler, Ef. Répliqua l'autre Gryffondor avec un petit sourire moqueur, avant de se replonger dans son propre devoir.
Effy lui répondit d'un reniflement dédaigneux. Travailler ? Un après-midi sans cours ? C'est bon, elle donnait bien assez pendant le reste de la semaine, et il lui restait toujours ce week-end... Mieux valait s'ennuyer que de s'atteler à un truc aussi pénible.
-Tu fais une partie de bataille explosive avec moi ?
-Non.
-Echec sorcier ?
-Non !
-Ou alors, je peux aller chercher mon violon ?
-Mais je travaille, par Merlin !


Levant les bras en signe de défaite, Effy, un peu désoeuvrée alla se poster face à la fenêtre. Son regard azuré se posa sur le Parc, désert en ce mois de novembre, et balayé par un vent glacial. Une vraie tempête dehors. En parlant de tempête.

-Eh, t'as vu McKlint ce midi ? Il avait pas l'air content.
-Je m'en fous.
-Non mais déjà qu'il reste pas tellement aux banquets, quand il est comme ça, ça sent vraiment pas bon.


Face au soupir désespéré de sa camarade, Effy haussa les épaules. Elle avait distinctement vu leur professeur d'Astronomie descendre parmi les élèves, un air tellement furieux sur le visage que même elle trouvait ça vaguement inquiétant. S'étant rapidement détournée, elle n'avait pas vu qui avait le malheur de subir son courroux, mais elle plaignait le pauvre diable. La jeune fille finit par retourner à sa contemplation du parc. Tiens, il pleuvait maintenant, aussi, quelle journée de merde. Mais... ? Elle eut beau froncer les sourcils et plisser les yeux comme si ça pouvait l'aider à zoomer sur ce qu'elle voyait en contre-bas de la Tour, mais elle était sûre d'avoir reconnue la carrure et les cheveux rasés à ras de son ami, Ethan, dans la silhouette qui marchait rageusement à l'extérieur. Qui d'autre pourrait bien péter un câble tout seul, dehors, par un temps pareil ? La liste était résolument courte, même si à sa connaissance, la moitié des élèves auraient eu une bonne raison.
Génération de nevrosés.

-Bon ben finalement je sors.
-Tant mieux, rentre pas trop vite.
Répondit son amie, trop contente de retrouver un semblant de calme en son absence.

Effy s'enveloppa dans l'épaisse cape d'hiver : elle aurait aimé dire qu'elle n'était pas particulièrement frileuse, mais avec son physique de lutin famélique, c'était tout le contraire. Elle dévala les sept étages et se rua dans le parc, accueillie seulement par les mugissements du vent et une solide averse. Bon sang, ce maudit Cauldwell avait intérêt à avoir une sacrée bonne raison de piquer sa crise. Marmonnant des imprécations plutôt imagées dans sa barbe, Ef finit par l'apercevoir un peu plus loin. Elle se dirigea vers lui et s'assit sur le sol déjà humide. Depuis le temps, depuis les premières fois où il lui avait très poliment suggéré d'aller se faire voir, elle avait fininalement réussit à obtenir sa confiance et à pouvoir l'approcher dans ce genre de moments. Même si ça le gavait sûrement, elle imposait sa présence et n'était pas prête à partir, maintenant qu'elle était là.

-Bon. On va sauter l'étape où je te demande stupidement si ça va, pour aller directement à celle où tu me dis pourquoi ça vaut le coup de te faire attraper la mort (accessoirement à moi aussi) dans cette tempête.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Servir d'exemple [Effy] + Libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Exemple] Kompany (Man City) libre de tout contrat
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: Poudlard :: Exterieur :: Le parc-