AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 541
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
Gryffondor joueur de Quidditch
MessageSujet: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   Jeu 11 Mai - 23:27



Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles
Mackenzie Wilson


La sortie à Pré-au-Lard. D'habitude, Effy attendait toujours ce weekend béni avec une impatience non dissimulée, même au point d'en agacer ses condisciples de Poudlard. C'était peu dire, sachant qu'elle n'était pas la seule dans ce cas là : Dracéna se montrait toute aussi surexcitée qu'elle, les deux ensemble c'en était souvent ingérable ! Ca, c'était d'habitude. Parce que depuis cette sortie catastrophique de la fin du mois de septembre, depuis ce jour maudit où elle avait pris la pire décision de sa vie, sa vision avait un tout petit peu changé. Mais en fait, après des semaines à passer ses nuits à cauchemarder, ses journées à donner le change pour essayer d'oublier cet épisode catastrophique, elle avait besoin de sortir s'aérer, et surtout de rire. Elle allait craquer sinon ; il y avait déjà des moments où elle ne pouvait que rester étendue sur son lit, sans énergie. Quand on connaissait la boule de nerf qu'elle était, le phénomène ne pouvait qu'être inquiétant (même si elle se refusait encore à en parler à Miss Bonnefoy ou au docteur Scamander).

Alors ce matin-là, après avoir pris un solide petit déjeuner – au moins elle restait un ventre sur pattes, et elle comptait tout de même se gaver de sucreries chez Honeydukes – et avoir attendu avec une impatience grandissante l'heure de partir pour Pré-au-Lard, Effy avait halpagué Mackenzie pour le traîner de force avec elle. Makie étiat un ami de longue date, Gryffondor d'un an son aîné. Ils s'étaient rapprochés depuis ce jour où elle avait hurlé contre ceux qui l'emmerdaient, de toute la force de ses cordes vocales, et du haut de son petit mètre quarante (à l'époque). Ca avait été efficace, et ils étaient restés amis. Grave erreur.

Déjà que séparément, aucun des deux n'était un modèle de maturité, alors mettez les ensemble... Et vous obtenez un duo stupide qui passait son temps à se marrer pour des blagues qu'ils étaient les seuls à trouver drôles. Tout ça pour dire que Mackenzie était un choix tout indiqué pour se changer les idées et rire un peu – Merlin qu'elle en avait besoin ! Donc elle l'avait attrapé par le bras, sans même dire bonjour, faisant fi de ses protestations et le planta devant Zonko, leur magasin de farces et attrapes favori. Effy tourna vers lui r le regard bleu profondément malicieux de celle qui avait une sale idée derrière la tête.

-Dis donc Makie, tu trouves pas que ça fait un peu trop longtemps qu'on a pas renfloué notre stock pour faire des conneries ? Lui demanda -t- elle innocemment.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 85
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Mackenzie Wilson
Gryffondor
MessageSujet: Re: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   Sam 27 Mai - 16:36

Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles

Mackie & Effrite

Aujourd'hui, c'était jour de sortie. Mack adorait aller à Pré-au-Lard, mais aujourd'hui sa motivation était tombée à 0. Il était extrêmement fatigué parce qu'il était resté tard à écrire des histoires hier soir. Alors, en allant prendre son déjeuner dans la Grande Salle ce matin, il marchait comme un zombie et avait des cernes d'environ trois kilomètres. Il mangea lentement son petit-déjeuner et il remonta dans la salle commune des Gryffondor. Il avait pour projet de finir sa nuit, mais en voyant que ses deux camarades de Gryffondor étaient en train d'hurler de rire dans le dortoir, il abandonna vite l'idée. Dormir serait impossible avec ces deux-là.

Il redescendit au rez-de-chaussée. Il n'avait pas grand chose à faire de sa journée. Enfin, il avait des devoirs, mais aucune motivation pour les faire. Il vit que plusieurs élèves s'apprêtaient à partir pour Pré-au-Lard. Il hésita un moment, puis se rajouta à la file et commença à partir avec eux. Il avait un peu d'argent dans la poche de son jean, qui devait traîner là depuis un moment, il avait du oublier de l'enlever.

Arrivé à Pré-au-Lard, il se sépara du reste du groupe qui allait vers Honeydukes pour la plupart, et continua sa balade dans la rue. Mack ne savait pas trop où aller. Arrivé près de Zonko, il se fit attraper le bras par une blonde plus petite que lui. C'était une de ses amies proches, Effy. Il grommela, mécontent de s'être fait interrompre dans sa marche tranquille. La petite blonde le tira par la manche jusqu'à le planter devant leur magasin de farces et attrapes préféré. Tiens, ça faisait un moment qu'il n'y avait pas mis les pieds. Depuis le début d'année, il était relativement calme, bizarrement. C'était tellement anormal que l'autre jour, un professeur l'avait attrapé dans un couloir pour lui demander si il allait bien en ce moment. Mackenzie allait très bien, il était juste très crevé et avait un peu la flemme d'aller chercher de quoi faire des conneries pour emmerder les autres. Il se décida enfin à répondre à son amie.

« Hmm ? Ah ouais ça fait un moment ouais. T'as de l'argent j'espère ? J'ai pas grand chose donc j'vais pas pouvoir acheter trop de trucs. »




made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 674
Date d'inscription : 27/04/2016
avatar
Lucas Young
Gryffondor
MessageSujet: Re: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   Sam 27 Mai - 21:36

Lucas était de sortie à Pré Au Lard. Il y était venu seul car il n'avait pas besoin de quelqu'un pour venir. Il connaissait le chemin par coeur depuis l'année dernière. Ses pas l'avaient mené tout droit devant la vitrine de Zonko.

Cela faisait bien longtemps qu'il n'était pas venu ici. Il avait mis les pieds dans la boutique qu'une fois en 3ème année. Et là, il était devant à regarder les articles magiques dans la vitrine.

C'était décidé !!

Il allait rentrer dans Zonko et peut-être acheter un truc. Il savait bien que c'était interdit de ramener une farce de cette boutique dans le château mais dieu que cela était bon parfois d'enfreindre le règlement. Et puis Lucas ne trouvait pas ça si grave au fond.

Alors qu'il voguait entre les rayons sans vraiment faire attention aux objet posés sur les étagères de bois, il chercher l'objet qu'il aurait envie de ramener chez lui. Il voulait tomber sur "son coup de coeur magique.

C'est donc sans faire plus attention aux gens dans la boutique qui d'ailleurs n'étaient pas nombreux aujourd'hui qu'il arriva en vue d'une adolescente blonde qu'il connaissait de vue. il reprit ses esprits et reconnut tout de suite sa bonne amie Effy.

Lucas la vit en compagnie d'un autre élève qu'il reconnut aussi comme étant un camarade de maison Mackenzie. Cela faisaient une drôle de paire. Une paire de joyeux trouble fêtes. Toujours prêts à faire des conneries.

"Salut Effy. Salut Macky."





_________________

Même être un lion courageux demande des efforts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 896
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
Poufsouffle
MessageSujet: Re: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   Mer 7 Juin - 0:07


Maki, Effrite, Lucamembert

HS:
 

« Leslie Leslie il faut ab-so-lu-ment qu'on aille chez madame Pieddodu ! Il paraît  qu'elle a un nouveau thé à tomber par terre...! »

Pour Leslie, qui avait attendu ce week-end à Pré-au-lard depuis tellement longtemps pour recharger son stock de friandises et de farces et attrapes, y aller avec Lola Mills était sans doute une erreur. Oh Lola était une bonne amie, mais pour elle les sorties à Pré-au-lard servaient uniquement à aller prendre le thé. La dernière fois elle avait même râler sur Leslie parce que « Tu es en retard pour le thé ! ». Si Lola venait d'une famille qui connaissait la télé et Alice au pays des Merveilles, Leslie aurait sans doute reçu une tasse dans la tête, mais heureusement il n'en fut rien.
Maintenant, il fallait qu'elle trouve une solution pour pouvoir échapper à l'heure du thé. La journée du thé plutôt. Rien n'était plus chiant que de prendre le thé pendant quatre heures à discuter de Insérer ici le nom du garçon à la mode cette semaine.Très heureusement, le duo d'amies tombèrent nez-à-nez avec une bande de poules amies de Lola qui gloussaient toutes plus fort les unes que les autres. Enfin elle tenait sa chance ! Elle tenta le tout pour le tout en prétextant auprès de son amie qu'elle était ab-so-lu-ment désolée et qu'elle n'avait pas du tout envie d'y aller mais qu'elle avait promis de rencontrer un ami. Oh bien sûr qu'elle lui proposa de venir avec elle, mais Lola tenait tellement à aller au barbant salon de thé qu'elle la laissa filer sans trop protester, une moue un peu déçue sur son visage.

D'un autre côté, Leslie était à elle seule une catastrophe ambulante, elle aurait sans doute casser soixante tasses à thé dans l'après-midi. L'idée d'avoir échapper à une séance de divination dans les feuilles du fond de la tasse la réjouissait au plus haut point, elle ne pouvait que se diriger d'un pas guilleret vers Zonko. Elle passerait chez Honeydukes plus tard, c'était sur le chemin du retour. Les poches pleines d'argent, elle voulait se procurer l'unique objet qui lui permettrait de détruire un couloir entier ! La dernière fois qu'elle avait trouvé une telle merveille, elle était sur le chemin de traverse dans la boutique de farces et attrapes Weasley. Une merveille qui permettait de faire exploser des feus d'artifices inoffensifs mais provoquant un bruit insupportable. « Inoffensif mais provoquant un bruit insupportable » étant la description parfaite de Leslie, elle avait craqué sur cette merveille qu'elle avait faite explosée dans un wagon du Poudlard Express au début de l'année. Aujourd'hui elle voulait quelque chose de bien plus pire.

Et cette trouvaille allait animer le château quelque temps. D'après la vendeuse, cet objet était celui qu'il lui fallait. Petit, d'apparence pas très différent d'une balle rebondissante multicolore, un rebond au sol suffisait pour asperger tout le monde autour d'une peinture multicolore fluorescente qui mettait des jours à partir des vêtements (« mais la tâche finit toujours par partir rapidement et d'un seul coup, seulement acharnez-vous à la faire partir et elle devient de plus en plus fluo »). Rien de l'idée de jeter cet objet maléfique à la table des gryffondors un beau matin remplissait l'adolescente de joie. Imaginez seulement la tête de Molly.
Se dirigeant vers la sortie, ravie de son achat, elle repéra d'un coin de l’œil deux de ses amis, Lucas et Effy, accompagné de Mackenzie, un gars très très proche d'Effy qu'elle ne connaissait pas personnellement. Aucune chance que ces trois là ne la traîne dans un salon de thé, alors pourquoi ne pas se joindre  à eux ? Ou du moins aller les saluer. Trottinant joyeusement vers eux, Leslie la Catastrophe trébucha, lançant sans faire exprès sa balle en direction de ses amis. Si son premier réflexe avait été de les prévenir, l'envie de voir Effy couverte de peinture fluo l'emportait largement sur sa sympathie. L'explosion de la petite balle était magnifaïk. Le trio était recouvert de peinture fluorescente, et Leslie, toujours étalée par terre, ne put s'empêcher de rire aux éclats.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 541
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Effy Rees
Gryffondor joueur de Quidditch
MessageSujet: Re: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   Ven 30 Juin - 1:07



Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles
Mackenzie Wilson


Malgré ses craintes et ses premières appréhensions, Effy retrouvait avec plaisir l'agitation rassurante des rues de Pré-au-Lard, la foule bigarrée qui se pressait joyeusement dans les rues. Tiens, c'est vrai qu'on approchait de décembre. Note à elle-même, il faudrait qu'elle songe bientôt à trouver un cadeau à Nina et à sa mère. Avec son manque d'organisation inné, en s'y prenant dès maintenant, elle serait sûre de pouvoir leur offrir... Allez au nouvel an ! Sortant de ces calculs et considérations pessimistes, la petite blonde se concentra sur la réaction de son ami. Qui lui répondit avec un flegme peu habituel, lui arrachant un froncement de sourcils surpris. Elle s'attendait plutôt à une réaction du genre : "Mais oui Effy ! Marchons sur les pas des illustres jumeaux Weasley !". Quoiqu'ils n'aient pas leur ingéniosité en matière de conneries, à eux deux ils formaient une bonne paire et trouvaient toujours matière à faire hurler ce pauvre concierge – et à collecter les heures de colles qui ne manquaient pas de tomber. Elle aurait pu lui demander si ça ne lui convenait pas, vu son air aussi peu enthousiaste. Mais égoïstement, elle se dit qu'il avait lui-même peut-être des soucis, et elle avait assez à faire des siens ! Si elle avait voulu une journée confidence elle l'aurait convié aux Trois Balais... Alors elle se contenta de lui secouer l'épaule avec tout le ménagement dont elle était encore capable (comprenez : aucun). -T'es aussi déprimant qu'un lundi matin, allez, on va embouser les couloirs de Poudlard !

Puis il lui demanda si elle avait de l'argent sur elle. Oh, Merlin. C'est vrai que c'était pas gratuit ces cochonneries-là. Effy lui retourna un sourire gêné. Depuis le départ du "père de l'année", des années auparavant, sa mère avait toujours ramé sec pour joindre les deux bouts. Alors le budget argent de poche n'était pas extensible à souhait, surtout pour ce genre de dépenses ! -Je dois avoir deux ou trois gallions en poche, on s'arrangera ? Finit-elle par dire avec son plus beau sourire. -Allez viens, on bouge ! Après va y avoir du monde et ça va être chiant ! S'impatienta -t- elle soudainement.

Et puis la situation bascula soudainement sans qu'elle ne comprenne trop pourquoi. Ce fut d'abord son ami Lucas qui vint les rejoindre en les saluant. -Tiens, salut Lucas, tu vas bien ? Aucun problème à le voir débarquer. Ef laissait toujours une place royale à l'imprévu, refusant toute idée de contrôle absurde jusqu'à dans ce qui la concernait. Mais bon voilà, il avait l'air de connaître Mak, ce qui lui épargnait des présentations encore trop longue, ils allaient pouvoir y aller !

Sauf que non, comme lui apprit l'espèce de boule qui éclata sur sa tête, répendant un liquide visqueux partout sur ses cheveux et ses vêtements. L'incident n'était pas sans lui rappeler un épisode avec un certain crétin de Serpentard français, Aurèle machin. Et donc déclencha immanquablement une réaction enragée de sa part. -Qui a fait ça ? Beugla -t- elle dans la rue, provoquant les rires ou les écarts prudents des quelques passants. Toujours dans l'excès, Effy dégaina furieusement sa baguette pour la pointer vers... -Leslie ?

La poufsouffle était étalée de tout son long sur la route, écroulée de rire (et il était impossible de déterminer si elle en était tombée à terre de rire ou non). Vu la maladresse de la coupable en question, et la position autrement plus ridicule que le sienne dans laquelle elle se trouvait, Effy sentit sa colère retomber, consentant même à un demi-sourire. -T'es vraiment un cas ma pauvre ! Lança -t- elle, en lui tendant une main secourable – et couverte de liquide fluorescent. Avant d'exploser de rire à son tour. Elles avaient l'air bien débiles, les deux là !

Code by Joy
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 133
Date d'inscription : 29/06/2017
avatar
Camélia Leroy
Sorciers
MessageSujet: Re: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   Mer 2 Aoû - 4:37

Effie, Mackenzie, Leslie, Lucas

Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles



Le week-end... Magnifique invention humaine qui permettait de se reposer après une semaine de dure labeur… Enfin, ça c’était pour ceux qui travaillait dans le public, parce qu’à Sainte-Mangouste, le week-end était synonyme de rendez-vous par dizaines qui se succédaient les uns derrières les autres, parce que les disponibilités de tout ce beau monde tombaient bien évidemment le week-end ! Mais cette fois-ci, Camélia avait devancé la chose en prenant un congé d’une semaine bien mérité selon elle. La seule personne qu’elle continuerait de voir serait Aodrena, mais cette dernière n’était pas que sa patiente. Elle était également une amie très chère qu’elle ne comptait pas abandonner comme ça parce qu’elle prenait des congés – pour une fois qu’elle en prenait d’ailleurs…

Enfin ! Toujours est-il qu’en cette belle journée, Camélia et bien, elle s’ennuyait. Aucun patient à prendre dans la minute, rien qui ne la pressait, elle se sentait étrange. Ce n’était pas dans ses habitudes de n’avoir rien à faire. Et elle se devait de bouger. La jeune femme ne pouvait pas rester à rien faire et tourner en rond dans son appartement. C’est alors qu’un éclair de génie apparût dans son esprit – oui ça n’arrivait que très rarement, mais bon, on ne va pas en faire tout un plat hein. Aodrena lui avait parlé de cette fameuse rue commerçante à côté de l’école Poudlard et elle avait bien envie d’y faire un tour. Apparemment c’était un endroit sympathique et depuis le temps qu’elle en entendait parler… Allez ! C’était décidé.

Ni une, ni deux, la psychomage prit une veste, mis une paire de chaussures, glissa son meilleur ami, le paquet de cigarette dans une des poches de la veste, sa baguette bien au chaud dans son holster et c’était parti pour l’aventure ! Sortant de son appartement pour traverser les rues moldus de Londres tranquillement, elle regardait autour d’elle. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait pas pris le temps d’apprécier l’endroit dans lequel elle vivait. Oh, bien sûr, Londres n’avait strictement rien à voir avec sa ville natale, mais… On s’y faisait. Et puis le coin n’est pas si mal. Camélia se confondit en excuse en percutant quelqu’un puis reprit son chemin, cette fois-ci regardant bien où elle allait, en direction du Chaudron Baveur. Ce n’est pas qu’elle avait envie de boire un coup avant d’aller à Pré-Au-Lard, mais agiter sa baguette en plein cœurs de Londres, ce n’était pas le meilleure plan…

Ah ! Ça y est, la fameuse auberge, Camélia ne prit pas la peine de rentrer, mais se plaça sur le perron de la porte pour finalement sortir sa baguette pour appeler le Magicobus. Elle détestait, abhorrait et exécrait ce moyen de locomotion, malheureusement elle n’avait pas vraiment le choix aujourd’hui. N’étant jamais allée à Pré-Au-Lard, la française ne pouvait pas se permettre de transplaner comme ça, vers l’inconnu. La jeune femme rangea immédiatement sa baguette puis entra dans ce bus violet, complètement dénudé du moindre sens du goût et glissa quelques pièces au contrôleur pour récupérer son ticket « Pré-Au-Lard, s’il vous plait ». Et hop ! Le conducteur de cette machine infernale commença à rouler. Camélia ne se rattrapa qu’avec justesse, mais toute la grâce française avait disparu. Elle grimaça légèrement en sentant les à-coups énormes, mais tint bon jusqu’à la fin du trajet. Elle remercia à peine les deux zigotos avant de sortir rapidement de ce… bus pour reprendre son souffle et un teint plus normal que celui verdâtre qui s’était installé sur son visage.

Décidemment, il fallait le mériter pour arriver jusqu’ici. Elle regarda autour d’elle ; intrigué. C’était donc ça Pré-Au-Lard ? Hum, il fallait avouer que l’endroit ne manquait pas de charme en effet… En même temps c’était l’Ecosse ici… Rien à voir avec Londres ou toutes ces grandes villes où papillonnent des milliers de gens. Non, ici, il n’y avait pas le bruit de la circulation, juste le rire joyeux des enfants…. Enfants ? Ah bah oui, bien sûr ! C’est le week-end tête de linotte, les gosses sont là ! Elle réprima un petit rire, à force d’aider ses patients, elle-même commençait à sombrer dans la folie apparemment… Se parler à soi-même c’était, en soi, une bonne thérapie. Mais quand il n’y avait rien à soigner… Camélia haussa les épaules se débarrassant de ses pensées parasites pour avancer dans l’allée, regardant les différentes boutiques et les petits groupes de jeunes qui parlaient vivement entre eux. C’est alors qu’elle entendit une exclamation furieuse suivit de plusieurs éclats de rires. Elle s’y approcha alors, s’attendant au pire – une sorte d’humiliation publique comme seuls les gamins savaient faire – mais finalement, ce n’était rien de plus qu’une petite blague entre amis. Et la jeune femme se permis même un sourire amusé en voyant les liquides fluos sur le corps des jeunes garnements. S’approchant un peu de ce groupe de joyeux lurons, elle regarda la responsable de tout ce carnage, sourire aux lèvres, en entendant les éclats de rires de chacun. Et bien, la psychomage commençait à comprendre pourquoi Aodrena avait pris ce travail de médicomage à Poudlard.

- Qu’est-ce que c’était ?



luckyred.

_________________

Your personal truth
is your gift to the world.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 85
Date d'inscription : 24/04/2017
avatar
Mackenzie Wilson
Gryffondor
MessageSujet: Re: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   Mer 2 Aoû - 14:18

Spoiler:
 
Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles

Mackie, Effrite et du people

Les deux amis n'avaient pas encore posé un pied dans le magasin Zonko qu'ils se firent interrompre par un de leurs camarades de Gryffondor. Lucas Young. Mack le reconnaissait seulement parce qu'il était de sa maison mais il était absolument incapable de dire en quelle année le rouge et or était.

« Salut Lucas ! Tu viens avec nous ?»

Son amie Effy avait l'air de bien connaître le Gryffondor également. Une fois les salutations faites, ils allaient rentrer au paradis des farces et attrapes... Ou presque.

Mack se retourna en entendant Effy hurler. La petite blonde venait de se prendre une boule remplie d'un liquide d'on ne sait quoi, qui avait l'air plutôt visqueux. Le Gryffondor aurait mieux fait de s'éloigner, car si les cheveux et les vêtements de la jolie blonde étaient maintenant plutôt.. colorés, sa chemise l'était tout autant.

« Mince, ma chemise préférée.. Oh mon dieu Effy tes cheveux ! » dit-il en riant.

Mackie éclata de rire en voyant Effy paniquer complètement en se demandant qui avait fait ça. C'est alors que les yeux des trois Gryffondor présents dans la bataille se posèrent sur une de leurs camarades de Poufsouffle complètement écroulée de rire par terre.

« Leslie ? La balle était à toi j'imagine... ? Ça a plutôt intérêt à partir ton truc sinon tu me dois une nouvelle chemise tu sais ? »

Une adulte que Mack n'avait jamais vue s'incrusta alors parmi le groupe d'adolescents recouverts de ce magnifique liquide visqueux. Elle n'avait pas l'air énervée, ça avait plutôt l'air de l'amuser apparemment ? L'adulte demanda aux élèves ce que c'était. Ce que c'était de quoi ? Tout ce vacarme ? Et bien pour ça il allait falloir qu'elle interroge la Poufsouffle, seule responsable du carnage des vêtements et cheveux des trois Gryffondor.

« Ca ? Et bien demandez à la figure humaine étalée par terre... J'imagine qu'elle doit savoir puisque c'est sa faute. N'est-ce pas Leslie ? » dit-il avec un grand sourire.

made by guerlain for bazzart
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 674
Date d'inscription : 27/04/2016
avatar
Lucas Young
Gryffondor
MessageSujet: Re: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   Mar 5 Sep - 15:20

Mackenzie venait d'inviter Lucas à se joindre à eux mais sur l'entrefaite, Leslie était arrivée comme une catastrophe ambulante. Une balle multicolore venait exploser sur tout le pauvre groupe. Si Lucas ne connaissait pas très bien son amie, il aurait pu croire qu'elle en voulait aux gryffondor.

"Merci Leslie !! T'as vu l'état dans lequel je suis ?"

Et il se mit à rire des tâches sur son pull bleu marine. Des tâches de couleur jaune et rose fluo un peu partout. Il se contenta de regarder Effy et Macky et remarqua qu'ils étaient eux aussi tâchés.

"Prends ma main Leslie" dit Lucas en la lui tendant.

Il n'avait pas envie qu'on se moque de la poufsouffle surtout qu'il sentait une gêne au fond de lui s'installer. Comme si il devait se faire un devoir de protéger son amie des mauvaises langues présentes ici.

"Ce n'est pas grave. Je pense qu'un bon sort de nettoyage et tout partira au lavage après..."

Et regardant tout le monde, il dit :

"On fait quoi maintenant ?"

_________________

Même être un lion courageux demande des efforts...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand Effy et Makie font des blagues pas drôles (Mackenzie) + libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les seins se font la malle....
» Quand les Zanimaux nous font rire...
» Quand les démons font face à leur destin
» Quand les choses se font naturellement... [Lucy]
» Quand la plage d'Okinawa est pleine, ça donne quoi ? [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: L'Univers Magique :: La Grande-Bretagne :: L'Écosse :: Pré-au-Lard :: Zonko-