AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Gêne et retrouvailles || Magnolia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 452
Date d'inscription : 14/09/2015
avatar
Charlie Williams
MessageSujet: Gêne et retrouvailles || Magnolia   Jeu 25 Mai - 22:50






Charlie & Magnolia

Tu sais cette personne avec qui tu peux être qui tu veux, elle te jugera pas? Celle avec qui tu fais des conneries et que jamais tu ne regretteras? Putain bah ça mon gars, c'est une personne qui vaut de l'or.
 

David avait demandé à Charlie de se réveiller tôt pour s'occuper de la nouvelle livraison de bouquins sur les dragons. Ayant l'habitude de se lever aux aurores, il n'avait reçu aucune plainte de la part de sa stagiaire, même si cette dernière se montrait particulièrement distraite. Après tout, elle voyait une personne bien spéciale aujourd'hui. Autant dire qu'elle était aussi stressée qu'une élève à la veille de son examen. Heureusement pour elle, le sommeil la quitta délicatement, son chat ne venant pas poser son postérieur sur son visage pour l'embêter. Elle quitta ses draps avec la grâce d'un éléphant et s'empressa d'aller prendre sa douche.  

Et tout ça pour rien, la commande n'était pas arrivée à l'heure. Charlie se retrouvait donc à flâner dans les rayons avec sa tasse de café et son chat qui se prenait pour un aventurier. Elle le surveillait de près, elle ne tenait pas à ce qu'il se casse une patte en faisant le fou. Mais d'un autre côté, son esprit était loin, très loin. Il s'imaginait des scénarios, des réponses, des surprises auxquelles Charlie n'avait pas pensé. La jeune femme était revenue à Pré-au-lard depuis quelques semaines seulement et il y avait toujours cette petite inquiétude qui lui tordait les boyaux. Elle n'avait pas quitté tout le monde sur de très bons termes et jamais elle ne s'était réellement excusée.

Mais Charlie avait changé, elle avait arrêté de sombrer dans son océan de folie. Un livre tomba puis un deuxième et un troisième. Elle poussa un long soupir et tourna son regard vers les étagères, là où Peluchon avait creusé sa tanière. "Alors toi je te jure." La tasse fut posée brusquement sur le comptoir et la brunette s'empara de sa baguette. Hélas, la magie ne fonctionnait pas sur les livres moldus. Dans un grognement, Charlie fusilla son chat du regard avant de partir en quête de l'échelle.

Au passage, elle se fit le plaisir d'allumer le poste de musique pour faire fuir le silence. Alors que les premiers accords de rock se faisaient entendre, la stagiaire grimpait déjà sur l'échelle, aussi agile qu'un singe. D'un coup de hanche, elle fit rouler les roues le long des rayons pour poursuivre le chat qui ne se laissait décidément pas faire. "Peluchon je te jure t'as intérêt à venir avant que je ne m'énerve!" Un simple miaulement lui répondit et Charlie accéléra l'allure. Sa main se tendit vers l'avant dans l'optique de le choper par la peau du cou.

Hélas, Charlie avait oublié un léger petit détail. Les étagères n'étaient pas infinies. Alors que l'animal bondissait souplement sur le rayon d'à côté, sa maîtresse poussa un cri terrorisé quand l'échelle s'en alla dans le vide. Il y eut un instant de flottement, l'échelle restant en équilibre précairement. Les yeux se levèrent au ciel quand tout se mit à s'incliner et Charlie se retrouva les quatre fers à l'air dans un couinement ridicule.

Ce fut à cet instant que la sonnette retentit et que son regard se tourna brusquement vers la porte. Ses joues se tintèrent de rouge furieusement et sa gorge s'assécha "Oh euh salut Magno"

COSMIC SHEEP.

_________________
Demon


Je ne crois plus en rien, je ne crois plus en vous.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1167
Date d'inscription : 01/06/2016
avatar
Magnolia McCandless
MessageSujet: Re: Gêne et retrouvailles || Magnolia   Sam 27 Mai - 0:37


Gêne et retrouvailles
Feat. Charlie


20 Novembre 2018


Mardi. Un jour où j'enseigne, en théorie. Juste en théorie. Car, aujourd'hui, me voilà de sortie. Peu après un bref échange inattendu de lettres avec ma meilleure amie quelque peu perdue de vue suite à sa lobotomie thérapie; j'ai obtenu le feu vert d'Adriel pour l'abandonner l'espace d'une journée afin de rejoindre cette prétendue guérie de Charlie. Je dois avouer que l'idée de la revoir me laisse perplexe et mitigée. Il faut dire que la dernière fois que nos chemins se sont croisés, en août dernier, je ne l'ai pas quitté en excellents termes. J'étais énervée. Épuisée. Attristée par ses paroles crues. Ses paroles dues à son maudit psy qui ne la voulait que pour elle, telle une petite marionnette...
Je soupire. Replace une mèche rebelle derrière mon lobe d'oreille après m'être couverte d'une veste de cuire et passes l'imposant portail de l'école de sorcellerie après avoir salué mon cher mentor chéri.
J'ai la gorge nouée. Je crains nos retrouvailles. Et si elle n'était pas aussi soignée qu'elle ne l'a dit par écrit ? Et si, au final, elle n'avait pas changé ? Et si elle était toujours aussi déprimée ?... Ah... Je n'ai pas le courage de la voir dans un sale état, encore une fois. Car, que les gens le croient ou pas, j'ai une sensibilité et un petit cœur qui bat. Garce, peut-être, mais pas inhumaine. Voir ceux que j'aime souffrir n'est pas une partie de plaisir. D'autant plus qu'avec l'approche de la pleine lune, vendredi soir, je suis d'une émotivité extrême. Sans parler des douleurs qui commencent, déjà, à me tirailler de partout. Les joies de la lycanthropie ! Cette fois, j'éviterais de déraper en me rendant chez Olivia... Ahem ! Passons. Ce n'est pas le moment d'y repenser.

Malgré mes petites jambes et mon appréhension, je ne peux m'empêcher de marcher rapidement jusqu'au point de rendez-vous : la librairie. Dans un sens, j'aurais beau craindre la vue de Charlie, rien n'est plus fort que mon désir de la revoir. Elle est ma meilleure amie, quoi qu'il arrive. On ne peut pas ne pas vouloir retrouver un être si précieux à nos yeux.
En quelques minutes, me voilà devant l'enseigne de la bibliothèque. Après une grande expiration, je pousse la porte qui signale, d'un tintement cristallin de clochette, mon entrée. Tintement presque aussitôt étouffé par un bruit sourd m'arrachant un léger sursaut que je tente vainement de cacher sous ma fierté imperméable.

Reprenant mes esprits après cette milliseconde d'étonnement, je baisse les yeux et aperçois un amas de livres jonchant le sol et recouvrant une frêle silhouette dont la posture, peu glorieuse, m'extirpe un rire mutin et franc.
Balançant ma longue crinière en arrière d'un geste élégant et prétentieux de la main, je m'avance et tends une main charitable à ma vieille amie.
- Je sais que je suis à tomber à la renverse et que mes entrées sont tout bonnement princières, mais tout de même !
Une fois redressée (non sans mal, vu nos différences de carrures) je ne peux m'empêcher de jauger Charlie d'un œil critique, puis, attendris. D'un mouvement d'une sincérité incontrôlée étant loin de me ressembler, d'ordinaire, je viens l'enlacer. Mes appréhensions de tout à l'heure semblent s'être envolée en une fraction de secondes. Je n'ai absolument pas peur de lui faire face, au contraire. Je suis si heureuse que si je n'avais pas un ego démesuré, j'en pleurerais. Toutefois, les bonnes vieilles habitudes ont la vie dure et c'est pourquoi je lui donne, brusquement, un coup sec dans l'avant-bras, sourcils froncés et airs fâchés.
- T'as enfin arrêté tes conneries ? C'est pas trop tôt ! Tu m'avais manqué...
code (c) acidbrain


_________________
« You know ? Monsters are reals.
They live inside us and, sometimes, they win. »

McCandless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 452
Date d'inscription : 14/09/2015
avatar
Charlie Williams
MessageSujet: Re: Gêne et retrouvailles || Magnolia   Dim 28 Mai - 18:45






Charlie & Magnolia

Tu sais cette personne avec qui tu peux être qui tu veux, elle te jugera pas? Celle avec qui tu fais des conneries et que jamais tu ne regretteras? Putain bah ça mon gars, c'est une personne qui vaut de l'or.
 

La douleur fut telle que Charlie ne rêvait que d'une chose, mettre son coccyx dans un bassin de glace. Ses yeux se fermèrent quelques secondes comme pour fuir cette douleur qu'elle ne supportait pas. Son chat devait sûrement l'observer en se moquant impérialement de sa personne, elle aurait sa peau un jour, il n'avait pas le droit de la faire souffrir de la sorte, surtout depuis qu'elle lui avait offert ce magnifique arbre à chat. Là n'était pas le sujet, il fallait rapidement qu'elle se remette en état. Magnolia était là. Son regard se posa sur elle et un sourcil s'envola vers son front lorsque sa crinière blonde fouetta l'air. La brunette se racla la gorge, tout allait bien se passer. Personne n'allait se crier dessus, il n'y avait plus aucune raison pour que ça arrive.

Charlie lui offrit un sourire gêné et s'empara de sa main. "Ahem, on va dire ça pour ne pas abîmer ton image." Un rire franc s'échappa de ses lèvres, les bons vieux souvenirs refaisant peu à peu surface. Elle crut pouvoir ajouter une remarque, mais son monde fut soudainement englobé d'une présence rassurante et d'une odeur familière. Elle se tendit une seconde avant de lui rendre l'étreinte, plus détendue et assurée. Magnolia lui avait manqué, elle ne se l'était jamais cachée, au fond, elle avait bien gardé son sweat non? Elle inspira profondément avant de se détacher dans un sourire nostalgique.

Un glapissement de surprise la prit quand un coup salua son bras. "Mag! Ta force!" Elle avait été mise au courant pour la transformation de la blonde, déjà inquiète pour son caractère de cochon, Charlie s'était promis de ne plus jamais la foutre en rogne. Elle tenait à sa tête et à sa beauté, certes singulière mais existante. "Mes conneries? On parle des tiennes?" Elle fit une moue avant de lui donner un gentil coup d'épaule. "Toi aussi tu m'as manqué Mag, allez viens je vais te faire un chocolat chaud."

Peluchon se montrait sur une étagère, crachant contre elles. Charlie le chassa d'un coup de baguette. "David! Je prends une pause, mon amie est là!" La tête brousailleuse de son maître de stage apparue dans la cage d'escaliers. "Pas de soucis Charlie!" Et il disparut aussitôt, laissant les filles tranquilles dans ce petit coin de paradis littéraire.

COSMIC SHEEP.

_________________
Demon


Je ne crois plus en rien, je ne crois plus en vous.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1167
Date d'inscription : 01/06/2016
avatar
Magnolia McCandless
MessageSujet: Re: Gêne et retrouvailles || Magnolia   Mer 5 Juil - 16:52


Gêne et retrouvailles
Feat. Charlie


20 Novembre 2018


Faussement outrée, je claque ma langue contre mon palais avec dédain, fixant d'un air hautain ma vieille amie retrouvée. "On va dire ça pour ne pas abîmer ton image" ? Ah... Intérieurement, je glousse à en pleurer. Ses petits commentaires alliant à la fois compliment et moquerie m'avaient manqué. Tout m'avait manqué. Elle m'avait manqué. Tout simplement.

- Commence pas à me chauffer les nerfs dès les premières minutes sinon nos retrouvailles vont finir avec ta tête dans une cuvette ! Râlais-je d'un ton mêlant menace et taquinerie. J'ai connu plus classe comme mort, que noyé dans des chiottes par sa meilleure amie. Et puis...

Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je jette un œil à son haut. Sans même le voir, je peux dire qu'il était à moi, autrefois. Malgré deux où trois passages en machine, je peux, entre l'odeur de lessive et parfum de Charlie, encore reconnaître un restant de ma propre odeur corporelle.

- ... Si je n'étais ni la meilleure, ni la plus belle, t'aurai pas gardé ce vieux sweat que je t'avais refilé. Il m'allait quand même vachement mieux à moi, pourquoi je te l'ai donné ? Un nouveau mouvement de cheveux digne de la pimbêche que j'aime jouer et me voilà entrain de reprendre mes marques avec ma chère petite brunette : mes pics épicés typique de notre relation peau de vache. Nan, j'déconne. T'es plutôt pas mal dedans. Même si ça te fais plus un t-shirt qu'un sweat, vu la différence de taille.

Une faible once de nostalgie s'ajoute à mon sourire. Une tristesse joyeuse, touchée. En effet, je ne peux pas m’empêcher d’être heureuse de voir que malgré tout ce qu'elle a dit, malgré que l'on ait arrêté de se parler durant des mois... Charlie a gardé ce souvenir de moi. Elle n'a pas coupé tous les ponts avec le passé comme le voulait son maudit psy.
...
Son psy...
Tch. J't'ai niqué enfoiré. Tu pensais vraiment que Charlie nous abandonnerait ? On vaut mille fois plus que ta vie. Je vaux mille fois plus que toi.
Magnolia : 1, le sale Psy de mes deux : 0.

Une moue choquée m'échappe.
- Mes conneries ? J'ai fait quoi moi ? C'est toi la meuf qui a fait n'importe quoi ces derniers temps ! Non mais ! T'entends ça Peluchon ? Elle a du culot ta maîtresse. Le chat crache et je roule du regard avant qu'il ne se fasse chasser de son perchoir. Ah oui. J'avais oublié que tu ne pouvais plus me blairer. J'sens le chien, c'est ça ? Sale boule de poils va. M'enfin, à par ça, jsuis grave partante pour un chocolat chaud ! Tu sais toujours comment acheter mon restant d'âme d'enfant. Une seule tasse de chocolat chaud ne sera pas suffisante, cela dit.  Faut dire qu'on a surement pas mal de trucs à se dire depuis le temps...
code (c) acidbrain


_________________
« You know ? Monsters are reals.
They live inside us and, sometimes, they win. »

McCandless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 452
Date d'inscription : 14/09/2015
avatar
Charlie Williams
MessageSujet: Re: Gêne et retrouvailles || Magnolia   Jeu 13 Juil - 14:50






Charlie & Magnolia

Tu sais cette personne avec qui tu peux être qui tu veux, elle te jugera pas? Celle avec qui tu fais des conneries et que jamais tu ne regretteras? Putain bah ça mon gars, c'est une personne qui vaut de l'or.
 

La classe légendaire de Magnolia, celle-là Charlie ne l’avait pas oublié. Elle se souvenait de toutes ces fois où la blonde avait manqué de se faire botter le derrière à force de se moquer allégrement des autres élèves. Heureusement pour elle, à cette époque-là, l’anglaise était toujours présente à ses côtés pour lui empêcher une mort douloureuse n’est-ce pas ? Etait-ce toujours le cas ? Elle ne saurait dire, peut-être ou peut-être pas. Ses sourcils se froncèrent lorsque le sujet de la mort fut évoqué, mais Charlie reprit rapidement contenance et offrit un sourire amusé à son amie avant de disparaître dans la zone réservée aux employés. Le chat avait disparu dans entre les bouquins poussiéreux et elle pouvait entendre Magnolia se foutre gentiment de lui comme elle avait toujours adoré le faire.

Ses mains tremblaient encore suite aux quelques mots de l’apprentie. Ses conneries… Oui elle en avait faite et elle avait failli en payer le prix fort, mais elle avait échappé à la folie de justesse. Elle ne voulait pas y penser. Une larme s’écrasa au fond de sa tasse et elle essuya sa joue d’un revers de manche. Tout ça était derrière elle désormais, elle n’avait plus besoin d’y penser. Elle prit une profonde inspiration puis d’un coup de baguette magique apporta le plateau sur la petite table basse de la librairie. « Installe-toi. » sourit-elle avant de prendre place dans un siège moelleux et accueillant.

Ses doigts se perdirent un court instant dans ses cheveux avant qu’elle n’offre un regard malicieux à la blonde. « Je parie que tu m’as donné ce Sweat pour marquer ton territoire ! » Elle se mit à rire franchement puis lui adressa un clin d’œil. « En tout cas, il est vachement confortable, certes pas très beau, mais confort. » Elle adorait chercher la petite bête lorsqu’il s’agissait de Magnolia. Elle se rappelait la fois où elle avait fini la tête la première dans le lac ; Elle avait osé faire un commentaire sur les goûts vestimentaires de l’ancienne serpentard. Charlie se pencha en avant pour prendre sa tasse de chocolat et se rassit, une jambe sous elle. Son souffle fit disparaître le restant de chaleur insupportable du breuvage sucré. « En effet, on a plein de choses à dire blondie. Alors la vie au château ? Paraît que c’est calme en ce moment. »

Charlie n’était pas coupée des ragots de l’établissement, il y avait certains élèves qui se faisaient un plaisir de lui colporter les rumeurs, mais l’anglaise voulait l’entendre de la bouche de son amie. Elle avait toujours le don pour lui apprendre des choses croustillantes et parfois à la limite du politiquement correct.  Son regard se posa sur la blonde et elle se surprit à la trouver plus mature qu’à l’ordinaire, elle se demandait si cette dernière avait su combler le vide qu’avait laissé Lacey dans son cœur ou si elle était une âme solitaire tout comme elle.

COSMIC SHEEP.

_________________
Demon


Je ne crois plus en rien, je ne crois plus en vous.
© signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Gêne et retrouvailles || Magnolia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: L'Univers Magique :: La Grande-Bretagne :: L'Écosse-