AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pour mieux te traquer || Evangeline

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 109
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Adrian Azarov
MessageSujet: Pour mieux te traquer || Evangeline   Mar 13 Juin - 13:20


Pour mieux te traquer.
Adrian Azarov & Evangeline Hopkins
Il y a bien une chose que j’adorais dans ce métier, c’était de pouvoir rôder dans les couloirs quand ceux-ci étaient déserts. Il n’y avait plus de murmures de conversation et d’agitations pour tirer sur mes nerfs, j’étais comme le dernier survivant dans une bâtisse gigantesque. Certes les fantômes traînaient toujours, venant parfois me saluer quand l’ennui les prenait. Il était agréable de leur parler, j’en apprenais toujours plus sur cette école et sur son histoire. J’étais curieux, je ne le montrais peut-être pas, mais l’histoire me passionnait. Ma passion restait les dragons et la nature, mais la culture était quelque chose qui me tenait à cœur.

Et puis la nuit, Jova pouvait se promener sans risquer de se faire gronder par un professeur ou se faire ensorceler par un élève un peu trop rebelle. La dernière fois qu’une baguette s’était levée contre lui, j’avais usé de ma grosse voix pour faire fuir le criminel. Le respect était difficile à gagner auprès des adolescents, on m’avait parlé de l’ancien concierge et des coups durs qu’il avait subis. Je devais avouer que la peur de devenir comme lui me guettait, mais je priais pour ne pas faire ce métier toute ma vie. J’avais besoin d’argent et d’une maison chaleureuse pour récupérer de mes dernières difficiles années, mais j’étais avant tout un aventurier casse-cou.

Mon dernier séjour à l’hôpital pouvait en témoigner. Ce dragon avait failli me paralyser pour toute une vie, mais j’étais costaud. Ma lampe éclaira un pan d’un mur et dérangea les tableaux qui pestèrent dans ma direction. Je m’excusais d’un sourire charmeur pour les dames et d’un regard tueur pour les hommes qui retournaient grommeler des insultes dans leurs vieilles barbes. Je vins me gratter les joues, le poil commençait à conquérir du territoire, et ce n’était pas pour me déplaire. Je me penchai en avant pour offrir une caresse à mon ourson qui se dressa sur ses pattes arrière pour que je vienne le porter.

"T’exagères p’tit gars. " Mais je cédais à son caprice, le prenant dans mes bras après avoir incanté un sort pour que ma lampe flotte dans les airs. "Tu viendras pas te plaindre demain si tu peux pas te dégourdir les pattes." Nous marchions ensemble désormais, arpentant les couloirs déserts, écoutant les gouttes d’eau s’écrasaient sur le sol en preuve de l’humidité des sous-sols. Le petit gars se blottit contre moi et je pouvais presque le sentir s’endormir. Un sourire nostalgique étira mes lèvres alors que j’imaginais Alexis marcher à mes côtés, j’imaginais son ton amusé et ses quelques blagues qui avaient toujours su me faire rire. J’eus un pincement au cœur à l’idée qu’elle avait peut-être quitté ce monde à jamais.

Mon regard se posa sur la porte de la classe de potions et le malaise ne fut que plus grand. Les souvenirs y étaient douloureux et frustrants. Les lettres de Magnolia me revinrent en mémoire et je grinçais des dents. La douleur ne s’était toujours pas dissipée et la culpabilité ne cessait de me ronger. J’aurais dû revenir plus tôt, j’aurais dû lui envoyer un mot, lui dire ce que je voulais vraiment. Jova s’agita dans mes bras, me coupant dans mes remords.

Je fronçais les sourcils à le voir remuer comme ça. Je vins le déposer au sol et il fila aussitôt. Un élève, il avait flairé un élève. J’attrapais ma lanterne et ma baguette pour me lancer à sa poursuite. Mes pas étaient souples contre les pavés, je ne me faisais pas remarquer. Je me cachais à l’angle d’un couloir pour apercevoir la silhouette d’une élève. Un peu trop familière. Je jurai entre mes dents. Est-ce qu’elle écoutait réellement les avertissements ? Franchement ? "Hopkins." Mes pas me guidèrent dans la lumière. " Je vais finir par croire que vous ne savez pas lire. »
Novembre 2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
► Lonely Man ◄
One advantage of talking to yourself is that you know at least somebody's listening.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Pour mieux te traquer || Evangeline
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Séduire pour mieux détruire ... :)
» -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-
» Il faut tomber pour mieux se relever

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: Poudlard :: Les cachots :: Couloirs-