AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Run Jova! Run! || Leslie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 197
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Adrian Azarov
MessageSujet: Run Jova! Run! || Leslie   Ven 30 Juin - 9:29


Run Jova! Run!
Adrian Azarov & Leslie Cooper
On ne pouvait clairement plus prendre sa douche tranquillement de nos jours. Un membre de l’établissement était venu me prévenir que mon ourson avait été vu dans les bras d’élèves. Du shampoing plein les yeux, je lui avais demandé de foutre le camp avant que je ne finisse d’une crise cardiaque ou que je ne marche sur ma savonnette. Une mort bien ridicule si vous voulez mon avis. Ce fut avec un énervement grand que je terminais de me rincer, Jova n’avait jamais le droit à un instant de repos dans ce château. Ça lui apprendrait à ne pas me respecter quand je lui disais de ne pas quitter la chambre sous peine de se faire piétiner par un troupeau d’humains ; mais comme toujours il n’en faisait qu’à sa tête. Cheveux trempés, pourtant habillé, une première quand on me réveillait de si bon matin, je quittais mes quartiers pour me fondre dans la foule.

Baguette dans la main, je prenais un certain temps à questionner les élèves qui pouffaient en me voyant. S’ils souhaitaient être discrets, c’était raté pour eux. J’en attrapai quelques-uns par le col et après une multitude de menaces de nettoyer les toilettes des filles, ils finirent par cracher le morceau. Ma gentillesse était bien connue de tous, mais quand on titillait de trop la petite bête, elle finissait par contrattaquer et ils avaient bien de la chance que je ne puisse me montrer aussi féroce et cruel que Rusard. Pauvre vieux qui n’avait plus la force de courir lors de sa dernière année de service.

Je fis filer les adolescents et rangeai ma baguette en la glissant à la ceinture de mon pantalon. Dans un soupir, je pris la direction des étages. On me laissait passer aisément en voyant mes traits tirés par l’agacement. Peut-être qu’ils commençaient à comprendre que je n’étais pas leur petit jouet, j’étais bien heureux d’avoir écouté les quelques conseils de cette dénommée Evangeline. « August repose tout de suite ces pastilles de gerbe ! » grognais-je en voyant un gamin qui avait la ferveur intention de ne pas se rendre en cours. Etait-il assez naïf pour comprendre que le personnel ne connaissait toujours pas les petits tours de passe-passe de ces friandises ?

Mes pas me guidèrent jusqu’au fameux étage des toilettes de mimi geignarde. La piste s’arrêtait ici, fichtre, je n’étais pas réellement aidé. Mes doigts grattèrent la barbe que je n’avais pas eu le temps de raser et mon regard embrassa les environs, à la recherche d’un quelconque indice. Bon je n’allais décidément pas utiliser un accio pour attirer l’animal, on allait devoir le faire en mode cliché et particulièrement trop moldu. « Celui qui a volé l’ourson, je sais que tu te caches par ici ! T’as intérêt à te montrer sinon je te jure que tu passes une nuit dans la forêt interdite ! »

Je n’avais certes pas le droit de proférer de telle menace et surtout pas d’envoyer un gamin dans les bois, mais là j’en avais clairement ras le bol de me faire mener par le bout de la baguette. Jova devait être inquiet et j’étais fou d’angoisse à l’idée qu’il ne se débatte et face du mal à son kidnappeur. L’animal était sous ma protection et s’il arrivait la moindre chose, j’étais le seul et unique responsable.

Novembre 2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
► Lonely Man ◄
One advantage of talking to yourself is that you know at least somebody's listening.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Re: Run Jova! Run! || Leslie   Mar 8 Aoû - 16:32

HRP:
 


L’an passé, son plan machiavélique à base de peinture avait complétement échoué. Il avait certes permis de couvrir Molly de peinture bleue, la scène avait été bien drôle et Leslie avait gagné une semaine entière de retenue. Tous les soirs, nettoyer la salle sans baguette. C’était globalement un chouette souvenir mais cette année, la poufsouffle voulait réussir son plan magnifique. Les petites balles de peinture qui explosaient au détour de couloirs bondés avaient été un succès impressionnant. Du moins auprès de Leslie seule. Voir le visage déconfit des élèves fluorescents, et fluos encore le lendemain. Elle avait envoyé une lettre pour recommander ces petites merveilles, et on lui avait conseillé un autre produit du même genre. Magnifique, magique, sublime mais inoffensif.

Sa cible du jour ? Le concierge. Elle ne s’attaquerait pas directement au concierge, mas le but était de le faire sortir de ses gonds, de l’énerver comme jamais il n’avait été énervé. Elle n’avait jamais essayé de tester les limites du concierge, et aujourd’hui était clairement le jour parfait.
La petite brune avait trouvé l’ourson qui trottinait joyeusement devant la grande salle alors qu’elle sortait du petit déjeuner. Une petite boîte de bacon caché dans son sac devait servir de repas à son chaton, mais l’occasion était trop belle. Elle avait l’instrument de son crime dans son sac et du bacon pour attirer l’ourson. Direction les toilettes du deuxième étage. Personne ne viendrait la déranger là-bas. Leslie adorait les toilettes du deuxième étage puisqu’elles étaient les toilettes de Mimi Geignarde. Les filles fuyaient de manière générale ces toilettes, aujourd’hui elles étaient plus ou moins abandonnées, on y retrouvait juste les élèves les plus fourbes et comploteurs. Ceux qui aimaient se retrouver loin de la foule pour monter et mettre en place leurs meilleurs plans.

Prenant l’ourson  dans ses bras, Leslie le posa dans un lavabo et lui redonna un morceau de lard grillé. Il était si mignon ! A peu de chose près, l’adolescente se sentirait presque coupable d’impliquer un si mignon petit animal dans son plan, mais elle avait bien demandé en commandant sa nouvelle peinture. Est-ce dangereux pour les animaux, est-ce que ça part facilement des poils d’animaux, est-ce dangereux s’ils en avalent accidentellement... Tant de questions qu’elle avait pris soin de poser pour s’assurer qu’elle restait conne mais inoffensive. Jamais elle ne se permettrait de faire souffrir un petit animal, si mignon de surcroît, pour une blague grotesque. Ni aucun animal d’ailleurs. Mais là c’était juste marrant, et l’ourson ne risquait rien. D’ici deux jours il serait redevenu normal et Leslie serait encore en colle, si elle se faisait attraper.
Elle sortit son pot de peinture, rose fluo avec plein de paillettes dorées. Appliquer à la main la peinture : elle commença par tester la peinture sur les oreilles de l’ursidé et éclata de rire. C’était parfait. Les paillettes reflétaient parfaitement la lumière, le rose était si brillant qu’il pourrait se voir en pleine nuit.

« Celui qui a volé l’ourson, je sais que tu te caches par ici ! T’as intérêt à te montrer sinon je te jure que tu passes une nuit dans la forêt interdite ! »

Un grand silence s’abattit sur les toilettes. Le rire de Leslie s’était arrêté d’un coup, l’ourson s’était figé, l’oreille tendue, en entendant la voix de son maitre. Bien sûr, elle savait qu’il ne pouvait pas l’envoyer dans la forêt, mais la fureur du concierge pouvait être dangereuse. Ou plutôt, elle n’en savait rien et était là pour le tester. C’était après tout le but premier de cette blague. Toutes les blagues ont un but, et faire péter un câble au concierge, tester jusqu'où ses blagues pourraient aller, c’était l’objectif du jour.
Leslie savait que monsieur Azarov saurait qu’elle était à l’origine des oreilles de son ourson. « Connerie » était écrit en gros sur son front, même quand elle n’avait rien fait. Elle rangea la peinture dans son sac et posa l’animal à terre. Il trottina instantanément vers son maitre et Leslie sortit de derrière le lavabo, tentant le tout pour le tout, et afficha un sourire qui voulait clairement dire c’est pas vrai c’est pas moi j’ai un alibi j’étais au cinéma.

« J’ai récupéré votre ourson dans les mains d’un premier année ! Il voulait le couvrir entièrement de peinture dans le parc, alors je l’ai engueulé et j’ai pris l’initiative de laver votre ourson dans les toilettes. Y’a jamais personne ici alors je me suis dit que personne ne pourrait le récupérer avant que j’ai fini de le nettoyer entièrement. »

_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 197
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Adrian Azarov
MessageSujet: Re: Run Jova! Run! || Leslie   Mer 9 Aoû - 21:38


Run Jova! Run!
Adrian Azarov & Leslie Cooper
Je songeais sérieusement à défoncer la porte de mon épaule pour récupérer mon ami à poils, mais fort heureusement pour moi, je n’eus pas besoin de me perdre dans pareille extrémité. Je croisais les bras contre ma poitrine, ma baguette serrée fermement dans ma main. Le visage du coupable se peignit devant moi et sa mine innocente ne me berna pas. Je l’avais déjà entendu cette voix et ce regard ne m’était pas inconnu, j’avais affaire à une de ces élèves qui adoraient me rendre la vie difficile. Elle ne perdait rien pour attendre.

Ce fut à cet instant que je pris réellement compte de l’étendue des dégâts. Je me penchai pour prendre Jova dans mes bras et le rassurer, il était complètement paniqué le pauvre, je sentais son cœur tambouriner sous son pelage sali. Et c’était quoi cette peinture ridicule et qui défonçait la rétine ? Pour qui se prenait-elle, avais-je le droit de lui foutre mon poing dans la figure ? Parce que ça me démangeait sérieusement à cet instant.  « Tu me prends pour un imbécile ? Regarder tes mains, elles sont pleine de rose, apprends à mentir à et à cacher tes crimes ! » L’ourson se réfugia sur mon épaule, ses griffes m’abîmaient légèrement le cou, mais je ne fis rien pour l’empêcher de me charcuter.

J’attrapai l’élève par le col pour la faire entrer dans les toilettes des filles et claquai la porte derrière nous. J’aurais dû l’amener dans le bureau de la directrice et lui peindre le portrait du crime, mais j’en avais plus qu’assez des pauvres sanctions qu’ils avaient à chaque fois. J’allais régler tout ça à ma manière et elle allait en baver, ça je pouvais le jurer. On pouvait m’embêter de toutes les manières, mais s’en prendre à mon ourson il fallait être complètement fou, voir suicidaire. « Passe-moi ton sac rapidement. Je ne vais pas perdre mon temps avec une idiote dans ton genre crois-moi. »

Novembre 2018
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________
► Lonely Man ◄
One advantage of talking to yourself is that you know at least somebody's listening.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 889
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
MessageSujet: Re: Run Jova! Run! || Leslie   Mer 30 Aoû - 21:44

Le concierge ne grognait pas, mais il n'était pas loin. A la manière d'une maman ourse, il se tenait debout sur ses pattes arrières, son petit -aux oreilles roses- blotti contre lui. Leslie devait bien reconnaître, dans un brin d’honnêteté, qu'il faisait peur. Il était énorme et pourrait écraser la poufsouffle d'un simple pas. Bien sûr, elle ne l'admettrait jamais. Plutôt mourir que d'admettre qu'elle avait peur du concierge. Sans compter qu'elle avait déjà trop de conneries à son compteur pour s'en soucier maintenant. Elle devait tenir tête...

« Tu me prends pour un imbécile ? Regarder tes mains, elles sont pleine de rose, apprends à mentir à et à cacher tes crimes ! »



... partiellement. Ses grognements faisaient penser aux grondements du tonnerre par jour d'orage. Sa poigne de fer rappelait à la jeune fille le sentiment d'être accrochée à un portoloin, horrible impression de ne jamais pouvoir s'en défaire. Enfermée dans un cabinet de toilettes avec le concierge, elle était de moins en moins rassurée. Quelque part, une petite voix lui soufflait qu'il tenait suffisamment à son poste à l'école pour ne pas agresser une élève sans défense de quatorze ans, mais le concierge était connu pour être colérique, impulsif et bagarreur. Peut-être perdrait-il son tempérament cette fois-ci?



« Passe-moi ton sac rapidement. Je ne vais pas perdre mon temps avec une idiote dans ton genre crois-moi. »


Ou le bruit d'une tondeuse à gazon qui s'allume. Il faudrait discuter de la question - quel bruit correspondait le mieux au concierge en colère, mais plus tard, l'heure n'était pas à la discussion, ni intérieure, ni avec le concierge. La brunette n'avait rien d'autre à faire que de lui tendre son sac comme il le demandait. Elle s'exécuta et se tortilla comme une anguille en couinant:


"J'vais pas m'enfuir mais lâchez moi..."



Elle leva ses pieds du sol pour que son poids lui permette de faire glisser le col de sa chemise des mains du concierge et passa entre ses jambes. Heureusement, pensa-t-elle en se collant contre la porte, la lettre dans laquelle la vendeuse de la peinture lui avait précisé que la peinture était en tout point innofensive. Avec un peu de chance il lirait la lettre? Qui pouvait savoir le sort était peut-être en sa faveur?


"Si vous êtes à ce point persuadé de ma culpabilité, pourquoi vouloir mon sac? Rassurez-vous, la peinture ne fera rien à votre ourson, c'est juste décoratif, mais ça n'est pas toxique."

_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Run Jova! Run! || Leslie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Run Jova! Run! || Leslie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Leslie Manigat rejette l’appel à l’unité du président Préval
» Leslie Pean scalpe Rony Gilot
» Sweet Mickey et Leslie Manigat se sont finalement parlé. CHA CHA YE CHA?
» Notice bio-biblioghraphique du professeur Leslie F. Manigat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: Poudlard :: Deuxième Etage :: Toilettes de Mimi Geignarde-