AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
MessageSujet: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 4:09




Travaillez dur, allez les frelons et vive les soufflés au fromage !


État Civil


Nom : Hoggart
Prénom : Hieronymus (c'est la façon pompeuse de dire "Jerome", en fait) et Hubert, prénom de mon grand-père paternel
Origines : Sang-mêlé, enfant de deux sorciers nés-moldus
Date de Naissance : 2 Février 1978
Profession souhaitée : Professeur de Défense Contre les Forces du Mal
Diplôme : Diplôme en Défense Contre les Forces du Mal avancé ; option cours de duel avancé
Ancienne maison : Serdaigle
Animal de compagnie : Aucun



Description


PHYSIQUE

Ce à quoi/qui je ressemble ? Je ne suis pas une gravure de mode. Mais j'ai des qualités que j'assume au moins autant que mes défauts. Tout d'abord, je suis relativement petit puisque je ne dépasse pas le mètre 80. Ce n'est pas ridiculeusement petit, évidemment, mais ce n'est pas grand non plus. Je suis aussi assez fin et mes épaules ne font peur à personne, je ne suis pas un grand partisan de l'effort sportif, même si je n'ai rien contre le sport en général. Cela dit, le fait que je me tienne droit et que je sois doté d'un bon sens de l'équilibre me permet d'être, à défaut d'imposant et intimidant, assez remarquable dans une foule. Mon visage, quant à lui, est long et fin comme tout le reste de mon corps, et on peut admirer sur le haut de ma tête une tignasse de cheveux que je coiffe et coupe assez rarement pour qu'ils soient toujours en bataille et couvrant mon grand front. J'ai par ailleurs l'avantage de faire beaucoup plus jeune que je ne le suis en réalité. La plupart des gens qui ne me connaissent pas me donnent souvent dix ans de moins qu'en réalité. J'ai aussi un large sourire très communicatif et un long menton qui m'offre un air jovial en de nombreuses circonstances, ce que je compte pour une qualité.

Ce que je porte ? J'admets apprécier plus que de raison d'être bien habillé. Alors que je n'étais qu'un jeune élève à Poudlard, je faisais attention à ce que ma cravate soit toujours bien nouée et que mes vêtements soient repassés et soignés. Aujourd'hui, j'ai échangé ma cravate de Serdaigle pour un noeud papillon dont je ne me sépare que rarement, et j'ai troqué la traditionnelle cape de sorcier pour une veste en tweed que j'affectionne tout particulièrement puisque je l'ai achetée lors de l'un de mes voyages dans le sud de la France. Je porte aussi un gilet très élégant auquel j'accroche une montre à gousset typiquement moldue. Bien sûr, il m'arrive d'être habillé de manière plus décontracté, auquel cas je prends souvent la peine de mettre une écharpe jaune et noire aux couleurs et à la gloire des Frelons de Wimbourne. Pour mes lectures, je porte aussi une paire de lunettes pour ne pas fatiguer mes yeux outre-mesure, et aussi parce que ça me donne un certain air intelligent qui n'est pas sans me faire plaisir.

PSYCHOLOGIQUE
Ce que j'aime ? J'ai appris à aimer le travail. Déjà étudiant à Poudlard, je passais mon temps à essayer des choses, à me renseigner sur le monde qui m'entourait et rien ne me faisait plus plaisir que de découvrir une chose dont j'ignorais jusqu'à l'existence quelques minutes auparavant. Bien que je sais que la somme de toutes les connaissances du monde est bien trop pour un seul cerveau, et que nous sommes a fortiori tous plus ou moins des ignorants, j'essaie d'emmagasiner dans ma petite tête le plus de choses possibles : la connaissance, c'est la sagesse. Plus prosaïquement, j'apprécie également le quidditch (allez les Frelons !) même si je manque d'élégance sur un balai, je goûte volontiers à la musique (moldue comme celle des sorciers) et, plus que tout, j'adore les soufflés au fromage. J'en fais des excellents et ma semaine ne serait pas parfaite sans un bon soufflé au fromage le dimanche midi. D'ailleurs, je pense très sérieusement que les mages noirs régneraient aujourd'hui sur la Terre si les soufflés au fromage n'avaient jamais existé. J'aime bien d'autres types de nourriture aussi, évidemment. Mais rien n'arrive à la cheville d'un bon soufflé au fromage avec de bonnes fines herbes et une bonne bière blonde, et... je m'égare.

Ce que je n'aime pas ? Je ne suis pas quelqu'un de foncièrement difficile à vivre ; je dirais même que je suis plutôt bonne pâte. Mais il y a quelques petites choses que je n'apprécie pas. Il y en aussi d'autres qui m'insupportent au plus haut point. La première de ces choses est certainement la fainéantise. Je comprends volontiers qu'on puisse vouloir se reposer de temps en temps, je pense même que c'est vital si l'on veut pouvoir accéder à un but difficile à atteindre. Mais l'excès de "repos" est certainement la meilleure façon pour l'esprit de quelqu'un de se gâter puis de régresser à un tel point que l'on devient facilement inutile. J'attends de mes élèves et de mes collègues un esprit qui les mène non seulement à beaucoup travailler, mais aussi à aimer beaucoup travailler : c'est de cette façon qu'on s'améliore. Je n'apprécie pour autant pas les gens qui sont prêts à se compromettre et à tricher pour atteindre un quelconque objectif : pour moi, avoir quelque chose en trichant est bien pire que ne pas avoir la capacité d'obtenir cette même chose. Enfin, je n'aime pas les couleurs trop vives qui ont tendance à me donner mal à la tête, le langage fleuri ne me sied guère et je déteste les soi-disant "cheesecakes" qui, pour moi, n'ont rien de fromager dans l'âme.

Comment me voit-on ? Je ne suis pas entouré d'un grand nombre d'amis. J'en ai, bien sûr, parce que je ne suis absolument pas misanthrope, mais je n'ai pas le goût du "bon copain", seulement celui des "grands amis", ceux pour lesquels on est prêt à beaucoup de choses pour les aider. Mes proches me connaissent donc sur les doigts de la main, et je ne parle même pas de mes parents qui me connaissent sur le bout des doigts. Selon eux, je suis déjà quelqu'un de travailleur, la diligence est d'ailleurs selon moi ma vertu principale. Comme je l'ai déjà dit, j'aime découvrir, essayer, avancer, et seul le travail acharné me permet cela. Ensuite, on a tendance à me trouver un tantinet excentrique dans ma façon d'agir. Je ne suis pas spécialement fou non plus, mais ma façon de voir le monde m'oblige à m'enthousiasmer pour beaucoup de choses. Mes amis se plaisent à savoir que je peux m'emporter une bonne dizaine de minutes en parlant de la façon parfaite de faire monter un soufflé au fromage et à quel point le "cheesecake" est une insulte à une quelconque forme de cuisine fromagère. C'est vrai que j'aime parler et m'entendre parler. Ca n'éclipse néanmoins pas le fait que je suis déterminé et doté d'un certain sens de l'honneur : je veux bien tout, mais pas à n'importe quel prix, et certainement pas au prix de mon honneur.



Votre Histoire



Je suis né un soir hivernal, plus précisément le 2 Février 1978 à Londres, dans le monde moldu. Je ne suis cependant pas un fils de moldus, mais un petit-fils de moldus : mes parents sont des sorciers nés de familles moldues. C'est d'ailleurs probablement ça qui les a rapprochés lors de leur scolarité à Poudlard, plus que le fait que mon père était un Serdaigle et ma mère une Gryffondor. Mon père, Harold Hoggart, a toute sa vie servi en tant que petit fonctionnaire du ministère de la magie, plus précisément au Département des Jeux et des Sports. Ma chère mère, quant à elle, travailla pendant longtemps en tant qu'employée dans une des nombreuses librairies du Chemin de Traverse. Ma naissance dans le monde moldu tient principalement du fait que mes parents désiraient que je vienne au monde comme eux, même si je passai une bonne partie de mon enfance dans le monde des sorciers. On m'aura raconté que lorsque mon père annonça à la sage-femme comment il désirait m'appeler, celle-ci orthographia si mal mon prénom qu'il en devint imprononçable.

Mon enfance se déroula comme la plupart de celles qui ont eu lieu dans le monde des sorciers à la même époque, c'est-à-dire sans grandes encombres, puisque la Première Guerre des Sorciers fut terminée alors que je n'avais que trois ans. Pourtant, mes parents me racontèrent de nombreuses fois à quel point ils devaient être prudents et faire attention à leurs fréquentations, puisqu'ils faisaient tous deux partie d'une caste d'indésirables parmi les Mangemorts. Mes parents avaient toutefois survécu au danger que représentait Voldemort et ses disciples et c'est la raison pour laquelle je pus avoir une enfance heureuse jusqu'à mon onzième anniversaire, date à laquelle je reçus la fameuse lettre m'annonçant que j'étais inscrit à Poudlard comme mes parents l'avaient été avant moi pour l'année suivante. Quand le moment fut venu, mes parents m'emmenèrent faire ce que chaque parent faisait avec son enfant : j'allai chez Ollivander ou une baguette dont je ne me suis jamais séparé depuis, une baguette en bois de laurier au sein de laquelle, en son coeur, a été ajoutée une écaille de Moke, mesurant précisément 25,3 centimètres. Je ne pus toutefois pas, malgré mes longues suppliques, convaincre l'un de mes deux parents de m'acheter un animal de compagnie, pensant que je n'avais pas encore l'âge de m'occuper comme il faut d'un hibou ou d'un crapaud. Heureusement, je me débarassai assez vite de cette lubie en convenant que je n'en avais pas réellement besoin pour mes études.

C'est donc au tout début du mois de septembre de l'année 1989 que je posai mon premier pied à Poudlard. A peine levai-je la tête pour admirer les dizaines de choses magnifiques qu'on m'avait décrites dans mon enfance et qui existaient dans cette école qu'on y posa un chapeau enchanté qui réfléchit un court moment avant de s'écrier "Serdaigle !". Je faisais désormais partie de la maison de Rowena et de la dame grise, refuge parfait des érudits et des artistes. Je pris rapidement mes marques dans cette école, malgré un temps d'adaptation nécessaire pour réussir à ne pas me perdre entre les étages et les ailes de ce si grand château. Je faisais, la grande majorité du temps, des allers-retours entre les salles de cours, la salle commune des Serdaigle et la bibliothèque où je m'amusais à lire plus de livres que quiconque. Mes professeurs sanctionnaient positivement mon érudition et les plus favorables à mon égard avançaient que ma façon de travailler faisait de moi un véritable Serdaigle.

Mes deux premières années à Poudlard furent remplies de travail et de découvertes toutes plus enthousiasmantes les unes que les autres. Pendant les vacances, je retournais chez mes parents qui s'assuraient que je garde constamment un pied dans le monde des moldus. Je lisais et j'étudiais donc aussi pendant les vacances des matières beaucoup plus terre-à-terre, comme la littérature des non-sorciers. Le début de ma troisième année fut celui de la scolarité d'Harry Potter, futur héros de la Seconde Guerre des Sorciers, qui fut envoyé à Gryffondor. De mon côté, je m'attache à continuer mon travail sérieusement et, fan de quidditch que j'étais et que je suis toujours, tente de me faire prendre dans l'équipe de la maison Serdaigle en tant que poursuiveur. Malheureusement, mon talent sur un balai n'est pas suffisant et je me retrouve écarté de la sélection. Je décide donc de me consoler en souscrivant à la gazette sportive des Frelons de Wimbourne et en tâchant, autant que faire se peut, d'assister aux matchs de mon équipe favorite. C'est également cette même année, aux alentours du mois de mars, que je reçois un courrier m'annonçant que ma mère est enceinte. Au mois de novembre suivant (1992), alors que de sombres évènements se trament au sein de Poudlard pendant ma quatrième année (la seconde d'Harry Potter, donc), j'apprends la naissance de ma petite soeur qu'ils nomment Helga Helena, en référance à la dame grise de Serdaigle et la fondatrice de la maison Poufsouffle, conciliant donc les deux maisons parentales et leur volonté de garder un "H" à chaque prénom comme avec le mien. Le reste de l'année est d'ailleurs sombre et inquiétante avec ces rumeurs de Chambre des Secrets. Cela dit, à la fin de l'année, tout cela rentre dans l'ordre et l'on annonce à tout le monde, à mon grand soulagement, que tout danger est écarté.

Néanmoins, tout danger n'est malheureusement pas écarté. A peine entré en cinquième année, l'on apprend qu'un dangereux criminel s'est enfui de la prison d'Azkaban et qu'en conséquence, les inquiétants détraqueurs gardiens de cette prison rôdent autour de l'académie de sorcellerie. Bien que l'ambiance était plus sombre et lourde que lors de mes années précédentes, je fis mine d'ignorer tout cela et plongeai d'autant plus sérieusement dans mes études étant donné que les B.U.S.E avaient lieu pour moi à la fin de l'année. Malgré des problèmes ayant parsemé l'organisation de l'école tout au long de l'année, mon travail acharné me permirent d'obtenir mon brevet avec brio, obtenant tous mes B.U.S.E dont six d'entre eux avec un "Optimal" : en DCFM, en Sortilèges, en Potions, en Histoire de la Magie, en Soins aux Créatures Magiques et en Etude des Moldus. J'obtins également deux "Efforts Exceptionnels" en Astronomie et en Botanique et un "Acceptable" en Arithmancie. J'eus donc la possibilité, sans aucun problème, de continuer en sixième et septième année afin d'obtenir mes A.S.P.I.C.

Ma sixième année n'est pas forcément plus douce à vivre que la précédente. Le tournoi des Trois Sorciers ressurgit pour la première fois en plusieurs siècles et accueilla quatre sorciers, dont Harry Potter et à la fin de l'année, des rumeurs inquiétantes sur le retour du mage noir, responsable du meurtre de Cedric Diggory, faisaient surface, même si elles étaient constamment démenties par le ministère de la magie. En ce qui me concerne, je n'eus pas réellement de problème lors de cette année-là non plus. J'eus même l'occasion d'inviter une jeune femme de la délégation de Beauxbâtons au bal de Noël. Bien sûr, comme toutes les autres années, je continuai à travailler d'arrache-pied alors qu'il ne me restait plus qu'une seule année avant la fin de ma scolarité à Poudlard.

A peine arrivé à Poudlard pour ma dernière année d'études, je compris que cette année serait au moins autant (sinon plus) sujette aux tempêtes que la précédente, aussi pris-je soin de faire attention à moi-même, plus qu'à l'accoutumée, et de prendre régulièrement des nouvelles de mes propres parents. Les cours étaient difficiles, aussi ne pris-je pas un seul moment pour moi et restai-je pendant toutes les vacances pour étudier malgré le stress ambiant causé par Dolorès Ombrage et ses acolytes. Je ne me fis toutefois pas remarquer puisque je restai constamment soit dans la salle commune, soit à la bibliothèque, soit en cours. La fin de mon année vit donc arriver les ASPIC qui se révélèrent un certain défi pour moi. J'obtins un "Optimal" pour presque toutes les matières, exceptées en Métamorphose et en Botanique où je n'obtins "que" la note "Efforts Exceptionnels". Je n'eus toutefois pas le temps de m'en réjouir étant données les nouvelles effrayantes sur le retour de Voldemort. A peine eus-je le temps de me préparer que moi et mes parents, qui étaient alors des cibles privilégiées pour les mangemorts, décidâmes de partir de Grande-Bretagne malgré les premières réticences de mes parents qui ne voulaient pas laisser leur foyer à des tueurs assoiffés de sang. Bien que je puisse souvent le regretter aujourd'hui et comprendre que c'est bel et bien la peur qui me guidait à ce moment-là, je ne doutai pas un seul instant du bien-fondé de ma fuite et de celle de mes deux parents et de ma petite soeur. Nous nous installâmes pendant deux années en Grèce où nous vécûmes presque exclusivement comme des moldus et nous ne retournâmes en Angleterre que lorsque nous fûmes absolument certains que le danger que représentait alors Voldemort avait disparu. Mon père reprit son travail au ministère de la magie, joignant également ses efforts avec ceux des autres dans la reconstruction des nombreux dommages causés par les Mangemorts, et ma mère mit également la main à la pâte avant de pouvoir à nouveau reprendre un travail en librairie. Âgé alors d'à peine une vingtaine d'années, je décidai non pas de reprendre des études mais de voyager à travers l'Europe et à aider les sorciers dans le besoin. C'était, en quelque sorte, une façon pour moi de compenser les regrets que j'avais alors à avoir abandonné les sorciers de Grande-Bertagne face à Voldemort et ses sbires.

Mes voyages européens durèrent une demi-douzaine d'années. Je rentrais évidemment entre temps voir ma famille et ma petite soeur qui grandissait alors à vue d'oeil. Elle aussi était dotée du don pour la sorcellerie. Je voyageai dans le sud de la France où je fis quelques boulots sans grande ambition comme vendeur dans des boutiques de fournitures magiques diverses et variées ou encore comme cueilleur de diverses plantes alchimiques. J'allai aussi en Allemagne et dans l'Europe de l'Est où, en plus d'être dépaysé, aidais à diverses tâches dont l'énumération serait trop longue pour être intéressante. Je me découvris alors une passion certaine pour le globe-trotting, conscient que j'avais manqué de voyages à cause de mes obligations à Poudlard.

Après six années de voyages et de retours fugaces entre l'Europe continentale et la Grande-Bretagne, je décidai de me poser pour de bon et de commencer sérieusement mes études afin de devenir professeur de Défense Contre les Forces du Mal. La matière se posait comme une évidence puisque c'était certainement la matière avec laquelle j'avais le plus d'affinités. Par ailleurs, je ne me voyais pas devenir maître des Potions ou fonctionnaire du ministère. Je rejoignis donc l'Université de Nobby Leach et décdai de suivre ce fameux cursus de DCFM en même temps qu'une option en "duel avancé". Comme à mon habitude, je ne manquais pas d'envie de travailler dur pour réussir et j'obtins ma première année sans grande difficulté particulière. Ma petite soeur, quant à elle, s'apprêtait à faire son entrée à Poudlard comme mes parents et moi l'avions fait plusieurs années auparavant. Quand elle y arriva pour la première fois, alors que j'entamais ma seconde d'année d'études à Nobby Leach, elle fut envoyée à Poufsouffle. Un choix relativement logique pour une jeune fille qui porte le prénom "Helga".

Ma seconde année et ma troisième année à l'université furent fastidieuses mais elles débouchèrent, ultimement, par l'obtention d'un diplôme en Défense contre les Forces du Mal avancé. Toutefois, il me fut impossible dans l'immédiat d'acquérir un quelconque poste de professeur en Angleterre et je dûs donc me résoudre à quitter une nouvelle fois la Grande-Bretagne pour rejoindre une autre académie de Sorcellerie. Mes recherches me conduirent d'abord à l'académie de Uagadou, en Ouganda. J'enseignai alors pendant cinq ans en Afrique à des élèves qui n'utilisaient pas de baguettes, pour la plupart d'entre eux, et qui étaient d'excellents Animagi dès leur quatorze ans. Les élèves africains étant très différents des élèves de Poudlard ou même de Beauxbâtons, j'appris beaucoup avec eux, tout comme ils purent apprendre beaucoup avec moi. A 34 ans, je décidai d'arrêter mon enseignement en Afrique et je retournai définitivement en Angleterre, espérant pouvoir enseigner à Poudlard.

Helga Helena, elle, venait de terminer sa cinquième année à Poudlard et venait d'obtenir ses B.U.S.E avec brio, étant particulièrement douée pour l'art de confectionner des potions et dans celui de reconnaître les plantes et les herbes magiques. Mes parents, eux, étaient proches d'une retraite bien méritée à ce moment-là. Quant à moi, je ne pus pas reprendre le travail immédiatement, aucun poste n'étant à ma disposition. Je décidai donc de m'embaucher, en quelque sorte, à enseigner à Helga Helena pendant les vacances puis à lui envoyer régulièrement des notes de lectures et des révisions que j'avais moi-même préparées par hibou pendant sa scolarité à Poudlard, en attendant qu'un poste s'y libère pour moi. D'un autre côté, je m'attelais à aider mes parents à remplir des tâches importantes et il m'arrivait également de prendre des petits boulots à droite et à gauche histoire de pouvoir subvenir à mes besoins financiers par moi-même.

Ce fut une longue période sans enseigner qui passa alors, à tel point que je commençais presque à perdre la main. Entre temps, Helga finit sa scolarité à Poudlard et obtint ses ASPIC avec brio, se décidant définitivement à étudier en vue d'obtenir une "maîtrise des potions", un diplôme aussi convoité que difficile à obtenir. Je me rendais alors compte qu'elle était certainement devenue meilleure que moi dans bien des matières et que c'était plutôt à elle de m'enseigner à présent. Heureusement, j'eus enfin l'occasion de me présenter à Poudlard deux ans plus tard en tant que postulant au poste de Professeur de DCFM. Je réussis à obtenir ce que je voulais, le poste était à moi.

Je fis donc mes valises et me préparai à décoller en direction de Poudlard pour un retour longtemps espéré, longtemps attendu.



Hors RP


Prénom : Flo !
Âge : 23 ans
Personne sur votre avatar : Matt Smith
À l'avenir, accepteriez-vous que le prénom de votre personnage soit doublé ? : Aucun souci, mais y a pas dix millions de personnes qui s'appellent Hieronymus Wink
Où nous avez-vous trouvés ? Via un Root-top spécial RPG Harry Potter !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 7:52

Oh un professeur de DCFM !
Bienvenue à toi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1462
Date d'inscription : 20/11/2015
avatar
Alyson Fawley
Sorciers
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 10:21

hello a toi et bienvenue sur le forum Smile
n'hésite pas si tu as des questions le staff est là pour y répondre Smile
on revient rapidement vers toi pour la répartition Smile
à très vite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 14:11

MAAAATH SMIIIITH!!!! *.*

Bienvenue Professeur et bonne chance pour ta fiche. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 15:09

Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 15:52

Bonjour et merci à tout l'monde ! Smile
*offre un soufflé au fromage en signe de gratitude*
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 926
Date d'inscription : 16/08/2016
avatar
Leslie Cooper
Poufsouffle
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 16:22

Oh oui de la nourriture *^*
Bienvenue grouphug01 ça fait plaisir de voir un nouveau prof ! kyaaa

_________________
Hakuna Matata ♫
what a wonderful phrase! Hakuna matata, ain't no passing craze! It means no worries, for the rest of your days, it's our problem-free, Philosophy, hakuna matata! by lizzou + ancien code rp by joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 16:24

J'espère ne pas subir la malédiction des profs de DCFM Wink
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 288
Date d'inscription : 24/07/2015
avatar
Le Choixpeau Magique
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 17:16





“C'est le rôle essentiel du professeur d'éveiller la joie de travailler et de connaître.” Albert EINSTEIN






Félicitations ! Nous sommes ravies de vous accueillir au sein de notre équipe au poste de Professeur de ...

Mais avant de commencer à jouer, n'oubliez pas de faire un passage ICI et LA. Si ton personnage est un multi-compte, tu dois également passer ICI. Pendant ce temps, nous nous occupons de vous donner les accès à votre Salle des Professeurs.

Etre professeur à Poudlard comporte certaines responsabilités, c'est pourquoi nous vous demandons d'aller lire le sujet qui vous concerne dans votre partie. Nous ne doutons pas que vous relèverez le défi haut la main et saurez transmettre l'envie d'apprendre à nos chers têtes blondes !

Trêve de bavardage, il est temps pour vous d'aller rejoindre votre équipe et de préparer vos cours avant que ne débute la rentrée.


Le Choixpeau Magique





Très belle fiche Pitié bienvenue officiellement au passage, et on espère aussi qu'on ne te gardera pas qu'un an en prof de DCFM hahahaha01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2453
Date d'inscription : 12/02/2016
avatar
Molly Weasley
Préfète Gryffondor
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   Mar 8 Aoû - 18:33

Encore bravo pour ta répartition, n'oublie pas de passer sur ce sujet pour notre recensement (ce n'est pas le même que tu as dû remplir) on procède à un certain ménage à la fin du mois du coup j'invite tous les nouveaux à s'y rendre Smile : http://impedimenta.forumactif.org/t2599-recensement

_________________
Molly weasley 6eme année. Préfète de Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hieronymus Hubert Hoggart [Validé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» [Validée]Un Joyeux Hey de la part de Sora =)
» Rose (Pré-validé par Wolf Print)
» Mangemort 23 [Validée par Yuki Hoseki ]
» Presentation : Caroline ambra [Validée by Vivi]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: Personnages et Répartitions :: Répartitions :: Personnages - Adultes :: Répartitions validées-