AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shark in the Water | Adrian | Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 225
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Adrian Azarov
Professeur
MessageSujet: Shark in the Water | Adrian | Terminé   Mar 2 Jan - 20:36





État Civil


Nom : Azarov il est fier de porter ce nom, sa famille est la chose la plus précieuse qu'il possède et il compte bien faire briller cet héritage.
Prénom : Adrian Pietrov Vladimir Le deuxième est celui de son grand-père et le troisième celui de son oncle, tout deux morts sous le feu des dragons.
Origines : Sang-mêlé originaire de Russie. Aucune de ses parents n'est moldu, ses arrières grand-parents l'étaient. Ils sont tous originaire de Russie, mais se sont expatriés en Bulgarie pour l'élevage des dragons.
Date de Naissance : 24 janvier 1991. Peu de personnes la connaissent et c'est tant mieux comme ça, il n'aime pas le fêter sans sa meilleure amie.
Année d'études et cursus : Durmstrang Un élève assez médiocre passionné uniquement par les créatures magiques. Il a obtenu son diplôme de justesse.
Profession souhaitée : Professeur de soins aux créatures magiques Son rêve depuis deux longues années maintenant.
Diplôme : Certificat et diplôme de dressage de dragons, certificat de soigneur de créatures magiques.
Ancienne maison : Durmstrang.
Animal de compagnie (Optionnel) : Jova, un ours nain Il le tient de sa meilleure amie disparue, il prend soin de lui depuis et ne le quitte plus.



Description


PHYSIQUE
Une silhouette qui n’impressionne pas au premier coup d’œil, les secrets et les blessures sont soigneusement cachées sous des bouts de tissu. On remarque seulement une haute stature qui peut effrayer les enfants et les adultes les plus effrayés, cette terreur peut parfois être amplifiée par la présence d’une musculature imposante, mais tout ceci ne définit par la personnalité du personnage. Cette apparence s’est sculptée au fil des années de travail auprès de dragons et de bêtes dangereuses. La peau a été marquée par les flammes et les griffes. Les cicatrices semblent être un labyrinthe sur son corps, un labyrinthe qui referment quelques douloureux secrets.

Ses traits sont le reflet de ceux de son père, singuliers et pourtant si expressifs par moment. On peut souvent y lire la fatigue ou la détermination par le biais d’un rictus ou bien d’un sourire des plus ravageurs. Sa peau porcelaine est dévorée par une barbe de trois jours qu’il prend soin d’entretenir pour se donner un côté d’aventurier sauvage et qui a tendance à le vieillir davantage. Ses cheveux blonds qui tirent vers le brun sont coupés régulièrement pour une raison pratique et aussi parce qu’Adrian ne perd pas de temps à fréquenter la brosse à cheveux. Sa tignasse est bien comme elle est déjà. Deux iris argentées renferment la malice et le goût de l'inconnu. Elles peuvent parfois se montrer dures et froides comme les pierres d'une montagne, ou brûlantes comme le feu des volcans. Ils s'accordent, le plus souvent, avec la beauté singulière de ses traits.

Niveau vestimentaire, Adrian aime le confort, il ne cherche pas à être compliqué. Le simple lui va bien. Un simple pull vieux, ou même usé, il le préfère à une chemise. Ce n'est pas sa tenue qui va ravir le regard, après tout, ce ne sont que des bouts de tissus.


PSYCHOLOGIQUE
Le jeune homme semble des plus ordinaires au premier regard qu'on lui porte. Souriant et profondément aimable avec les gens qu'il côtoie et qu'il rencontre, il n'attire aucune conclusion étrange. Son éducation a fait de lui une personne serviable et chaleureuse, malgré quelques mauvaises opinions qu'il s'est fait sur certaines personnes. Il n'a pas peur de dire ce qu'il pense et est terrorisé du mensonge, il trouve que falsifier des faits est un crime que l'on ne peut pardonner. Le jeune homme n'abandonne jamais, il veut toujours arriver à ses fins et ne réfléchit pas souvent aux conséquences.

On remarque tout de même un côté assez sombre, mais qui reste très en retrait dans la vie de tous les jours. Il a connu une perte assez lourde qui lui a fait perdre une certaine part de sa confiance en lui et, désormais, il souffre d'insomnies. Il est très absorbé par son travail et je remarque certains moments d'agacement et d'irritation lorsqu'on le dérange. Il lui arrive d'être jaloux et il accepte très mal les critiques sur ses manières de pratiquer son métier. Aux dernières nouvelles, il use de quelques drogues pour calmer ses nerfs à vif.

Hors du travail, le jeune homme reste très sociable et n'hésite pas à sortir à de multiples reprises pour se changer les esprits. Il sait rire et profiter de la vie malgré la période difficile qu'il traverse. Il n'a pas eu la chance de trouver une femme qui fait battre son cœur, mais n'abandonne pas l'idée de la trouver. En attendant, il s'amuse à charmer les quelques belles qui s'approchent de lui. Il possède un caractère doux et attentif envers ses collègues et amis.


Votre Histoire



Adrian a huit ans.

Ils étaient discrets dans les broussailles, seuls leurs souffles précipités témoignaient de leur présence. Les regards étaient rivés sur la plaine où se prélassaient quelques dragons aux écailles scintillantes. On percevait le ronronnement du dragonneau qui s’était lové contre sa mère endormie. Des étoiles d’émerveillement brillaient de mille feux dans les yeux du petit garçon qui découvrait l’univers qui berçait son père depuis des années déjà. « Ils ont l’air sages comme ça, mais dès que tu t’approches les griffes et le feu jaillissent. » Le père mima l’attaque en plantant ses doigts entre les omoplates de son fils qui lâcha un rire surpris. « Allez, on rentre avant que ta mère ne nous incendie. » Ils descendirent -dans un silence olympien- la petite colline où ils s’étaient perchés. Il ne leur fallut qu’une poignée de minutes pour rejoindre la ferme où les attendait la maîtresse de maison. Cette dernière était d’ailleurs sur le pas de la porte, une baguette en main. « Vladimir ! Je t’avais interdit de l’emmener les voir ! »

*
Adrian a dix ans.

L’envie de fuir lui broyait l’estomac, mais son corps se figeait dans une peur muette. Seul son regard possédait encore la force d’embrasser la scène qui se déroulait devant lui. Jamais les voix de ses parents ne lui avaient paru aussi cruelles, elles résonnaient comme des coups de pioche au creux de ses fragiles oreilles. Les larmes se précipitaient contre la barrière de ses paupières, mais ces dernières étaient si puissantes qu’elle retenait ce flot pour garder cette apparence d’indifférence. L’Aigle qu’était sa mère taillait de ses serres la chair épaisse de l’Ours qu’était son père. On se dévorait pour une question qui concernait l’enfant -là, recroquevillé sur sa pauvre chaise devant un plat si froid qu’une seule bouchée glaçait la gorge- Et puis là, le cri se brisa et devint une tempête de toux. L’aigle se brisa les aigles et s’écroula sur le sol dur. « Maman ! » L’enfant se précipita à ses pieds et la serra contre lui, mais elle semblait prête à déployer son plumage contre l’Ours qui la dominait de sa silhouette. « Non maman… Je veux aller à Durmstrang. »

*

Adrian a douze ans.

Les bancs étaient aussi agréables que les latrines de bois qui avaient pris place dans le vieux jardin d’Adrian. Et le vent mordant n’était pas non plus charmant, son mugissement était tel qu’il donnait la migraine. Les corps étaient brisés suite au mauvais traitement du climat de la Bulgarie et les doigts étaient sur le point de tomber sur le sol enneigé. Un hiver laborieux pour les jeunes élèves qui souhaitaient passer les sélections pour faire partie de l’équipe de quidditch. Adrian s’y trouvait et malgré son jeune âge, il dépassait déjà d’une tête tout ceux qui se trouvaient là. Ce qui n’empêchait pas qu’il ait froid comme la plupart. Son regard était posé sur un des joueurs déjà présents sur le terrain. Mais la vue lui fut bloquée par une tignasse blonde inconnue. « Tu postules pourquoi ? » Il ouvrit la bouche mais aucun son n’en sortit ce qui déclencha un sourire hilare sur les lèvres de la jeune fille. Elle tapota son épaule de sa batte en bois sérieusement amochée. « Hm… Pour être batteur. » Elle rit. « Toi et moi mon gars j’sens qu’on va bien s’entendre. »

*

Adrian a quatorze ans.

« Allez MacFusty ! Bouge-toi ! » Les balais filaient dans le ciel dans une danse surprenante qui paraissait irréelle. Les cris des joueurs étaient de véritables échos aux oreilles des spectateurs qui regardaient, ébahis, le souaffle volait de mains en mains. Un cognard traçait sa route sur le terrain avant qu’une batte ne le dérive, l’envoyant valser contre l’épaule d’un poursuiveur. La silhouette fière d’Adrian se tenait droite sur le balai, son sourire satisfait étirait son visage puis il reprit son rôle, à l’affût du moindre détail. Il se faisait vif et discret, frôlant le sol pour mieux remonter, jouant l’atout de la surprise pour déstabiliser l’adversaire. « MacFusty ! Fais gaffe à… » Sa phrase mourut sur ses lèvres quand un élève le percuta de plein fouet. Son balai s’échappa et Adrian subit une lourde chute, ses os craquèrent douloureusement. Un cri résonna et l’entraînement prit fin. Des murmures inquiets se firent entendre. « Mais il n’a rien ! Debout gros fainéant ! » Une main lui attrapa le poignet et il fut bientôt sur pieds. Oublié la douleur, il riait déjà.

*

Adrian a seize ans.

Les vacances s’étaient enfin décidées à pointer le bout de leur nez, les élèves avaient enfin le droit d’échapper à leurs devoirs et à leurs barbants manuels. Certains avaient pris la décision de rejoindre leurs parents pour les fêtes de noël alors que d’autres avaient préféré jouer les solitaires. Et puis il y avait Adrian qui avait chaleureusement proposé à sa meilleure amie de venir avec lui pour les célébrations. Elle avait accepté après une légère hésitation, il avait su la faire craquer en évoquant les dragons. Ils s’étaient tout deux liés d’une passion pour ces énormes reptiles. Mais aujourd’hui, il n’était pas question de se perdre dans les fourrés pour observer les nouvelles portées, ils se baladaient en ville là où traînaient marchands et artistes amateurs. On hélait les passants pour leur vanter les mérites de tel ou tel objet magique, seul Adrian avait jeté son dévolu sur un épais ouvrage d’histoire. Il s’agissait bien de la seule matière qui attirait son attention. Et puis Alexis l’avait tapé sur l’épaule pour lui montrer un malheureux ourson enchaîné. Ils s’étaient simplement échangés un regard avant de passer à l’action. Après quelques tours de passe-passe, l’animal était libéré de ses chaînes et se planquait dans les bras de la blonde. « Jova, on l’appelle Jova. »

*

Adrian a dix-huit ans.  

Le dragonneau tentait de s’échapper en se glissant entre les filets et autres sorts qui claquaient à quelques centimètres de lui. Il était bien coriace le bougre, rien n’y faisait, il arrivait toujours à se libérer d’une quelconque manière. Mais Adrian avait travaillé dur toute son adolescence pour arriver à ses fins : Son certificat d’éleveur de dragons. Et aujourd’hui était le grand jour. Ses camarades -eux- avaient déjà jeté l’éponge, se morfondaient sur leurs plaies et autres brûlures, mais ce ne fut pas le cas du russe. Il se redressa sur ses jambes affaiblies par les courses incessantes et inspira un grand coup. Il aurait aimé qu’Alexis soit là pour l’aider et l’encourager, mais cette dernière s’était envolée avec l’amour de sa vie malheureusement. Il devait donc se contenter d’écouter son instinct et d’oublier sa raison. Il bondit par-dessus les barrières et fonça tête baissée vers le reptile qui crachait quelques flammèches d’avertissement. Il poussa un cri pour se donner du courage et vint le plaquer au sol. Il ignora les coups des griffes et les morsures. Le dragonneau fut soulevé de terre et balançait dans la cage la plus proche. Les grilles se refermèrent sur lui. « T’es un grand malade Adrian ! » Ce dernier arborait un sourire des plus satisfaits. « Peut-être bien, mais maintenant j’suis certifié ! »

*

Adrian a vingt ans.

« Maman ? » Il s’agenouilla au pied du lit de la mourante, posa ses coudes sur la couverture bouillante. Son visage était tiré par la fatigue et l’inquiétude qui lui rongeait également le cœur. Cette merveilleuse femme pourtant si rayonnante et souriante d’ordinaire, était devenue une pâle figure fantomatique. « Elle n’a plus la force de parler Adrian. » La main de son père se posa sur l’épaule de son fils et ce dernier sentit ses dernières barrières se briser. Les larmes s’écroulèrent sur le lit comme les coups de pelle dans la terre, sa mère était condamnée par la dragoncelle. Une enveloppe fut déposée devant lui et il posa un regard perdu en direction de son paternel qui resserra sa prise sur son épaule. « Ses dernières volontés pour toi mon fils. » Il l’ouvrit de ses mains tremblantes et sa respiration se bloqua dans sa gorge. Poudlard.

*

Adrian a vingt-deux ans.

S’occuper des dragons restait toujours une passion pour le jeune homme, il continuait de voir sa meilleure amie Alexis même si cette dernière avait moins de temps. Il se sentait seul mais ne trouvait pas le courage de s’investir dans une relation sérieuse, il ne se souvenait que de silhouettes qui avaient croisé son chemin pour le temps d’une nuit et ça s’arrêtait là. Il était éleveur de dragons à plein temps désormais et remplaçait son père sur de nombreux domaines. Le paternel sentait que son corps se brisait à cause de son âge vieillissant et qu’il devait pousser la porte de la retraite. Alors avec l’aide de ses cousins, son fils gérait l’affaire familiale, défiait la concurrence et travaillait au noir pour obtenir quelques sous supplémentaires. Parfois, il songeait à changer de métier, d’éclaircir ses horizons. Il pensait à sa mère et à cette fameuse lettre qu’il avait gardé. Mais le doute et l’incompréhension le freinaient, que souhaitait-elle réellement à l’envoyer là-bas ?

*

Adrian a vingt-quatre ans.

« Adrian. » Il arracha son regard à la page qu’il était en train de lire. Ce manuel sur les créatures magiques était le cinquième qu’il lisait cette semaine. « Une lettre qui vient de Londres. » Il fronça les sourcils, Alexis n’avait pas l’habitude de lui envoyer des lettres. Il se saisit de l’enveloppe et parcourut les quelques lignes. Plus il avançait dans sa lecture, plus il sentait son cœur se fissurer. Sa meilleure amie était portée disparue depuis deux semaines déjà. Il chiffonna le papier entre ses mains usées et se redressa brusquement. On demandait à le voir, la fiancée d’Alexis demandait à le voir. Il avait quelque chose à récupérer là-bas. Le voyage ne fut pas long, les cheminées étaient efficaces pour ça. Trois bonnes heures furent écouler avant que son poing ne frappe violement à la porte. Une brune lui ouvrit et lui tendit un panier. La tête de l’ourson en sortit. « Tu dois t’en occuper. » Et la porte lui fut claquer au nez. Dans un soupir, Adrian s’assit sur les marches et fixa l’animal. Il pleura.

*

Adrian a vingt-six ans.

« Bordel de merde ! » Il frappa de toutes ses forces contre le mur de la chambre d’hôpital et un de ses cousins s’empressa de le saisir par le torse pour le plaquer une nouvelle fois sur le lit. « Tu as besoin de te reposer Adrian ! T’as failli crever avec tes conneries ! » Mais l’homme semblait inconsolable, voilà bien une heure que des larmes de rage et d’impuissance souillaient ses joues. Sa vie était un véritable enfer depuis quelques temps et il ne savait plus comment la gérer. Alors, Adrian avait pris la décision de s’attaquer à un dragon pour se sentir vivant, ce dernier lui avait déchiré le flanc et la cuisse droite. A quelques minutes près, la mort l’aurait fauché. Alexis avait été annoncée morte par la famille. Et à cela s’ajoutait son métier de concierge qui était devenu invivable et cette romance qui ressemblait à une impasse qu’autre chose. Adrian avait l’impression d’être une poupée de chiffon qu’on aurait jeté parce que l’amusement avait cédé à l’ennui.

*

Aujourd’hui.

Adrian boîtait et devait s’aider d’une canne pour marcher. Ce bâton de bois lui sera utile pour encore une petite année, de quoi l’énerver. Mais la vie lui souriait enfin et lui permettait de souffler. Après des mois passés à l’hôpital pour réparer son corps déchiré, il avait déposé sa démission à Poudlard. Fini les seaux d’eau et les coups de balai, Adrian s’affirmait enfin. Il avait longuement hésité avant de postuler pour le poste de professeur de soins aux créatures magiques. Il avait passé des années à côtoyer des bêtes mythiques et dangereuses alors pourquoi pas tenter d’enseigner leurs habitudes et leurs histoires à des élèves ?




Hors RP


Prénom : Georgie
Âge : La majorité t'inquiète même pas !
Personne sur votre avatar : Jack O'Connell
À l'avenir, accepteriez-vous que le prénom de votre personnage soit doublé ? : Je ne suis pas trop pour désolée  hesitating
Où nous avez-vous trouvés ? Cookies  kyaaa


_________________
► Lonely Man ◄
One advantage of talking to yourself is that you know at least somebody's listening.


Dernière édition par Adrian Azarov le Dim 14 Jan - 12:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1273
Date d'inscription : 01/06/2016
avatar
Maureen O'Neal
Gryffondor
MessageSujet: Re: Shark in the Water | Adrian | Terminé   Jeu 4 Jan - 19:48

Re-bienvenue et bon courage pour la refonte de ton perso ! :3

_________________
« You know ? Monsters are reals.
They live inside us and, sometimes, they win. »

McCandless
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://weheartit.com/Pandippie/collections/139039242-moodboard-
Messages : 547
Date d'inscription : 01/08/2017
avatar
Freya Blurring
Poufsouffle
MessageSujet: Re: Shark in the Water | Adrian | Terminé   Jeu 4 Jan - 19:53

Re bienvenue o/
J'ai hâte de découvrir le nouveau Adrian ** En tout cas bon courage pour la finition de ta fiche ♥️

_________________
★ Tá roinnt cairde gan am ★
Don't walk in front of me, I was not born to follow. Don't walk behind me, we were all born to lead. Don't walk without me, I might need you tomorrow. Walk right beside me, be the real friend I need.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 225
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Adrian Azarov
Professeur
MessageSujet: Re: Shark in the Water | Adrian | Terminé   Mer 10 Jan - 10:02

Merciiiii Adrian me force à être gentille avec lui kyah

_________________
► Lonely Man ◄
One advantage of talking to yourself is that you know at least somebody's listening.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2419
Date d'inscription : 12/02/2016
avatar
Molly Weasley
Préfète Gryffondor
MessageSujet: Re: Shark in the Water | Adrian | Terminé   Dim 14 Jan - 12:08

Hey Smile
Tu connais la maison Smile
Je passe rapidement pour voir où tu en es, tu t'en sors ?
à très vite Wink

_________________
Molly weasley 6eme année. Préfète de Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 225
Date d'inscription : 11/09/2016
avatar
Adrian Azarov
Professeur
MessageSujet: Re: Shark in the Water | Adrian | Terminé   Dim 14 Jan - 12:18

Je viens justement de finir brill brill

_________________
► Lonely Man ◄
One advantage of talking to yourself is that you know at least somebody's listening.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 870
Date d'inscription : 06/10/2015
avatar
Saad L.-Madsen
Serpentard
MessageSujet: Re: Shark in the Water | Adrian | Terminé   Dim 14 Jan - 12:22

oh, non, mais pourquoi c'est triste tout ça ;--;
re-bienvenue parmi nous ;--;
va falloir le câliner tout plein le petit Adrian love01

_________________

I MEAN I'M CUTE, but also really fucking creepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://lacabaneauxmalices.tumblr.com/
Messages : 285
Date d'inscription : 24/07/2015
avatar
Le Choixpeau Magique
MessageSujet: Re: Shark in the Water | Adrian | Terminé   Dim 14 Jan - 18:24





“C'est le rôle essentiel du professeur d'éveiller la joie de travailler et de connaître.” Albert EINSTEIN






Félicitations ! Nous sommes ravies de vous accueillir au sein de notre équipe au poste de Professeur de Soins Aux Créatures Magiques.

Mais avant de commencer à jouer, n'oubliez pas de faire un passage ICI et LA. Si ton personnage est un multi-compte, tu dois également passer ICI. Pendant ce temps, nous nous occupons de vous donner les accès à votre Salle des Professeurs.

Etre professeur à Poudlard comporte certaines responsabilités, c'est pourquoi nous vous demandons d'aller lire le sujet qui vous concerne dans votre partie. Nous ne doutons pas que vous relèverez le défi haut la main et saurez transmettre l'envie d'apprendre à nos chers têtes blondes !

Trêve de bavardage, il est temps pour vous d'aller rejoindre votre équipe et de préparer vos cours avant que ne débute la rentrée.


Le Choixpeau Magique



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shark in the Water | Adrian | Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shark in the Water | Adrian | Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shark in the water
» ♪ Baby there's a Shark in the water ♪ [Nat' PV Ethan]|| END||
» shark in the water ➷ colby
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: Personnages et Répartitions :: Répartitions :: Personnages - Adultes :: Répartitions validées-