Ferme le rideau on va nous voir !

Impedimenta :: Version 1 (officiel) :: RP :: RP abandonnés

Invité
Invité
MessageSujet: Ferme le rideau on va nous voir ! Ferme le rideau on va nous voir ! EmptyLun 8 Fév - 19:54

Invité
ft Fred Weasley
Mercredi 10 Janvier 2018
Ferme le rideau on va nous voir !

La vie d'adolescent était rythmée très précisément. Comme le mouvement d'une montre. Tel le balancier d'une horloge. Jordan également avait quelques habitudes qui faisait de son quotidien une routine. L'une d'entre elle devait justement être en train de l'attendre dans un des couloirs désert du cinquième étage. La Serdaigle pressa un peu le pas. Elle se montrait relativement impatiente. C'était tout à fait le genre de conversation qu'elle adorait avoir qui l'attendait.

Une fois arrivée à destination et en ayant vérifié qu'il n'y avait pas d'oreilles indiscrètes -parce que la sixième année aimait savoir avant les autres- elle se dirigea à grands pas vers le Serpentard qui l'attendait. Il était d'ailleurs rare qu'elle ne soit pas la première sur leur lieu de rendez-vous. Encore que dit comme ça, ça devait alimenter bien des rumeurs. Mais la Serdaigle n'y accordait que peu d'importance. Ce qu'elle voulait vraiment c'était se renseigner sur les agissements des habitants du château. Avoir quelques ragots à se mettre sous la dent. Elle n'était vraiment pas la dernière en la matière. Son nouveau passe-temps se trouvait même fort divertissant puisqu'elle alimentait elle-même les rumeurs sur des actions anodines de ses camarades. Non vraiment, la demoiselle adorait ça.

Certains lui demandaient même si elle ne voulait pas devenir journaliste. La jeune femme préférait cependant lire les potins que les chercher. Et puis, chercher des preuves et vérifier ses sources lui prendrait trop de temps. Les séries policières moldues montraient trop souvent le mauvais côté des journalistes pour qu'elle ne veuille le devenir. Encore que la rubrique people n'a pas énormément besoin de preuve pour fonctionner correctement.

Reprenant conscience du lieu où elle se trouvait, la demoiselle salua son compère. « Hello Freddy. » Et puis parce que ça aussi c'était amusant, elle ajouta à voix basse « Tu n'as pas été suivi au moins ? ». Digne des plus grands bandits de film. Vraiment. Du moins, la rousse aimait le croire. Rectification. Faire semblant d'y croire. Avec toute la mauvaise foi dont elle se sentait capable. À bien y penser, le ton aurait été un peu plus exigeant que la réplique aurait pu être tirée d'une série B. Voilà une nouvelle résolution à tenir pour la nouvelle année. Ne plus passer le temps des vacances à lire, mais enrichir sa culture cinématographique. Peut-être même que Fred connaissait une ou deux personnes passionnées par le sujet. Pour que Jordan puisse se faire conseiller. Quoique, découvrir par soi-même se révélait pas mal comme plan aussi. De toute façon ce ne serait probablement qu'une lubie passagère.

« Alors, quoi de beau dans le coin ? » Parce que si à la fin de leur conversation, celle qui les avait amenée à se retrouver ici du moins, la demoiselle se montrait toujours intéressée par ces séries, c'est que le sujet méritait qu'elle se plonge vraiment dedans. Plus en profondeur. Et puis elle avait du temps. Pas mal de temps. Même trop à bien y réfléchir. Il faudrait qu'elle se penche sur le sujet un de ces jours. Bientôt.

avatar
Informations Générales
Fiche de personnage
927
06/10/2015
Saad L.-Madsen
Serpentard
MessageSujet: Re: Ferme le rideau on va nous voir ! Ferme le rideau on va nous voir ! EmptyVen 4 Mar - 21:56

Saad L.-Madsen
“ Ferme le rideau on va nous voir ! ♦ ft. jordan l. „
Mercredi 10 janvier 2018 - Attendre, tu attendais qu'une tête rousse débarque dans le couloir. Et bien que l'on pense toujours au Weasley quand on parle de chevelure flamboyante, pourtant la personne ne faisait en pas partie des Weasley, mais elle aurait grandement pus, qui sait ? Tu l'attends, vos rendez-vous était devenue assez fréquent, la jeune femme voulait savoir les derniers potins, les nouvelles, ce qui se tramait dans le château et elle avait frappée à la bonne porte. Tu savais tout ou presque tout, que ce soit dans le château, à Pré-Au-Lard, au ministère parfois, mais très peu, au Chemin de Traverse, tes oreilles percevaient tout. Tu demandais beaucoup aussi, au fil du temps, tu avais appris à qui adresser la parole pour tel ou tel renseignement. Ma mode était chez madame Avery, les nouveaux livres chez monsieur Mackenzie et encore bien d'autres gens comme eux qui te servaient sur un plateau d'argent tout ce qu'il te fallait pour assouvir la soif de connaissance des autres élèves. Plus d'une fois tu avais le bonheur d'une personne en lui révélant ce qu'elle attendait, mais il y avait aussi un mauvais côté, tu savais tout à l'avance donc les mauvaises choses aussi. On te demande de jouer les détectives, mais parfois les enquêtes sont des fiascos totales et alors tout le monde est déçu. C'est comme ça, tu n'y peux rien, c'est dommage. Un pied contre le mur, l'autre à terre, bien encré, le dos droit contre le mur et la tête vers le haut, tu sifflotais un petit air sympathique, aguicheur et qui donnait envie de danser. Les yeux fermaient, tu ne vois même pas qu'elle est arrivée, Jordan.

« Hello Freddy. »

Tu ouvres les yeux au son de sa voix, un sourire gravé sur les lèvres. Elle était là, avec toi dans le couloir du cinquième étage, les potins allaient pouvoir commencer. C'est drôle en disant ça intérieurement, il a eu comme un petit rire machiavélique, aller savoir pourquoi. Tu l'as salue d'un coup de tête avant qu'elle ne rajoute à voix basse, la chose suivante.

« Tu n'as pas été suivi au moins ? »

Tu portes ta main à ta bouche pour réfléchir. Tu ne penses pas, tu avais fait comme d'habitude. Le matin tranquille sans prise de tête en allant en cours d'Astronomie. Puis vint un de tes cours optionnel, Alchimie. Une matière que tu as prise à ta troisième année et qui t'avait au final passionné. C'était simple et instructif. Le cours finit, tu allais enchaîner avec ton dernier cours de la journée quand on vous annonça que vous n'aviez pas cours, votre professeur étant partie pour x raison. Bon il allait revenir, mais pas pour aujourd'hui en tout cas. Tu avais donc traîné dans le château à la recherche de deux, trois potins en plus. Un petit tour vers le parc, laissés tes oreilles traînes de par et d'autre, les cuisines aussi, la salle commune et bien d'autres endroits. L'heure du repas, tu es arrivé à la fin, mais ce n'est pas très grave. Hop, une fois rassasié, tu pars doucement, sans attirer l'attention en faisant un quelconque geste ou en lançant une quelconque remarque à l'égard de China. Tu es arrivé en avance, partant un peu trop tôt surement. Tu t'es positionné comme elle t'a trouvé, ne sifflant guère par contre, te voulant faire plus petit que tu n'es déjà, tu n'avais rien dit, rien fait pouvant te détecter dans ce couloir. Une personne était passé, puis un petit groupe, ne faisant pas attention à toi, tant mieux. Puis Jordan est arrivée.

« Je ne crois pas, non. »

Tu retires ta main de ton menton et essaye de regarder par-dessus l'épaule de la jeune fille, mais étant plus grande que toi, tu te penches légèrement, observes le couloir, tu détournes ta tête et fait de même. Personne, tant mieux.

« Alors, quoi de beau dans le coin ? »

Quoi de beau dans le coin ? Cette question résonnait dans ta tête, tu avais plusieurs nouveautés, des choses parlant de modes, de livres, de nourritures, une nouvelle loi qui serait appliquée à la prochaine rentrée, ... Plusieurs choses. Puis y avait cette nouvelle, elle t'avait anéanti, détruit, fait même poussé un petit cri quand tu l'avais appris. C'était horrible, comment ça pouvait arriver ? Pourquoi eux et puis la magie ne pouvait telle pas aidé à en faire poussé ? Dans les serres par exemple, il faudrait que tu poses cette question au professeur Londubat, il aurait peut-être la réponse. Tu ne savais pas comment elle allait réagir, si elle allait être offensé par cette brutal nouvelle ou si au contraire de toi, ça l'importait peu. Alors que tu réfléchissais à tout ça, tu avais pris un air maussade, dépités.

« J'ai une mauvaise nouvelle qui va nous prendre toute une semaine, donc jusqu'à vendredi prochain ... »

Tu ne savais pas comment lui annoncer, en douceur, en faisant de l'ironie ou peut être d'un ton froid pour ne pas montrer une certaine déception. Tu plonges tes yeux dans les siens.

« Pénuries de patates. »

Une petite âme cachée au fond de toi, une petite âme de Poufsouffle vivait en toi et quand cette petite âme avait appris la nouvelle, elle s'était roulée en boule et scander le fait que ce n'était pas possible. Plus de fritte, plus de purée, plus de patate tout court. Pauvre de toi. Quand les autres allaient l'apprendre par le journal du château, il serait surement aussi dépité que toi. Enfin bon, tu ne pouvais rien y faire. Tu essayes de reprendre un air normal pour pouvoir enchaîner.

« Tu désires savoir quoi au faite ? Des rumeurs qui courts, des nouvelles modes, des nouvelles idées ? »
©clever love.


Dernière édition par Fred Weasley le Mar 9 Aoû - 18:25, édité 2 fois
Saad L.-Madsen
Informations Générales
Messages : 927
Date d'inscription : 06/10/2015
Fiche de personnage

_________________

I MEAN I'M CUTE, but also really fucking creepy
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Ferme le rideau on va nous voir ! Ferme le rideau on va nous voir ! EmptySam 5 Mar - 15:19

Invité
ft Fred Weasley
Ferme le rideau on va nous voir !

La négligence que laissait sous-entendre une telle réponse aurait dû énerver Jordan. Ou du moins la faire réagir. Elle aimait vraiment être la première à savoir. Des oreilles indiscrètes la dérangeaient. Pourtant vu le ton qu'elle avait employé, elle ne pouvait se permettre aucun commentaire. C'est donc presque naturellement qu'elle laissa la réponse de côté.

Tout en restant en face du Serpentard, la demoiselle se mit à écouter ce que ce dernier avait à lui dire. Ce qui, vu sa tête, semblait particulièrement grave. Ou du moins important. C'est donc toute ouïe que Jordan se pencha légèrement pour écouter attentivement ce que le Weasley face à elle allait lui dire. Quelque chose qui durerait une semaine ? Étrange. Alors que les yeux dans les yeux Fred poursuivait, la Serdaigle se figea. Pénurie de pomme de terre. Le si grand problème venait des patates ? Des patates. Et ce qui se trouvait probablement être le pire c'est que l'adolescent semblait vraiment affecté par la nouvelle. La rousse se secoua pour reprendre ses esprits. Bien. Les patates. Elle hocha la tête avant de lui offrir une parole pour le consoler. « Vois le bon côté des choses. Quand elles reviendront sur le menu tu les apprécieras encore plus. » Ce qui est logique. Quand un individu est privé de quelque chose il est toujours heureux de le retrouver. Plus que s'il ne l'avait pas justement perdu.

Puis elle secoua la tête. Si les patates avaient leur importance pour Fred, ce n'était clairement pas une des priorités de la demoiselle. Quand ce dernier enchaîna elle en fut ravie. Jordan prit quelques secondes pour réfléchir à ce qu'elle voulait. Pas besoin de mode. Elle échangeait souvent avec Caelia. En revanche il y avait autre chose qui l'intéressait sensiblement. « Si tu sais quelque chose au sujet d'Aylen Nott, je suis preneuse. » Parce que c'est vraiment ce qui intéressait le château en ce moment. Qu'est-ce qui pouvait bien être arrivé à leur ancienne professeure pour que cette dernière accepte de quitter son poste comme ça. Précipitamment. Sans donner de nouvelles -du moins à la connaissance de Jo-. Mystère.

« Le prof d'histoire de la magie aussi. Est-ce qu'il prête ses déguisements ? » Non parce que le Gryffondor qui se balade déguisé en ce moment c'est pas anodin du tout. Et la rousse se demandait qu'ils étaient de mèche. Parce que la coïncidence serait trop grande. « D'ailleurs il paraît qu'il porte un corset. C'est vrai ? » Apparemment pour des problèmes de dos. Mais de là à avoir un corset c'est tiré par les cheveux. Pourtant si la rumeur circulait, c'est bien que quelqu'un devait savoir quelque chose.

avatar
Informations Générales
Fiche de personnage
927
06/10/2015
Saad L.-Madsen
Serpentard
MessageSujet: Re: Ferme le rideau on va nous voir ! Ferme le rideau on va nous voir ! EmptyMar 9 Aoû - 14:49

Saad L.-Madsen
“ Ferme le rideau on va nous voir ! ♦ ft. jordan l. „
La phrase de Jordan fit remonter un petit rire enfantin que l'on pourrait même qualifier de gloussement de la part du jeune serpent. Elle avait raison et il ne pouvait la contredire, les choses semblaient plus belles, plus immenses lorsqu'on les retrouvait. Prenez par exemple un membre de votre famille qui vit loin et que vous n'avez pas vu depuis deux, trois ans, quand vous le retrouvez, c'est toujours mieux. Puis il n'allait pas se plaindre trente ans parce qu'il n'y avait plus de rations de patates dans le château, au bout de deux jours, il oublierait. Ses yeux toujours portaient sur sa camarade, il attendait ce qu'elle souhaitait savoir, il ne savait jamais vraiment ce qu'elle désirait savoir, alors il piochait un peu partout et c'était plutôt instructif. Il avait même appris comment enlever du sang sur une chemise blanche grâce à une potion et à un peu de truc moldu que l'on surnomme lessive, même si les elfes faisaient ça correctement, il n'était pas rare qu'il saigne du nez en plein milieu d'un cours. Donc voilà. Il mit ses mains dans ses poches, tâtant à l'intérieur si il ne trouvait pas son petit calepin rose, un calepin qui était de base à Roxanne et qui avait fini dans sa chambre, sa sœur disant qu'elle le lui donnait. Puis de toute façon, la couleur rose ne lui dérangeait pas, c'était une couleur parmi tant d'autre pourquoi faire une fixette dessus. Alors que ses mains cherchaient ce maudit cahier, ses oreilles enregistraient les questions de la Lawford. Aylen Nott. Rien que son nom faisait froid dans le dos du serpentard, elle avait toujours eu le don de le mettre mal à l'aise lors des cours et encore plus lorsqu'il était convoqué, c'était sa directrice aussi. Un frisson parcourra son dos, ce qui eut pour effet de le faire un peu bougé, un mouvement léger et qui faisait paraître qu'il se secouait. La question était tellement pas bête, qu'il était aussi sur le postérieur, il n'avait pas trop eu envie de chercher de ce côté aussi, ce mêler des affaires de la directrice de maison Nott, lui aurait valu ... Il ne fallait pas qu'il y pense, cassant cette idée de sa tête, il retira ses mains de la poche de son pantalon et les amena à sa robe. Il l'ouvrit et y passa sa main, comme dans les films moldu, il fouillait dans les poches intérieures, poche qui n'aurait jamais dû être là d'ailleurs, lui-même avait cousu ces poches, et en ressorti enfin le calepin rose. Il effleura des doigts le bord du papier et l'ouvrit à l'aveugle, essayant de tomber au plus près des dernières informations qu'il avait récoltés.

« Hormis le fait que le professeur Nott me fout les jetons et me fait froid dans le dos, je n'ai franchement rien à rajouter. Tout le monde se murent dans le silence chez les professeurs, aucun d'entre-eux ne dit quelque chose à propos de son départ. Elle a peut-être fichu le camp tout court ? Ou elle a dû partir rapidement sans pouvoir dire quoi que ce soit. Un parent malade ou à St-Mangouste, je ne peux vraiment pas éclairer ta lanterne là. Mais je vais quand même chercher si tu veux vraiment savoir. »

Il fit une petite moue, tapotant du doigt sur sa joue, pesant le pour et le contre, il ne voulait pas s'aventurer dans ces eaux-là, mais si ça pouvait faire plaisir à Jordan, alors il essayerait, mais au moindre problème, il abandonnerait sur-le-champ. Quitte à fuir le pays.

« Si jamais, je me fais prendre, tu en entendras parler en tout cas. Deux petites minutes maintenant. »

Il leva un doigt vers Jordan et rabattit sa tête sur le cahier pour mieux voir. Pas la peine de chercher le nom d'Aylen Nott, il n'y était pas, du moins, si il l'était, il devait être barré plusieurs fois comme pour éviter tout soupçons ou trace de ce qu'il avait jadis cherché sur elle. Par contre sur le professeur Bowers, il devait avoir deux, peut-être trois petites choses à dire. « Patterson, non. Les prochaines soldes, pas vraiment. Bérengère. Par tous les sorciers, qui était Bérengère ? » Tellement de noms, d'information, qu'il se perdait lui-même, pourtant son écriture n'était pas mauvaise et encore moins petite. Après avoir passé une petite dizaine de pages, revenant en arrière, allant vers le début, il tomba enfin sur le dit professeur. La page contenait plusieurs dates, plusieurs informations toutes aussi diverses, que ce soit des recherches approfondis comme de simples observations d'une journée. La page de droite contenait en plus, des coupons de la Gazette remontant aux années deux mille huit jusqu'à l'année deux mille treize et un autre de la même année, mais plus tard dans l'année. Bien sûr, il n'y avait pas tous les coupons de chaque an, juste ce qui l'intéressait. Concernant les déguisements, il n'avait que très peu d'information dessus, il ne savait pas d'où venait cette passion soudaine pour les costumes, mais au fond était-ce vraiment important ?

« Je ne pense pas qu'il prête ses déguisements. Tu vois la vieille malle au fond de sa classe, c'est là qu'il les met et je crois qu'il y a un sortilège dessus, où cas où qu'on le vole. Le système doit être sous forme de sortilège non-formulé ... On dit bien non-formulé, hein ? »

Le Weasley avait jamais compris si c'était non-formulé ou informulé, mais dans les deux cas, c'était la même chose et au pire du pire, Jordan le reprendrait, ainsi que les professeurs dans les années à venir. Concernant le corset, il avait dû fouiller plus profondément que d'ordinaire, enfin, ça dépendait des cas, et ce qu'il avait trouvé, l'avait plus qu'étonné il faut dire. Le boitant, tout dépendait des jours, professeur d'histoire de la magie avait été jadis, bon c'était il y a cinq ans, mais jadis quand même, joueur professionnel de Quidditch, un étonnement qui fut suivi par une rapide course en direction de la bibliothèque un samedi matin. Fred avait demandé à la bibliothécaire des revus de la Gazette sur le Quidditch, elle eut l'air surprise et à la fois méfiante, il faut dire que les bouquins qu'il empruntait ici, ne revenait jamais en très bon état. Elle préféra même les multiplier pour carrément les lui donner. Il arracha doucement le premier coupon qui dépassait, l'article parlait d'un joueur des Vagabonds de Wigtown blessés lors d'un match, le quatre août deux mille treize. La nouvelle était tombée quelques heures après l'incident, la gazette fut le deuxième à publier ce qu'il s'était passé, un petit journal local d'Ecosse avait été les premiers. Fred tendit le bout de parchemin à Jordan, de façon à ce qu'elle puisse le prendre et le lire si elle le souhaitait.

« Je crois que oui, il a bien un corset et ceci en est la raison. » Dit-il, tapotant du doigt le coupon. « Il était joueur professionnel avant et puis y a eu ça, pile dans le dos de ce que j'ai compris ... C'est peut-être pour ça qu'il marche avec une canne de temps en temps. Si tu veux, j'ai carrément une mini-biographie qui date de ... Deux mille dix, je crois. »

Cherchant des yeux le second coupon, il relevait les yeux souvent pour voir la réaction de son amie.
©clever love.


Hors-sujet:
 
Saad L.-Madsen
Informations Générales
Messages : 927
Date d'inscription : 06/10/2015
Fiche de personnage

_________________

I MEAN I'M CUTE, but also really fucking creepy
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Ferme le rideau on va nous voir ! Ferme le rideau on va nous voir ! Empty

Contenu sponsorisé
Informations Générales
Fiche de personnage

Ferme le rideau on va nous voir !

Impedimenta :: Version 1 (officiel) :: RP :: RP abandonnés


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: