AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité Invité
MessageSujet: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Jeu 31 Mar - 0:30

1er cours d'histoire de la magie

février 2018

Première Année :

Quatre fondateurs, une école.

Tu sors de la salle des professeurs, papiers en main, les cours inscrits à l'encre noire dessus, quelques bavures et ratures, mais de toute façon, le cours tu le connais par cœur, se sont seulement de petits mots, on n'est jamais à l'abri d'un trou de mémoire. Depuis maintenant un an, tu traverses ces couloirs sous différentes formes et aujourd'hui tu étais en Godric Gryffondor. Bien que ce n'était pas ta maison étant jeune, mais la fondatrice de Serdaigle étant une femme, tu n'aurais pas vraiment eu le courage de te déguiser en elle, Helga de même, tandis que Salazar, sur de nombreuses peintures, on le voyait chauve et ce n'était guère ton délire. Une cape de soie rouge se posait sur tes épaules, elle revenait par devant ton cou pour être attaché par une broche avec l'emblème de Gryffondor incrusté à l'intérieur. Tu avais tenté de l'accrocher avec autre chose, mais rien ne supportait la cape, elle était assez lourde en soit. Comme dans l'ancien temps, tu portes une tunique double, le premier étant tout aussi rouge que la cape et l'autre en dessous, jaune. Elle est très longue, t'arrivant juste un peu en dessous des genoux. En son milieu était dessiné un emblème. Un lion surélevé sur ses pattes arrières, rugissant de toute sa puissance. Il était d'une couleur partagée entre le jaune et le orange, le fond de l'emblème et les contours étant noir. Sous cette tunique, tu avais mis une côte de maille avec des manches assez longue pour qu'elle puisse être bloqué sous les deux bracelets de cuir qui protégeait tes poignets. Pour rester encore plus dans le thème médiéval, tu as trouvé une paire de chaussure en cuir ressemblant forte à celle de l'époque. Un pantalon jaune, qui de toute façon était caché par la tunique et rentré dans les chaussures. Une ceinture mise par-dessus la tunique et un fourreau portant une vieille épée, une fausse et qui portait un sort de protection, sait-on jamais. C'était parfait. Un sourire sur tes lèvres, tu arrives à ta salle où les élèves de première année t'attentent, certains avec impatience et d'autre non. « Bonjour à tous. Je vous en pris, entrer. » Tu pousses la porte, les laissant passer un à un, une fois tous rentré, c'est à ton tour. Tu les laisses prendre place, bien qu'ils ne vont y resté qu'un brève instant, tu poses tes papiers et te diriges vers une malle dans le fond de la classe. Tu en sors deux robes, chacune d'une couleur différente. L'une est d'un bleu profond, assez longue pouvant caché les chevilles de la demoiselle qui la portera, quant à l'autre, elle était dorée ainsi que noir, elle était comme la bleue, comme à l'époque du moyen-age. Tu sors un troisième costume, surement sous les yeux inquiets de tes élèves, une robe de sorcier noir au reflet vert avec dépassant de la poche, un petit médaillon, une réplique. Tu portes les tenue à ton bureau, faisant attention de ne rien perdre. Le diadème, les quelques colliers et bracelet, puis la fameuse coupe. Tout était prêt. Tu poses tes deux mains sur le bureau et observes les jeunes sorciers en face de toi. « Je suppose que vous vous doutez du thème du cours d'aujourd'hui ? » Tu te déplaces, passe entre les rangs, un regard amusé et lèves trois doigts devant toi. « Il me faut trois élèves pour participer au cours en se déguisant. Deux filles et un garçon, à part si messieurs souhaites se déguiser en robe. N'ayez pas peur et peu importe si ce n'est pas votre maison. » Marchant toujours entre les rangs, les doigts toujours levé, tu attends. En espérant que quelqu'un accepte de participer, sinon tu serais un peu seul pour le coup. « En attendant, quelqu'un peut me citer les noms des quatre fondateurs, ainsi que leur époque ? »


Deuxième et troisième année :

Les baguettes magiques.

Pour une fois, c'était sans déguisement que tu marchais en direction de la classe, aujourd'hui sera un cours normal. Seulement les parchemins, le grattement de la plume et le bruit de la craie contre le tableau. Ils allaient être déçu, mais que veux-tu, c'était comme ça et pas autrement. Puis pour le thème du jour, tu allais te déguiser en quoi ? En un grand bout de bois géant, on te prendrait pour un dingue, un vrai cet fois. Tu portais plusieurs petits paquets dans ton sac, chaque boîtes contenaient un bois, ils n'y avaient pas tous les bois, mais de nombreux quand même. Pour les cœurs, tu n'avais pu avoir seulement qu'un crin de licorne, un cheveu de vélane que tu devais rendre d'ailleurs, une plume d'hippogriffe et une écaille de dragon. Tu avais fait les emplettes très rapidement que tu en avais oublié la plume de phénix, mais peu importe. Tu espérais que le cours soit instructif pour les élèves, il faut dire que les baguettes n'étaient pas vraiment quelques choses de très intéressant en soient, mais le thème était au programme alors, il fallait le faire. Tu arrives vers eux, ils attentent, ce demandant surement ce qu'il allait avoir aujourd'hui, quelque regard déçu en te voyant débarquer sans rien, même pas une perruque, un chapeau. Tu les invites à prendre place dans la salle, les laissant s'installer comme à leurs habitudes où ils souhaitent, tu sépareras les bavards pendant le cours si c'est nécessaire. Tu déballes tes affaires, alignant les différentes boîtes, renfermant donc chacun un bois et d'autre renfermant les cœurs des baguettes, tu ne les ouvres pas, les laissant attendre encore un peu. Tu claques dans tes mains comme pour imposer le silence. « Bien le bonjour jeunes gens. » Tu les observes, tu marches en direction du tableau et y fait huit petits traits. Tu déposes la craie et secoue tes mains, tu te retournes vers eux et te déplaces sur le côté pour qu'ils puissent voir ce que tu avais "écrit". « En huit lettres, trouvez moi un mot. » Tu lèves le doigt. « Ce mot désignera le thème d'aujourd'hui. Comme indice, vous en possédez tous une, enfin j'espère. » Tu tentes de pousser ton bureau, sans résultat tu patines par terre avec tes chaussures et de toute façon ton dos ne te permet pas de pousser très longtemps. Quelques rires derrière toi, les enfants, fallait pas s'étonner qu'ils se moquent de toi. Tu sors ta baguette et lance un «Wingardium Leviosa» pour la déplacer, plus simple. Tu n'as pas d'estrade alors c'est mieux. « Debout jeunes gens, aujourd'hui nous serons à terre. » Tu attends qu'ils se lèvent et fait le même rituel que pour ton bureau sur les nombreux bureaux de tes élèves pour faire un grand vide dans la pièce. Pour que tout le monde puisse tenir en rond assis par terre et pouvoir faire le cours. Tu leur indiques d'un signe de main qu'ils peuvent en rond, tu prends les différentes boîtes et les disposent au milieu. Maintenant, tu attends ta réponse.


Quatrième et cinquième année :

La seconde guerre des sorciers.





Retrouvez-moi dans la cour,
celle en face de la grande porte.


Mr. Bowers
© sobade.


Voilà ce qu'allait découvrir tes élèves quand ils arriveraient devant ta porte. Tu avais posé le mot juste à la sortie, poussant limite les septièmes années qui avaient cours avant dehors, il fallait que tu partes vite. Il faisait beau, alors c'était parfait pour le thème du jour. Tu t'étais mis à courir après avoir viré tes élèves de ta salle, tu étais parti en direction des toilettes, un vieil uniforme entre les mains. Le cours d'aujourd'hui allait se passer bizarrement, enfin surtout pour les élèves. Arrivé au toilette, tu t'es enfermé dans un cabine, te déshabillant aussi rapidement que possible. Ton costume n'était pas vraiment quelque chose pour se déguiser car, tous les élèves portaient le même actuellement, seul la couleur de leur cape, de leur cravate et des rebords de leurs cardigans les distinguer en plusieurs maisons. Tu enfiles le même pantalon noir, il était déchiré au niveau des genoux et poussiéreux, du faux sang avait été mis sur les rebords des déchirures. Une chemise usée par le temps, troué très légèrement au niveau du col et des manches, elle était tachée, des tâches de terre, de boue, un peu de faux sang. Tu relèves les manches, mets ton ancienne cravate aux couleurs de Serdaigle, elle était aussi tachée, comme la chemise, mais on voyait moins. Hop, tu enfiles le cardigan, troué et tâché comme le reste. On aurait dit que tu avais fait la guerre. Tu mets tes chaussures, places ta baguette dans la poche arrière de ton pantalon et te diriges vers le miroir. Tu te fais de fausses blessures comme te l'avait montré Caelia, la gérante de Graichiffon. Tu lui avais demandé de l'aide pour savoir faire un peu de faux sang, des blessures et avoir l'air de t'être bagarré dans la boue et la poussière sans que ça en face trop. Elle avait accepté gentiment et tu l'avais remercié pour ça. Les cheveux en bataille, un peu de poussière récolté aux quatre coins du château, deux petites griffures, de la boue et tu étais prêt pour donner cours. Habiller comme quand tu étais à leur place, c'était bizarre. Tu sors des toilettes sous les regards à la fois amusé et inquiet des passants, un petit signe de la main, un sourire et tu pars en direction de la cour. Tu jettes un petit coup d'œil, attendant que tous les élèves soient au centre. Que le cours commence. Tu te faufiles de l'autre côté, tentant d'être le plus discret possible, tu te retrouves face à la grande porte. Tu t'élances sur un banc, pointant ta baguette en l'air et criant à pleins poumons. « Harry Potter est mort ! Il est mort. » Tu descends de ton estrade légèrement improvisé, observant chaque élève les pointant du bout de ta baguette, un sourire au coin des lèvres face à leurs réactions. « C'est ainsi que Lord Voldemort a annoncé la mort du héros, de l'élu. Il a crié à pleins poumons que son ennemi était mort, qu'il ne fallait plus se battre pour lui, que ça ne servait à rien et qu'il fallait mieux rejoindre le mauvais côté que de rester parmi les perdants. » Tu jettes un regard sur la façade, la pointant du doigt. C'est là-bas que se trouvait les perdants, ceux qui étaient restés du bon côté, se battant pour la vérité. Tu n'étais pas présent lors de la bataille et avait demandé au professeur Londubat et à d'autre combattant ce qui s'était passé, pour avoir les vrai fait. « Sauf que le mage noir avait oublié une petite chose ... Qu'est-ce qu'il avait oublié ? Vous avez bien lu que je vous ais donné ? » Tu attends la fameuse réponse, légèrement inquiet, gardant en l'air ta baguette, bien qu'une crampe arrivée. Il avait bien lu le livre que tu leur avais prêté ?


Sixième et septième année :

La bête du Gévaudan.

« Je pense que c'est une bonne idée, Monsieur Richardson. Mais il me faudrait plus d'informations pour tenir votre thèse, continuer sur cette voie et on en reparle au cours prochain. » Assis sur le bureau les jambes dans le vide, tu observais le genre garçon, c'était un mordu d'histoire tout comme toi. Il tenait la thèse de la double vie d'un célèbre historien, que sa mort en 1945 était fausse et qu'il aurait encore vécu jusque dans les années 80, mais rien n'était sûr. Enfin bon, il part en courant, ne voulant pas rater son prochain cours, gentil garçon. Tu jettes un regard vers la porte, tes élèves étaient là, tu leur fais signe de rentrer en lançant un « Bonjour jeunes gens. » comme à ton habitude. Tu ne sais pas comment nommer tes élèves quand ils sont en groupe, alors depuis un an et demi, tu t'étais habitué à les appeler "jeunes gens". Ils étaient jeunes, c'était des personnes donc le terme "gens", tout était ok, il n'y avait rien à dire, ni à rajouter. Tu les laisses rentrer doucement, à leur rythme, tu n'étais pas vraiment le genre de professeur qui demandait à ses élèves de bouger leurs popotins un peu plus vite pour pouvoir les achever avec son cours, tel un bourreau. Tu descends de ton bureau et remet en ordre ton celui-ci, les feuilles un peu mieux ranger, la plume plus droite et l'encrier propre. Tu te diriges derrière le bureau, posé sur ta chaise, une peau recouverte de poil, une fausse peau, ce n'était que du tissu, rien qui avait été autrefois organique et vivant. Les poils étaient partagés en trois couleurs, le gris foncé dominer tous les autres, c'était celle que l'on voyait les plus, malheureusement le gris clair venait se déposer sur les oreilles du haut du costume, puis le noir venait combler les petits trous sur la gueule du loup. Parce que oui, le costume représentait une peau de loup avec la tête et la queue qui l'accompagnait. La mâchoire supérieure était elle aussi représentée, des dents bien blanches, les yeux quant à eux était jaune, ou bien dorer, tout dépendait des gens et de la luminosité. Tu retires ton gilet et prend le costume avant de le déposer sur tes épaules et la tête de l'animal retombant devant tes yeux, tu réajustes la tête. « Non, aujourd'hui nous n'aurons pas cours sur les Loup-Garou, mais sur quelque chose qui lui ressemble beaucoup. » Tu prends une craie et écrit en grosse lettre les mots suivants : La bête du Gévaudan. En espérant que les élèves connaissent ce mythe, tu te retournes leur faisant face toujours dans ton fabuleux costume ... Vraiment fêlé toi. « A quoi ça vous fait penser ? Qu'est-ce qui passe par votre tête si je vous dis la bête du Gévaudan ? »


Hors-sujet : Attention, comme dans tous les autres cours, vous ne pouvez pas vous parler sauf si vous êtes dans le même cours. Pour les cours d'HdM, certains débuts se ressembleront pour certaines années tandis que d'autres non pour la bonne et simple raison que les cours n'auront pas les mêmes thèmes. Pour les premières années, trois élèves pourront participez au cours en se déguisant, donc si vous voyez qu'une personne à déjà postée sa réponse et qu'elle a décidé de prendre tel personnage, merci de choisir un autre personnage. Je ne voudrais pas qu'il y est une bataille ou quoi que ce soit. Cette règle s'applique aussi pour les autres classes qui auront le même scénario. J'espère que le cours va vous plaire.
© HELLOPAINFUL
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1787
Date d'inscription : 09/11/2015
avatar
Robbie Newton
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Jeu 31 Mar - 10:34

Robbie allait avoir son premier cours d'histoire de la magie et il espérait que cela lui plaise. Il entra dans la salle en même temps que les autres et vit un homme déguisé à la façon des anciens terriens du Moyen-Age sauf que sa tenue portait l'emblème de gryffondor c'est à dire le lion debout sur ses pattes arrières.

"Bonjour professeur."

Il s'assit au second rang et attendit la suite du cours. Un cours qui allait porter sur les fondateurs comme le découvrit le jeune serdaigle en voyant les vêtements que leur professeur avait posés sur son bureau.

"Je pense que nous étudierons les quatre fondateurs de Poudlard. Je m'appelle Robbie Newton, serdaigle." répondit-il poliment.

Robbie écouta ensuite leur professeur poser une question à la classe et Robbie leva la main en attendant qu'on l'autorise à répondre. L'histoire de la magie commençait plutôt bien et cela allait être un cours intéressant pour le serdaigle. Même s'il se doutait bien qu'il aurait beaucoup trop d'information à apprendre car il savait que Poudlard avait été construit dans les années milles et quelques. Et on était déjà au vingt et unième siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 2260
Date d'inscription : 12/02/2016
avatar
Molly Weasley
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Jeu 31 Mar - 20:14


1er cours d'Histoire de la magie (février 2018, avec les Serpentard)
 

Aujourd'hui, Molly avait passé la matinée à se préparer correctement, contrairement à son habitude. Pourquoi ? car il y a quelques jours Momo avait promis à sa cousine Dominique qu'elle ferait des efforts vestimentaires à l'approche du 14 Février, celui-ci approchait d'ailleurs à grands pas et la petite rousse n'avait trouvé encore personne. Elle s'était donc correctement habillée, coiffée et maquillée de manière à être présentable, du moins c'est ce qu'elle pensait. Que dirait sa cousine en la voyant ainsi ? Tel était la question, mais pour le moment Molly devait se dépêcher, ainsi elle pourrait rapidement avoir l'avis de Dominique. Quelques minutes plus tard, Molly retrouva Domi devant la salle de sortilège. C'était l'un des seuls cours qu'elles avaient toutes les deux en commun, raison pour laquelle, elles avaient toujours tendance à se mettre l'une à côté de l'autre. Ce jeudi n'échappa pas à la coutume, elles avaient passé l'heure à discuter de tout et de rien. Domi avait d'ailleurs remarqué l'effort de sa cousine et l'avait félicitée. De ce fait la Rouge&Or était rayonnante et très contente d'elle et elle le resta jusqu'à la fin du cours.

Les deux petites se rendirent par la suite dans la grande salle pour le diner du midi, celui-ci était passé très vite. Tellement qu'à présent Molly devait quitter sa cousine qui avait à présent cours de métamorphose. Quant à elle, deux heures de permanence s'annonçaient. Deux heures plus tard, Molly devait se rendre à son premier cours d'Histoire de la magie du trimestre, matière qu'elle exécrait. Plus la Gryffondor s'approchait de la salle et plus elle avait l'impression d'être un porc destiné à l'abattoir.  Arrivée devant la salle, elle tomba sur un mot :

« Retrouvez-moi dans la cour,
celle en face de la grande porte.

Mr. Bowers »


à la vue de celui-ci, Molly paniqua légèrement puisqu'elle était par conséquent en retard. Ainsi, la petite Gryffondor partit en courant du couloir, descendit à toute vitesse les escaliers du château jusqu'au lieu du rendez-vous. Le professeur était déjà là ainsi que la plupart des élèves, le cours avait déjà commencé. Molly essaya de se rendre près des autres élèves discrètement afin que son professeur ne remarque pas son retard, mais elle trébucha à cause d'un caillou. Pour la discrétion s'était raté, en effet, la plupart des élèves et son professeur s'étaient retournés. Molly très gênée se releva rapidement, nettoya sa jupe et s'excusa :

« Pardonnez-moi pour le retard, ça n'arrivera plus. »


Rabaissant rapidement les yeux, elle se dirigea vers le groupe d'élèves de cinquième année bien en retrait afin de pouvoir passer inaperçue. Le cours d'aujourd'hui allait être sur la grande guerre, vint ensuite la question tant attendu du professeur. Molly savait peut-être la réponse, mais après la honte qu'elle s'était tapée devant tout le monde, elle décida de faire profil bas et d'attendre par conséquent une réponse.

© CN.JUNE, NEVER UTOPIA

_________________
Molly weasley 6eme année. Préfète de Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité Invité
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Jeu 31 Mar - 21:23



Premier cours d'histoire de la magie


L'histoire de la magie était une matière particulièrement académique dans laquelle Aylen n'avait pas de difficulté en général : elle apprenait les cours correctement et avait un bon esprit d'analyse, par conséquent ça n'avait jamais posé la moindre difficulté pour elle. Le problème désormais venait plutôt du professeur. Oh, il était sympathique et mignon mais...comme pour tous les autres cours, elle ne savait pas nécessairement quelle attitude adopter puisqu'elle était leur ancienne collègue. Alors elle essayait d'agir le plus naturellement possible, ce qui n'était pas forcément une bonne chose.
Mais la difficulté supplémentaire avec le professeur d'Histoire de la Magie c'était qu'elle le connaissait.

Avec seulement un an de différence – en la faveur d'Aylen – elle l'avait croisé à Poudlard lorsqu'elle fréquentait encore les couloirs de l'école de magie à sa propre époque. Et donc à celle de la jeunesse de l'homme.
Autant dire que ça avait un côté perturbant.
Toutefois elle ne lui avait sans doute jamais parlé – en tout cas pas dans ses souvenirs – et par conséquent il n'était jamais qu'un visage ayant vieilli sans qu'elle le sache.
Pas de quoi en faire un fromage.
C'est dans cet état d'esprit qu'elle pénétra en cours d'Histoire de la Magie.

Partagés avec les Gryffondor, lorsqu'elle avait découvert son emploi du temps ça lui avait fait pincer les lèvres. Puis elle s'était dit qu'elle y survivrait. De toute façon, combien des rouges et ors avaient poursuivi l'histoire de la magie en sixième année ? Sans doute moins d'une poignée.
Ceci dit elle entra en cours tranquillement une fois devant la salle, arrivant pire à l'heure. La première chose qu'elle remarqua fut la peau de bête qui lui fit hausser un sourcil. Malgré tout, elle s'installa tranquillement au fond afin qu'on la laisse tranquille – et surtout parce qu'elle détestait sentir qu'on pouvait l'observer – puis elle sortit une plume et un parchemin afin de pouvoir prendre des notes.

Attentive, elle ne peut s'empêcher de froncer les sourcils à ce que leur expose le professeur.
La Bête du Gévaudan ?
Aylen attend qu'il termine pour prestement lever la main et prendre la parole sans attendre qu'on la lui donne. Elle n'a pas vraiment envie de voir quelqu'un d'autre parler avant elle considérant ce qu'elle va dire, ce serait une perte de temps. Déjà qu'en général ça l'était quand ses camarades parlaient, mais alors là...

« La bête du Gévaudan était une créature française qui sévissait durant le 18ème siècle, toutefois sans vouloir remettre en question vos choix et motivations pour aborder ce sujet... » elle marqua une très courte pause de quelques secondes ; clairement elle remettait en question ses choix et motivations. « Pourquoi parlons-nous de cet événement mineur de l'histoire française ? Au delà de vous donner l'occasion d'exposer la peau que vous possédez apparemment. »
Surtout lorsqu'il y avait tant d'histoire de la magie britannique à traiter encore. Elle doutait fortement de l'importance de ce sujet, pas même en le croisant avec les cours de Défense Contre les Forces du Mal puisqu'ils traitaient des loups garous en troisième année voire cinquième année si le professeur tardait.
Bref, pourquoi ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1509
Date d'inscription : 24/03/2016
avatar
Domi
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Ven 1 Avr - 0:15

Deux heures de permanence : la vie n'était plus qu'un lourd fardeau. Après avoir passé un début de matinée très agréable à ne rien faire du tout, Domi, collée dans cet endroit d'infortune, s'était résignée à sortir des livres. Même elle ne pouvait ignorer que cette année était celle des BUSEs et qu'une pile de devoirs impressionnante et de plus en plus inquiétante lui faisait des reproches silencieux depuis son sac. Elle était flemmarde, certes, mais pas inconséquente. Ça faisait depuis le week-end qu'elle remettait à ces deux fameuses heures de permanence du mardi certaines tâches prétendument urgentes de la semaine. Incapable de repousser l'instant redouté plus longtemps, elle griffonna donc studieusement des trucs et des machins pour le cours de botanique en premier, histoire de s'en débarrasser, puis d'astronomie, de DCFM, enfin des cours qui venaient le plus rapidement cette semaine. Heureusement, elle avait une telle mémoire et une telle intelligence (bien évidemment) que ça ne lui demanda pas trop de temps. Une heure et demie de boulot plus tard, elle avait évacué les tâches de la journée à venir et s'était donc libéré la soirée, puisqu'il y avait peu de chances qu'il lui vienne une velléité de s'avancer dans son travail, BUSEs ou pas. Enfin ! Avec un sentiment de fierté tel que les plus grands inventeurs, chercheurs, explorateurs et grands sorciers en tous genres de l'Histoire n'avaient jamais dû en éprouver, elle passa discrètement ses devoirs à sa copine pour qu'elle puisse allègrement la copier (stratagème qui fonctionnait bien évidemment aussi en sens inverse) et passa la demi-heure restante à échanger des billets passionnants avec une autre copine assise derrière elle. Un thème central revenait bien sûr fréquemment dans leur conversation muette : la Saint-Valentin, pour laquelle elle l'avait vivement encouragée à se relooker. Son amie avait sagement suivi ses conseils et n'en paraissait que mieux. Domi avait bien l'intention de veiller personnellement à ce qu'elle ne passât pas sa Saint-Valentin seule, ce serait trop triste. Et elle ne se tracassait pas pour Victoire : aussi belle qu'elle-même, elle pourrait sortir avec qui elle voulait. Il fallait qu'elle pense en priorité à celles de son entourage qui ne bénéficiaient pas de leur privilège de naissance.

Enfin, la permanence toucha à sa fin et Domi se dirigea sans se presser vers la salle d'histoire de la magie en bavardant avec ses copines. Les mots « histoire de la magie » auraient dû avoir de quoi lui donner un malaise, mais le professeur Bowers avait un côté excentrique qui lui plaisait et dépoussiérait cette matière qui pouvait sembler ronflante. Il n'y avait pas grand-chose à dire d'un prof qui avait coutume de se déguiser pour ses cours. Et puis, il était jeune et assez beau... Domi lui accordait donc un laisser-passer. Comme elles arrivaient, celle d'entre elles qui les devançait leur lança qu'il fallait faire demi-tour parce que le cours se déroulait à l'extérieur. En effet, un petit mot était collé à la porte. Qu'avait-il encore inventé ? Assez piquées par la curiosité, et pas mécontentes de cet imprévu qui bouleversait le programme trop lisse des cours à Poudlard, les filles se dirigèrent vers les grandes portes d'entrée. Bien sûr, le cours était déjà entamé lorsqu'elles arrivèrent enfin : le prof était déguisé comme s'il revenait de la guerre et parlait de Voldemort. Elle se joignit à ses camarades pour fournir le minimum syndical d'excuses en arrivant :


— Excusez-nous, m'sieur, dit-elle en gloussant et en trouvant une place dans la petite foule vers le milieu.

Elle comprit que le cours était consacré à la seconde guerre des sorciers. Si un sujet en histoire de la magie pouvait capter son attention, c'était celui-là. Comment aurait-il pu en être autrement ? Ses propres parents y avaient participé et presque toute sa famille qui était adulte à l'époque des faits. Oncle Fred y avait trouvé la mort, Oncle George y avait perdu une oreille, papa sa beauté. Harry Potter était le propre mari de sa tante. Que le prof se déguise de cette manière pour illustrer son cours — et il n'avait pas lésiné : vêtements déchirés et tachés de sang, fausses blessures — lui parut étrange et peut-être même inconvenant. Elle n'était pas sûre d'apprécier. Ça allait pour les guerres de gobelins et autres épisodes de l'Histoire qui la laissaient indifférente parce qu'ils ne la concernaient pas du tout, mais là... D'un coup, son humeur se fit plus sérieuse. Elle répondit en s'abstenant de lever la main :


— Harry Potter n'était pas mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 522
Date d'inscription : 14/09/2015
avatar
Charlie Williams
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Dim 3 Avr - 12:04

Histoire de la Magie

Les septièmes années


L'art de savoir qu'un loup ça grogne.
Charlie fixait ses ongles avec une attention sans faille, se demandant lequel elle allait dévorer en premier. Stressée ? Absolument pas, c’était seulement un moyen d’attendre. C’était ça d’arriver toujours à l’avance. Un sursaut la prit quand elle vit un garçon s’en allait à vive allure de la salle. Ah. Son regard se leva vers le professeur dans la salle et un petit sourire étira ses lèvres, la curiosité se réveillant doucement. Elle laissa ses camarades passer en premiers avant de les suivre, avant de choisir une place qui lui convenait. La brune avait hâte de voir ce que le professeur leur avait préparé. La jeune fille était heureuse d’être ici, elle qui avait failli louper son examen dans cette matière.

Elle sortit rapidement ses affaires et se figea dans son mouvement en le voyant revêtir une peau de bête. D’accord, elle le savait bizarre, mais le voir comme ça, avait-elle le droit de rire ? Son regard se balada de camarade en camarade pour voir leur réaction, mais elle fut interrompue par la voix masculine du professeur. Se concentrer sur le cours, elle en parlerait ensuite. Les prunelles émeraude ne quittaient plus l’inscription sur le tableau. Pas de loup-garou, mais une chose encore plus étrange. Ce cours promettait d’être étrange. Comment allait-elle réussir à se concentrer avec un prof à l’accoutrement plus que louche ? Certes, il paraît que c’était dans ses habitudes, mais tout de même. Il avait de quoi surprendre !

La bête du Gévaudan. Charlie se tritura les méninges, ne laissant pas sa mémoire tranquille. Elle voulait une réponse. Avec tous les livres qu’elle avait lus, ce nom avait bien dû apparaître quelque part. Son doigt tapotait sa tempe avant qu’un éclair de génie ne la foudroie. Mais oui ! Bien sûr ! Sa main se brandit dans les airs, un peu trop vite même, de quoi lui déboîter l’épaule. Bravo Charlie. « La bête de Chévaudan est une légende française, elle terrorisait la population dans les années 1700 si je ne me trompe pas. » Elle jouait de mémoire et ne s’appuyait pas sur des faits qu’elle connaissait sur le bout des doigts, seulement des souvenirs de lecture à la bibliothèque.


code by ORICYA.


_________________
You


Tu es la lumière dans mon obscurité. Mon sourire dans mes pleurs. Mon bouclier contre le monde.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité Invité
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Dim 3 Avr - 13:34

ft Noham M. Bowers & Serdaigles/Poufsouffles de 2° année
Février 2018
Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues

Le jeune Poufsouffle n'aimait pas beaucoup l'histoire de la magie. La matière en elle-même ne l'intéressait que peu. Pourtant il appréciait beaucoup son professeur. Mr Bowers. Ce dernier se montrant très excentrique arrivait à rendre ses cours intéressants en les ponctuant d'anecdotes toutes plus farfelues les unes que les autres. Mais surtout, ce qui faisait sa popularité, c'est qu'il venait souvent déguisé pour faire cours. Toujours dans le thème abordé. Sa classe devenait une scène de théâtre improvisée qui animait grandement ses cours.

Le gamin se rappelait avoir particulièrement aimé le cours sur les fondateurs en première année. S'il le pouvait, il y assisterait à nouveau cette année. Voir son professeur déguisé en fier Godric Gryffondor valait parfaitement le détour.

Comment était le professeur qui avait enseigné l'histoire de la magie à Mr Bowers pour lui donner un tel engouement à l'enseigner à son tour ?

Aaron se posait ce genre de question en voyant son professeur arriver et en entrant dans la salle de classe. Quand toutes les tables furent éparpillées et que tous étaient assis à terre devant d'étranges boîtes, le gamin osa lever la main. Tout en attendant la permission de parler, il indiqua le tableau en demandant : « Faisons-nous un pendu ? ». Parce que ça y ressemblait fortement là. Installés comme ils étaient. Comme pour jouer. Pourtant c'était bel et bien un cours. De plus leur professeur n'avait revêtu aucun accoutrement, donc le cours serait plus sérieux que d'habitude. Pas qu'il ne le soit pas habituellement, mais les costumes ajoutaient une touche de fantaisie à l'ensemble. Une touche qui manquait indéniablement aujourd'hui. Le deuxième année voyait déjà le cours terni par le manque de cette fantaisie qu'avait le professeur Bowers à l'instant.



HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5779
Date d'inscription : 11/09/2015
avatar
Jordan Lawford
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Dim 3 Avr - 13:43

ft Noham M. Bowers & Poufsouffles/Serdaigles de 6° année
Février 2018
Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues

La journée avait été pour le moins chargée. Ce n'était pas rare mais ça ne passait absolument pas comme un cheveux sur la soupe. Surtout en fin de journée. Dans ce genre de moment Jordan ne rêvait que d'une seule chose. Retourner dans sa salle commune, en évitant le heurtoir de préférence, et se poser pour ne plus bouger de la soirée. Ce serait effectivement le paradis. Néanmoins, avant de pouvoir ne serait-ce qu'envisager ce programme, il fallait que la rousse se rende dans son dernier cours de la journée. Histoire de la magie.

La matière ne la dérangeait pas contrairement à certains de ses camarades. Elle la trouvait même très intéressante et la Serdaigle en elle raffolait de ce savoir que lui transmettait Mr Bowers. Pourtant parfois ce qui plaisait tant aux autres la dérangeait. Elle n'aimait pas particulièrement interagir elle-même dans les scènes que jouait le professeur. La demoiselle fut donc ravie de voir, une fois qu'elle fut installée, que le professeur portait une peau de bête et que rien d'autre ne semblait les attendre. Ça voulait dire qu'elle échappait au costume.

En revanche la peau de bête en question l'intriguait. Le cours sur les loups-garous comme venait de les citer son professeur était assuré par le professeur de DCFM. Aucune raison donc d'en avoir un remake.

Quand le professeur eut terminé de noter le thème du jour au tableau et que la rousse l'ait elle-même noter sur son cours, elle s'empressa de lever la main pour répondre à son professeur. Oh oui elle avait lu certaines choses sur le sujet. « La bête du Gévaudan est une créature qui a provoqué une série de morts dans les années 1750 je crois. Elle est apparentée à un loup ou un loup-garou selon les légendes. » La demoiselle fit une pause avant de reprendre. « Elle est souvent utilisée dans la littérature moldue. » Comme monstre terrifiant cela va de soi.



_________________
 pony01  Jordan Lawford ~ Administratrice gentille  pony01
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité Invité
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Dim 3 Avr - 19:38




La seconde guerre des sorciersJade Heaton + Professeur Bowers + Pouffys et Serdys« Nous vivons des heures sombres c’est indéniable...  »

Pour une fois, la journée était assez calme, la brune avait enfin pu avoir quelques heures de sommeil en plus et ce n'était pas peu dire lorsqu'on constatait le nombre d'insomnies que la jaune et noir faisait en un mois. Mais bon, aujourd'hui c'était mardi et elle commençait les cours à 10h avec « Permanence » autant dire que c'était rien et elle ne reprenait les cours qu'à 13h30 avec Histoire de la Magie, là aussi ça devrait bien se passer. D'après elle, le professeur n'avait pas grande autorité.
Le seul petit bémol, c'était les courbatures avec lesquelles elle s'était réveillée. Mais elle ferait avec !

Elle se prépara assez vite et Hazza la suivie jusqu'à la Grande Salle. Le petit chat appréciait particulièrement le petit déjeuné de sa maîtresse et n'hésitait pas à montait sur la grande table pour quémander la même chose que Jade. Bien sûr, la brune ne lui refusait jamais rien ! Sauf ce qui était dangereux pour elle, bien évidemment. D'ailleurs, la gentillesse de la jeune fille se faisait bien ressentir sur le poids que prenait Hazza au fil des mois. Elle aussi elle adorait les grands festins de la Grande Salle.  

La matinée fila à une allure hallucinante et la jeune fille devait déjà se rendre au premier étage pour assister à son cours d'Histoire de la Magie. Elle arriva devant la porte, en avance comme toujours. C'était une habitude qu'elle avait prise, surtout pour les cours qu'elle ne supportait pas, ou qu'elle n'écoutait pas. Le professeur avait alors une bonne image de Jade en plus de paraître toujours sérieuse et intéressée alors que... Bref.
Elle lut le morceau de parchemin et soupira. Comme si elle n'avait pas assez mal aux jambes pour faire des aller et venues dans les escaliers tout ça pour rejoindre la cour.

Elle descendit les escaliers et rejoignit la cour en fasse de la Grande Porte, même là,elle était en avance. Elle resta debout attendant de voir quelqu'un arriver que ce soit un élève ou un professeur. Quelques minutes plus tard elle fut rejointe par les autres Poufsouffles et Serdaigles de son année. Le cours pouvait enfin commencer. Enfin, si le professeur daignait se montrer bien sûr.  

Tout d'un coup le prof s'est élancé sur un banc et se mit à crier. La brune leva un sourcil et écarquilla les yeux. D'accord, les cours d'Histoire de la Magie c'est chiant, mais au point de vouloir nous faire vivre la guerre là c'était pas possible. Il y a pas mal de substances illégales pour moldues qui circulait à Londres, peut-être que le professeur Bowers s'était laissé tenter ? Elle leva les yeux au ciel et écouta malgré elle. La question qu'il posa aux élèves était si simple qu'elle s'abstint toute réponse. Elle en avait marre. Les professeurs d'Histoire de la Magie racontaient toujours la même chose. La seconde guerre des sorciers par ci, la seconde guerre des sorciers, par là... Jade en avait marre.
Le cours risquait d'être très long et en plus de ça, elle ne pouvait même pas s'asseoir.



© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1461
Date d'inscription : 20/11/2015
avatar
Alyson Fawley
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Jeu 7 Avr - 10:22

1er cours d'histoire de la magie, avec les Poufsouffle. Février 2018

Fatiguée et désespérée, deux mots indissociables pour décrire l'état physique et mental dans lequel se trouvait Gwen en ce mardi matin. Il était neuf heures lorsque la Bleue&Bronze daigna enfin à se lever. Pour cause, dans une heure elle avait son premier cours d'histoire de la magie du trimestre et en bonne petite Serdaigle, elle se devait d'être présente à tous les cours même si pour la plupart, elle n'y avait aucun intérêt. L'histoire de la magie faisait partie de cette catégorie-là, accompagnée par les sortilèges qu'elle avait le lendemain.

Quand bien même, Gwen prit tout son temps afin de se préparer et de retarder l'heure fatidique. Une fois qu'elle fut prête, la jeune Serdaigle se dépêcha de se rendre au premier étage avec ses affaires. Arrivé devant la salle, un mot y était présent : aujourd'hui le cours allait se dérouler à l'extérieur du château. Ainsi, la petite brune partit en direction du lieu mentionné sans ce pressée. Une fois arrivée dans la cour, elle se positionna près de sa meilleure amie ainsi que d'une Gryffondor qu'elle connaissait depuis peu.

Le cours débuta lorsque tous les élèves furent arrivés. En effet, lorsque tous les étudiants furent installés, le prof débarqua de nulle part, déguisé. Était-il normal ? Malade ou encore d'aplomb ? Gwen hésita longtemps entre ces trois problèmes pendant quelques instants. Alors qu'il leur expliqua la leçon du jour Gwen parut très ennuyée, mais elle fit un effort surhumain pour écouter. Celui-ci était sur la seconde guerre des sorciers. Le professeur posa une question. Tout en paressant ennuyée Gwen y répondit bien qu'elle détestait éperdument cette matière :

« Harry Potter n'était pas réellement mort, il y était allé exprès, car il savait de lui-même qu'il était le dernier Horcruxe de Voldemort ? J'ai une dernière théorie sur le fait que Harry Potter représentait l'espoir pour tous les sorciers et que cet espoir ne se serait jamais éteint même s'il était réellement mort, c'est-à-dire que les sorciers auraient continué à se battre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité Invité
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Lun 11 Avr - 16:57

Premier cours d'histoire de la magie
7ème année, Gryffondor & Serpentard

Oliver accélérait le pas, il allait être en retard en cours d'histoire de la magie s'il ne se pressait pas. Il était presque arrivé quand il vit ses camarades rentrer en classe, alors il courut et rattrapa le troupeau en moins de deux. Il s'installa en classe tendis que Mr. Bowers réarrangeait son bureau, s'occupait de ses petites affaires.
 
  Le Gryffondor sortait sa plume et son encrier de son sac, et quand il releva la tête, il se trouva face à un prof d'histoire déguisé en... loup ? Oliver esquissa une grimace d'interrogation avant de se tourner vers son voisin avec le même regard interrogateur, voire s'il était le seul à ne pas comprendre. Mais apparemment non, personne ne comprenait très bien d'après les murmures qui se répandirent dans la salle de classe.

  Oliver émit l'hypothèse qu'ils parleraient des loups-garous, même si ce thème est plutôt réservé aux défenses contre les forces du mal. Mais alors Mr. Bowers nia cette conjecture, et leur demanda à quoi ils pensaient quand il leur disait "la bête du Gévaudan." Le rouge et or se souvenait d'une de ses courtes "phases", en troisième année, ou il était très intéressé par les loup-garous, et notamment ce mystère qu'est la bête du Gévaudan. Mais alors, pour faire le malin, il leva la main.

 "Bah... J'crois que ça me fait penser à la bête du Gévaudan, nan ? Pas vous ?"  

 Il sourit à sa réponse un peu (totalement) impertinente et "pas drôle", comme le lui fit remarquer son voisin, mais qui cependant avait fait doucement rire la moitié de la classe. Il avait envie de dire, la façon dont la question avait été posée lui donnait toutes les opportunités pour répondre de cette façon.

 Mais avant que le professeur, qui lui donnait cet air de "te fous pas de ma gueule, je me donne à fond pour vous en me déguisant de la sorte", ne réplique et ne donne la parole à un autre élève, il continua :

 "Peut-être que vous voulez que je développe ?" Il n'attendit pas la réponse du professeur pour expliquer: "C'était une mystérieuse bête, semblable à un loup, en plus gros, tueuse en série qui sévissait en 1600 et quelques en France, dans le sud je crois."




Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1115
Date d'inscription : 11/04/2016
avatar
Riley Robinson
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Lun 11 Avr - 18:03


Le ridicule en puissance




Niklaus était à l'heure. Uniforme complet mais cravate volontairement détachée, il soupirait d'avance. Il se demandait ce que faisait Ludwig. Avait-il aussi des cours d'histoire de la magie ? Sans doute, mais orienté sur les pays germaniques, ça devait être quand même vachement plus intéressant non ? Eux ils allaient apprendre quoi ? Voldemort ? Harry Potter ? Il connaissait déjà tout ça. Difficile de pas connaître l'histoire de la bataille de Poudlard lorsqu'on s'appelle Niklaus COLIN DUBOIS...  

Le temps semblait interminable et ça ne faisait que cinq minutes qu'il était là, écoutant distraitement les conversations des autres et lorgnant sur l'uniforme vert et argenté des serpentards, ça aurait été quand même vachement plus cool...Et puis son père aurait tellement ragé ! Là il était fier, du moins lui avait-il dit dans la lettre qu'il lui avait envoyé... Fier... Tout sauf ça. Comment pourrait-il le laisser étudier avec Ludwig s'il était fier de lui ? C'était nul.

Aussi nul que l'espèce de cinglé qui débarqua. Enfin non, là Niklaus était de mauvaise foi, il avait de suite lorgné sur la fausse épée de Godric Gryffondor... Mais franchement. C'était d'un ridicule ! Un épouvantard serait rentré dans son placard pour ne pas voir une telle ineptie !

En attendant, Niklaus n'était pas un épouvantard et il alla donc se réfugier dans le fond dans la classe, mine dépitée de vigueur. En tout cas il ne comptait pas porter l'une de ses robes.


« Moi j'veux juste l'épée de Godric Gryffondor m'sieur ! J'suis pas tenté par me déguiser en Rowena, Helga ou Salazar. Shui pas chauve moi ! Ni une nana ! »

Et hop la petite provoc (et les points qui vont avec)... Niklaus ne comptait pas être invisible, il comptait même bien rendre la vie impossible aux professeurs... Et se faire une réputation de rebelle ! Puis qui sait, être le chef de la classe. Oui, ça ça serait vachement cool ! Puis comme ça les choses seront claires dès le début : il ne ressemblait en rien à son père ou son grand-frère Klaus tout juste sorti de Gryffondor ! Hors de question d'être comparé à eux ! Le hic c'est qu'avec son accent allemand et sa voix fluette ça faisait plus agaçant que leader né...

Code by Joy


Dernière édition par Niklaus C. Dubois le Mar 12 Avr - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1066
Date d'inscription : 06/08/2015
avatar
Ishbel E. Allaway
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Lun 11 Avr - 19:30



Les séances de deux heures étaient synonymes de calvaire pour les première années, qui n'avaient pas encore la force de concentration de leurs aînés. Certes, certains professeurs daignaient tenir compte de cela et faisaient de leur mieux pour varier les activités et permettre à leur cerveau surchargé d'informations de se rafraîchir, mais d'autres n'avaient pas caché, dès le début, qu'ils n'en avaient que faire. C'étaient aux plus jeunes de s'adapter, un point c'est tout. Une telle intransigeance ne manquait pas de conduire Ishbel à s'interroger sur leur réelle vocation d'enseignants, mais jamais - ô grand jamais ! - ne serait-elle jusqu'à transmettre ses plaintes à ses parents. Elle connaissait déjà bien leur réponse : sa mère aurait écarté ses pleurnicheries d'une plume indifférente, à la graphie longue et penchée, tandis que son père aurait griffonné toujours les mêmes mots dans une transcription navrée : "Fais au mieux, notre sort repose sur tes épaules." Il lui faudrait donc marcher, tant bien que mal.

Et elle avait marché, jusque là. On était désormais au troisième jour de cours, un mercredi matin. Elle avait cours toute la journée, mais avait pu se permettre de rester un peu davantage au lit, puisqu'elle commençait à dix heures. Le programme de la journée ne l'enthousiasmait guère : deux heures d'histoire de la magie, suivies - et c'était bien ce qu'elle redoutait le plus - de deux heures d'études des Moldus. Quatre heures. De toute façon, c'était à effectuer : qui sait, peut-être les heures passeraient-elles plus vite qu'elles ne le semblaient, ainsi écrites sur le parchemin, tenta-t-elle de se raisonner tout en ruminant son bol de porridge à la banane.

Arrivée à la salle indiquée, en avance sur ses autres camarades de Serpentard, elle vit un homme leur ouvrir la salle, et fixa un regard sidéré sur lui. L'homme était venu déguisé, et portait les couleurs de la maison au lion avec qui ils avaient déjà partagé deux cours jusqu'à présent. Cette maison, les Gryffondor, étaient également là aujourd'hui, et d'après le peu que l'Écossaise avait pu en juger jusqu'à présent, leur haine mutuelle avait atteint un stade de quasi-tradition ici. Le professeur prenait donc clairement position pour l'un des deux camps, de mieux en mieux. Et quand elle pensait que cette école de sorcellerie se voulait être la plus prestigieuse du monde... La première année ne connaissait rien aux autres écoles, mais elle avait du mal à croire que celles-ci puissent être pires que Poudlard.

Sans quitter le professeur des yeux, de son air à mi-chemin entre la sidération et la hargne, elle alla s'asseoir à côté d'un jeune homme de la maison du lion, au fond de la classe. À voir l'expression de son visage, il semblait lui aussi consterné par la tenue du professeur, ce qui la conduit à penser qu'elle était potentiellement en terrain allié. Après un "bonjour" de pure formalité, elle s'assit avec raideur sur sa chaise, la tête haute, enfin... jusqu'à ce que le professeur leur propose de se déguiser aux couleurs des différentes maisons de l'école. Que signifiait ceci ?! Soudainement, elle devint fascinée par ses mains, dans un état lamentable par ailleurs, tant elle avait grignoté ses ongles et cuticules récemment. Mais ceci n'était rien avant que son nouveau voisin ne prenne la parole, et la Serpentard se sentit bientôt devenir cramoisie jusqu'à la racine de ses cheveux. Comment, par Merlin, avait-elle pu se placer aux côtés d'une personne aussi grossière ?!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité Invité
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Mar 12 Avr - 14:29

Première année, Serdaigle & PoufsouffleCours d'Histoire de la Magie : Les quatre fondateurs de Poudlard


Personne n'aimait les lundis matin. Pas même Rose Weasley, qui était pourtant l'une des élèves les plus studieuses de sa promotion. Ce jour là, elle n'avait pourtant que quatre heures de cours. Mais ce n'était pas les cours les plus passionnants, puisqu'elle commençait avec Histoire de la Magie, puis avait un cours d'Etudes des Moldus.

Etant donc l'une des dernières de son dortoir à se lever, la fille de Ron et Hermione se rendit au petit-déjeuner, où elle s'empiffra. Oui, il fallait tout de même prendre des forces pour ses deux cours ennuyants, non ? Quoique d'après ce que ses cousins et cousines lui disait, le professeur d'Histoire de la Magie était un peu étrange. Elle verrait bien par elle-même.

C'est donc un peu en avance qu'elle arriva au premier étage, dans la salle de classe d'Histoire de la Magie, et qu'elle prit place au premier rang. Après tous, les habitudes ne se perdaient pas, non ? Elle sortit donc ses affaires, très sérieusement, alors que la salle se remplissait peu à peu et que le professeur fit son arrivée. Et Rose ne pût retenir un léger gloussement. Son accoutrement était vraiment trop rigolo. Et en plus, Rose convoitait maintenant l'épée de Gryffondor.

Ce fut un petit garçon de sa maison qui prit la parole en premier, à la première question de son professeur et elle approuva d'un signe de tête, tout sourire. Au final, peut-être que ce cours allait être épique, non ?

Dans tous les cas, lorsque le professeur demanda si quelqu'un voulait bien incarner l'un des quatre Grands de ce monde, la main de Rose se leva directement et elle répondit alors, à toute vitesse :

-Ils étaient quatre ! Rowena Serdaigle, Helga Poufsouffle, Salazar Serpentard et Godric Gryffondor ! Je peux être Rowena Serdaigle ?

Ben oui, autant faire honneur à sa maison, non ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 907
Date d'inscription : 16/09/2015
avatar
Louis Weasley
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Jeu 14 Avr - 8:32


 
4e année❧ Cours 1 : La seconde guerre des sorciers.

Louis s'était dépêché de manger ce jeudi là, il avait cours d'histoire de la magie après le dîner et il aimait assister à ce cour alors il ne voulait pas y être en retard. Il avait entendu dire par des membres de sa famille que l'ancien professeur du temps qu'ils étaient eux même a Poudlard avait été un fantôme qui parlait toujours des mêmes guerres de gobelin et que donc il devait se sentir chanceux d'avoir un prof en chair et en os capable de parler avec entrain. Même s'il ne pouvait comparer son prof a lui avec ce qu'avais du enduré ses oncles, il devait admettre qu'il aimait bien en général les cours d'histoire de la magie. Il savait que plusieurs n'étaient pas fan de cette matière, l'une de ses sœurs faisait partie de ses personnes, mais pour sa part, en apprendre sur le passé n'avait rien d'ennuyant, ce n'était pas ce qu'il préférait, mais le professeur était divertissant, alors c'était chouette.

Une fois son repas engloutit, il se dépêcha de passé par son dortoir afin d’allée y chercher, son livre ainsi que des rouleaux de parchemin, deux plumes et un encrier avant de prendre la direction de la salle de classe. Il fut d'abord surpris de ne trouver personne a son arrivé, il était certes en avance, mais il pensait tout de même y trouver monsieur Bowers. Il mit quelque minute avant d’apercevoir la note et il soupira une fois sa lecture terminée. Il prit son courage à deux mains et il se redirigea vers la grande salle, la majorité des élèves étaient toujours installés en train de manger. Il fit un détour par la table des serpi afin d'informer son cousin de ce qu'il avait lu quelque minute auparavant avant de retourner à la table des griffy afin d'également les informés de l'endroit ou se déroulerait le cours. Il vit plusieurs de ses camarades se lever à ce moment sûrement pour aller cherché leur effet scolaire. Pour sa part il posa son sac sous la table, puis il poussa l'assiette qui se trouvait devant lui et posa sa tête sur la table, il avait au moins 10 minute a attendre.

Il dut se perdre dans ses pensées puisqu'il ne remarqua pas que la salle s'était presque vidée ou encore l'entré de leur professeure. Il fut ramené à la réalité quand il entendit la voix de monsieur Bowers hurlé que Harry Potter était mort. Il dû se retenir de lui répondre : Il n'est pas mort franchement, je l'ai vu durant les vacances de Noël et il va très bien. Il releva la tête, mais il resta là ou il était installé, il n'était pas trop loin de l'action, alors autant resté assis. Il ne sut pas vraiment quoi pensé de la tenue de son professeur en la voyant, mais ce n'avait rien de positif, peut-être parce que cette guerre dont il parlait le toucher de trop prêt pour qu'il soit objectif. Il prit quelque seconde afin de réfléchir à la question qui avait été posé, qu'avait oublié Voldemort? Il ne pensait pas que c'était que son oncle n'était pas mort, de ce qu'il se souvenait de ce que sa famille lui avait raconté de cette journée, le seigneur des ténèbres ignorait que Harry Potter était en vie, alors il ne pouvait l'avoir oublié. Il finit tout de même par tenter quelque chose, il ne leva pas la main, il n'en avait pas envie.

« La loyauté? Même si oncle Harry était mort cette journée-là, ceux qui s'était battu à ses côtés ne l'aurait certainement pas trahi, ils croyaient tous en sa cause et c'est pour cette raison qu'ils avaient tous été prêts a mourir pour la défendre. D’ailleurs certains sont mort, alors je trouve votre déguisement plutôt de mauvais goût. »

©clever love.

_________________

Louis Weasley
“I'm a ninja”
© Solosand 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité Invité
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   Mar 26 Avr - 14:12

Premier cours HDM


Les baguettes magiques




C'était le premier jour d'une nouvelle année et chacun des Ollivander se retrouvait dans une maison différente. Les frères avaient passé leur matinée à comparer leurs horaires et à parler des différents cours au jeune Gildas qui était un rien tracassé par ce monde inconnu qui s'ouvrait désormais à lui. Ce dernier avait ensuite dut les laisser pour aller en cours alors que les deux aînés partageaient avec joie leurs heures de permanence.

Le temps étant clément, les deux frères passèrent leur matinée au bord du lac en discutant au sujet des options. En effet, Graham se réjouissait d'aller en Divination et en Arithmancie mais Grim ne pouvait pas trop l'aiguiller à ce niveau car il n'avait pas choisit ces options là... Ni Alchimie d'ailleurs. Du coup ils avaient tout deux leurs lundis matins libres : ça c'était vachement cool ! Gildas allait sûrement les envier terriblement. Surtout que Graham et Grim ne se génèrent pas pour aller observer le cours de vol des première année et voir comment leur frère se débrouillait. Ce dernier râla d'ailleurs longuement auprès de ses frères une fois le cours fini car 'Les Brossdur c'était vraiment abusé'.

Se séparant, chacun des Ollivander alla manger copieusement avant de commencer et terminer la journée en beauté. Le seul cours du jour de notre ami serdaigle était le cours d'Histoire de la Magie. Il se rendit donc devant la salle de classe et attendit patiemment. Il appréciait particulièrement le professeur Bowers car il essayait toujours de pimenter ses cours et les rendre vivant. Graham se demandait déjà dans quelle tenue allait venir son professeur... Et...quelle déception ! Il était juste normal... Le cours serait sur lui-même ? Ce serait particulier tout de même.

Quoiqu'il en soit, le jeune Ollivander s'installa à sa place habituelle au second rang et attendit le début du cours. Il ne savait pas encore que ce cours était fait pour lui. Il regarda attentivement le tableau. Un mot de huit lettres ? Licornes ? Baguette ? Poudlard ? Ils en avaient tous une ?


« Une baguette ! » Graham avait chuchoté ses mots et mis sa main devant la bouche afin de ne pas dire la réponse avant que ce soit le moment.
D'un coup l'enthousiasme de Graham était remonté : les baguettes ! Son domaine ! Son rayon ! Il attendait la suite avec impatience !

Se levant à la demande de leur professeur, Graham alla s'asseoir au milieu d'amis de serdaigle en attendant la suite. Lorsque le professeur demanda le thème du jour, il leva naturellement la main sous les regards entendus de ses condisciples.


« Les baguettes magiques Professeur ! »

Et c'était même sa famille qui avait contribué à ce qu'elles soient importées en Angleterre, et il en était pas peu fier !

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues   

Revenir en haut Aller en bas
 
Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» Cours de métamorphose n°1 (toutes années confondues)
» [Cours d'Histoire de la magie] Premier cours
» Premier cours de Physique-Chimie [Noel, Libre]
» [Livre] Histoire de la Magie, par Bathilda Tourdesac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Impedimenta :: RP :: RP abandonnés-